La Tribune

Découvrez le tracé des futures lignes TGV du Sud-Ouest

latribune.fr  |   -  215  mots
Etape clé pour la construction des tronçons Bordeaux-Espagne et Bordeaux-Toulouse prévus pour 2020, le tracé de la bande de 1 kilomètre dans laquelle les nouvelles lignes à grande vitesse seront construites a été dévoilé ce lundi.

Depuis ce lundi, on sait à peu près où se situeront les 400 kilomètres de voies nouvelles qui permettront, si tout va bien en 2020, de réaliser les trajets Bordeaux-Toulouse en 1h00 et Bordeaux-Bilbao en 1h50. Réseau Ferré de France (RFF) a rendu public ce lundi la carte du tracé d'une bande de 1000 mètres dans laquelle devrait être construite la nouvelle ligne à grande vitesse qui partira de Bordeaux pour rejoindre Captieux (Gironde) avant de se diviser en deux, l'une se dirigeant vers Hendaye (Pyrénées-Atlantiques) par l'est des Landes, l'autre vers Toulouse, via Agen et Montauban.

Ce premier tracé officiel pourra subir quelques modifications. Une nouvelle réunion du comité de pilotage (Copil) a été programmée en mai 2010 à la demande de plusieurs collectivités territoriales.  RFF a accepté notamment de mettre à l'étude le tracé proposé par le président du conseil général du Tarn-et-Garonne et celui suggéré par la communauté d'Agglomération de Montauban.
Sur le tracé au Pays Basque, une négociation "approfondie" est également programmée d'ici à mai, de même que sur l'ensemble de la région Aquitaine avec "les populations et certains secteurs d'activités (agriculteurs, sylviculteurs, viticulteurs)".

Pour visualiser la carte et zoomer sur les zones qui vous intéressent, cliquez dessus.

Réagir

Commentaires

db33430  a écrit le 10/05/2011 à 6:25 :

Bernos-Beaulac! quelqu'un connait? j'en doute car cette commune est complètement oubliée dans tous les commentaires de RFF, mais vous pouvez constater qu'elle bénéficie d'un magnifique triangle et que ce village est le plus impacté par cette hérésie.Nous pouvons dire adieu à notre patrimoine immobilier, notre tranquillité , car nous bénéficions également d'un élégant serpent autoroutier. Alors par pitié réagissez! merci de votre soutien

YVAN  a écrit le 04/03/2011 à 14:56 :

Je désire avoir des nouvelles des tra&vaux sur le projet de ligne paris-madrid.Quel est le degré d'avancement

kinoui  a écrit le 01/06/2010 à 6:05 :

le TGV est essentiel au développement d'un territoire.
j'ai habité à lille qui grace au TGV est devenue une ville pertinante pour les chefs d'entreprises français et internationaiux.
j'habite la basse normandie ... et là c'est la galère, de nombreux chefs d'entreprises ne viennent pas et préfèrent rennes ou le mans !
alors oui pour la LGV entre paris et bordeaux, elle le mérite !!
et puis, quelques vignes en moins c'est moins de bouteilles ... donc c'est pas plus mal ! il y a de toute facon un excédent de vin en france !

fred33  a répondu le 28/11/2010 à 16:29:

éh bé , tu dois pas venir souvent dans notre region, et apres un tel commentaire, franchement............

sissi  a répondu le 17/12/2010 à 9:57:

Vous faites penser à ces gens le tgv OUI mais chez les autres.....

loup  a écrit le 31/05/2010 à 16:17 :

Selon l'article du 7 avril de Mr Remy Prud'homme,Professeur Emérite à l'Université de Paris XII, dans ce même journal, il est démontré qu'avec une subvention publique de 50% voire même de 70% la ligne LGV serait juste rentable.Cela fait du TgV un investissement re?gressif, pour lequel les pauvres financent, via la TVa, un train que ne prennent que les riches. Alors que la France et ses régions ont des déficits abyssaux que là encore les classes moyennes devront renflouer par des impôts de plus en plus pesants, les édiles socialistes du Sud ouest se lancent encore et toujours dans des investissements ruineux pour satisfaire leur égo.

nonlgv  a écrit le 22/03/2010 à 6:56 :

Bouluz,
Coment pourra t'il y avoir mois de camions sur les routes? les TGV ne transporte que des personnes me semble t'il?
Pourquoi toujours vouloir aller plus vite, essayons de prendre un peu le temps de vivre nom de nom...!!

enfariné.com  a écrit le 16/03/2010 à 12:58 :

une fois de plus les décisions sont prises sans consulter les intéressés, le politique quelque soit sa tendance décide de façon arbitrale dans le plus total irrespect de son électorat. alors messieurs vous pouvez le faire passer entre l'école et l'église votre maudit train mais ne vous étonnez surtout pas si vos urnes restent vides
PS et ce n'est pas votre tentative bidon d'avant élection pour une éventuelle conciliation qui nous aura dupée

bouluz  a écrit le 15/03/2010 à 0:31 :

oui et bien pour ma part je croit en ce beau projet qui est bien sur trés honnéreux mais qui créra de l'emploi sur le long terme, c'est toujour mieux que de rester dans l'imobilisme et de ne rien prévoir pour l'avenir; il faut pensser à tous ces camions en moins sur l'autoroute puis à la tramisation(tramway) du réseau actuel dans un avenir qui verra l'Aquitaine toujour plus convoitée par les touristes, par Français désireux de ce rapprochés du littoral, dans une région attractive, littoral qui serait trop accablé par un tafic accru sur le tracé côtié par exemple du Sud Lande et du Pays Basque car trop densément peuplé et trop proche du diamant bleu l'océan. De plus au Pays Basque la lgv pourra être enterrée par endroit pour ne pas défigurer le paysage de montagne caractéristique du département; les défits d'aujourd'hui sont les enjeux de demain pour une aquitaine à la pointe de la technologie et de l'écologie car au final malgré l'incidence du tracé sur la vie humaine sur la faune la flore, la lgv et plus une amélioration de la qualitée de vie pour tous si le projet et bien agencé.

Nitav91  a écrit le 09/03/2010 à 17:22 :

C'est la guerre du transport aérien contre le ferroviaire élaborée par quelques technocrates et banquiers européens. Les dindons de cette farce seront les contribuables. Un aménagement des voies existantes pour le passage de rames pendulaires serait une solution plus économique et aussi efficace. Mais sur 500 km, 20 mn de différence entre un TGV et une rame pendulaire sont inacceptables, surtout qu'il y a des TGV à placer...
Fi! des populations qui vont être expropriées et parfois ruinées, mais toutes cassées pour le bénéfice d'une minorité.

MOA 47  a écrit le 05/03/2010 à 15:51 :

Pourqoi dépenser des millons à indemniser les gens, à faire des travaux qui vont gacher notre belle région agricole alors qu'en rénovant la ligne actuelle on ferait de grosses économies (d'impots pour nous). Pourquoi ne pas faire un référendum?

joes 82  a écrit le 25/01/2010 à 10:22 :

nous n'en voulons pas de cette ligne. Pour nous qui somme dans la bande des 1 km cela va nous apporter quoi a part des désagréments. De plus les trains ne sont jamais a l'heure. Il y a déjà une voie ferrée il n'on qu'a faire avec ça et ne pas faire du profit au détriment de la tranquilité des Français qui ont choisis la tranquilité a la campagne. Leur ligne LGV on n'en veut pas.

koalette82  a écrit le 20/01/2010 à 16:03 :

concernée au 1er chef car habitante de pompignan,venez signer la pétition contre ce tracé sur le site "sauvons pompignan"...un tracé qui va non seulement coupé en 2 un village ,grimpé sur ddes coteaux instables ,sans aucune consideration pour l impact sur l humain ou la nature...aujourd hui seul l interet de certains comptent...il existe des endroits ds la plaine ou l habitat n a pas lieu d etre car zone inondable mais on prefere sacrifié 130 familles....honteux...aidez nous...oui au progres mais à quel prix?

CHARLESC27  a écrit le 12/01/2010 à 12:54 :

Je crois que TOURS/BORDEAUX est en construction; je me trompe?

pierrot  a écrit le 12/01/2010 à 12:43 :

A qui profitera le plus ce nouveau trajet aux Aquitains ou aux Espagnols?
Pensez à ceux qui élisent monsieur ROUSSET.

Totor  a écrit le 12/01/2010 à 11:18 :

C'est bien beau ce projet, mais je rappelle qu'à ce jour seul le tronçon Paris Tours est à grande vitesse et Tours bordeaux toujours en ligne classique. Alors avant de proposer un nouveau projet il serait surement judicieux de terminer ce qui est en chantier depuis des decennies !

seb  a écrit le 12/01/2010 à 11:11 :

Vive la censure! Ma réaction face à Berry ce matin non publiée... c'est du joli!

soorires  a écrit le 12/01/2010 à 9:02 :

On répète les mêmes erreurs depuis des décennies: faire rouler un matériel qui as plus de 10 ans de conception sur des rails pour commencer. As-t-on vu avec les espagnoles ce qui compte faire ou allons nous encore une fois bâtir un grand projet sans tenir compte des autres, notamment des utilisateurs? Incroyable que nous sommes au 21eme siècle sans un vrai projet de transport en commun qui regarde sérieusement tous les problèmes..
Que voulez-vous qu'il y ait autrement quand le pays n'as pas de direction que le fric...qui décide de tout??

berry  a écrit le 12/01/2010 à 5:00 :

il y en a qui se plaigne, si vous regarder les tracés TGV ils évitent soigneusement le centre, y a des régions de parias ...

encolie40  a écrit le 11/01/2010 à 21:33 :

Quelle honte! autant de fric jeté par les fenêtres d'un train qui ne saurra pas fonctionner s'il fait trop chaud ou trop froid...d'accord c'est le "progrès", mais il faudrait d'abord remplir les trains et les bus existants, faire du co-voiturage et du fret par les infrastructures existantes au lieu de passer sur les lieux encore un peu protégés et encore quadriller notre environnement de structures polluantes! y en a "mare"!!! c'est amusant comme Mr Vidalies, Emmanuelli et consors sont loin de la zone! passons donc dans leurs jardins, à la retraite ils pourraient regarder les LGV passer!

defi  a écrit le 11/01/2010 à 16:17 :

le massacre de la vallée de la Garonne continue. Il y a soixante ans se récoltaient là les plus beaux fruits du Lot Et Garonne (toutes sortes de fruits) plein d'autres cultures, des ballades au pays de l'abondance à perte de vue sur une nappe phréatique pure et immense. Depuis la voie ferrée Bordeaux-Toulouse, la nationale 113 d'un côté, de l'autre après le canal, l'autoroute, des gravières à tous les coins de rue pour l'autoroute et maintenant le Tgv. Ce qui était un vrai paradis est devenu un enfer en plein dans les vignobles ou sous les vignobles de Buzet. Tout cela pour gagner un peu de temps et faire en sorte que les habitants du coin ne peuvent plus se payer de logements tellement les prix de l'immobilier grandissent avec l'arrivéée du Tgv. Drôle d'époque.

Claude001  a écrit le 11/01/2010 à 15:38 :

Vraiment n'importe quoi! du pognon jeté par les fenêtres.

Et je ne parle pas de la bande de terre qui va être détruite pour réaliser le tracé!

Et pendant ce temps RFF reçoit 10milliards ? de subventions publique pour boucler ses fins de mois.