La Tribune

Ryanair survole la crise

Copyright Reuters
Copyright Reuters
latribune.fr  |   -  205  mots
La compagnie low-cost irlandaise augmente de 20% ses profits semestriels et relève ses prévisions de bénéfices. Un cas rarissime dans le secteur.

Par les temps qui courent, c'est un cas à part dans le transport aérien. Alors que les compagnies aériennes annoncent soit des pertes soit des baisses de leurs bénéfices, Ryanair se paye le luxe d'augmenter ses profits semestriels et, cerise sur le gâteau, de réviser à la hausse ses objectifs de bénéfices nets pour l'ensemble de son exercice 2011-2012, qui s'achèvera le 31 mars prochain.

La compagnie low-cost irlandaise a enregistré une hausse de 20% de son bénéfice imposable qui ressort à 452 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 2,18 milliards d'euros. Et a relevé de 10% sa prévision de profits nets pour l'ensemble de l'année fiscale, à 440 millions d'euros. Une performance qui sera obtenue par une augmentation de la recette unitaire. Celle-ci devrait croître à 14% au deuxième semestre, 4 points de plus par rapport à la prévision initiale.

Comme au cours de chaque période de morosité économique, Ryanair et la plupart des transporteurs à bas prix tirent leur épingle du jeu. "Les réservations sont déjà bien avancées pour les mois à venir, à un niveau légèrement supérieur à celui de la même période l'an dernier", a déclaré Howard Millar, directeur financier de Ryanair.

Réagir

Commentaires

bancopasillico  a écrit le 08/11/2011 à 11:13 :

20%// La réussite? a quel prix?? est ce bien raisonnable de faire autant de profit sur le dos d'êtres humains qui eux sont surexploités.. c'est ainsi que verra le monde du 22è siècle.. je ne regrette pas quand je vois l'evolution du monde de ne pas être immortelle.

75015  a écrit le 07/11/2011 à 14:31 :

Il est normal que Ryanair fonctionne bien. Il s'agit d'un produit simple, à bas prix.
En temps de crise, le faux luxe ne fonctionne plus (ex. : AF).

Fredo19  a répondu le 08/11/2011 à 8:34:

Ryanair fonctionne très bien parce que les employés sont moins payés que la moyenne dans le secteur, qu'ils travaillent plus, qu'il n'y a pas de syndicats pour les défendre et parce que Ryanair a un nombre d'employés au sol réduits au strict minimum.. tout est sous traité par des acteurs locaux, donc ils payent en fonction de leurs besoins.. voilà y a pas de miracle.. et comme par hasard c'est une compagnie irlandaise, qui bénéficie des conditions fiscales avantageuses de l'Irlande (voire déloyales par rapport aux autres pays européens!)

arnaque à grande échelle  a répondu le 08/11/2011 à 11:49:

Sans parler des fameuses "aides marketing" qui à elles seules représentent pas loin du tiers du CA. Sans elles Ryanair serait très lourdement déficitaire. Nos impôts vont direct dans la poche d'O'Leary. Elle est pas belle la vie?

zed  a répondu le 15/11/2011 à 10:08:

Quand les régions et autres collectivités locales mettent de l'argent dans les caisses du privé étranger, ça ne fait réagir personne. Mais dès qu'ils faut subventionner un malheureux TER, c'est le tollé. Cherchez l'erreur.