La Tribune

Après le lifting de Saint-Lazare, ce que prépare la SNCF dans ses autres gares

Copyright Reuters
Copyright Reuters
Juliette Garnier  |   -  746  mots
En septembre, la Gare de Lyon présentera un nouveau visage. La SNCF prépare aussi le lifting de la Gare Montparnasse. Et surtout la rénovation de la Gare d'Austerlitz qui, en 2020, abritera une galerie de 50 commerces. l'objectif général est de mieux tirer profit des 2 milliards de personnes qui, chaque jour, transitent dans ses 3 000 gares en France.

La SNCF ne va s'arrêtera pas à la gare Saint-Lazare. La société ferroviaire rénovera aussi les gares de Nice, Rennes et Montpellier. A Paris, elle mènera deux autres gros projets : la rénovation de la gare d'Austerlitz et le lifting de la gare Montparnasse. « Dans les deux cas, nous signerons un partenariat pour mener ces opérations », indique à La Tribune Sophie Boissard, directrice générale de Gares et connexions, filiale de la SNCF qui gère plus de 3.000 gares en France. La signature d'un partenariat permettra à la SNCF de mener à bien ces chantiers titanesques. Pour la gare Saint-Lazare, la SNCF s'est associée à Klépierre. La société foncière aux 16 milliards d'euros d'actifs a apporté 160 des 250 millions d'euros investis dans l'opération. En contrepartie, elle a décroché une concession de 40 ans. « Sans partenariat, cette rénovation n'aurait pas pu se faire. Car, l'enveloppe annuelle d'investissement de la SNCF dans les gares est de 150 millions », a rappelé ce mercredi le président de SNCF, Guillaume Pepy, lors de l'inauguration officielle de ce nouvel ensemble.

45 millions de voyageurs prévus à la Gare de Lyon

Rebelote rive gauche. La gare Montparnasse va être entièrement repensée pour qu'elle puisse mieux absorber un flux croissant de voyageurs. Une dizaine de millions d'euros suffiront. Gare d'Austerlitz, le projet est tout autre. « Il s'agit d'un nouveau quartier », explique Sophie Boissard. Avec la ville de Paris et la Semapa, la SNCF va rénover la halle historique et faire sortir de terre un ensemble de 100.000 m². Il comprendra une galerie marchande. Les travaux s'achèveront en 2020. « Dans les deux cas, nous allons établir prochainement un cahier des charges », indique Sophie Boissard.

En 2012, la SNCF aura aussi à boucler les travaux d'agrandissement de la gare de Lyon, qui a été obligée de pousser les murs pour s'adapter à l'explosion de sa fréquentation. La prolongation de la ligne TGV sud-est devrait encore augmenter le trafic. Prés de 45 millions de voyageurs transiteront par cette gare en 2020, calcule la SNCF. Deux halles supplémentaires ont été créées. L'ensemble, qui sera inauguré en septembre, comprendra, cette fois encore, une grosse galerie commerciale. Une cinquantaine de commerces et services de proximité s'y installeront (contre 80 dans le nouveau centre de la Gare Saint-Lazare).

Des rendements hors normes

Est-ce à dire que la galerie commerciale est à la gare ferroviaire ce que les magasins de duty-free sont aux aéroports ? Tout porte à le croire. Mais, en fait, la SNCF ne peut singer Aéroports de Paris. « Les deux clientèles sont fort différentes. Celle des gares fait ses courses en quelques minutes. Celle des aérogares a plus de temps. Et les gares bénéficient d'un flux quotidien, tandis que les aérogares ont une clientèle d'affaires et de touristes», explique Sophie Boissard. Ces derniers peuvent dès alors adopter un merchandising haut de gamme. Les gares doivent, elles, préférer une offre proche de celle d'une galerie d'hypermarché. Tout en étendant ses horaires d'ouverture.

Une nouvelle concurrence pour les hypers ?

Toutes les enseignes s'y pressent. Et pour cause. Les galeries de gares ferroviaires ont tout pour plaire. Leur fréquentation n'est pas sujette à des fluctuations erratiques. A contrario d'un centre commercial ou d'un centre-ville soumis aux pics de fréquentation du samedi. Autre avantage : ici, la météo ne joue pas le trouble-fête. Et, tous les jours, notamment à Paris, entre métro, boulot et dodo, les clients sont à portée de mains. Du coup, les rendements de ces lieux sur-fréquentés sont hors normes.  Concernant la gare Saint- Lazare - 450.000 voyageurs y transitent chaque jour - la Ségécé, filiale de gestion des centres commerciaux de Klépierre, estime que les commerces pourraient tourner sur des rendements de deux fois supérieur à la normale. L'ensemble pourrait atteindre 100 millions d'euros de chiffre d'affaires et faire tomber 13 millions de loyers annuels dans les caisses de Klépierre. « La gare Saint-Lazare est la deuxième gare d'Europe. Et ce derrière la Gare du Nord dont le centre commercial se range dans le trio de tête des meilleurs centres commerciaux en France », argumente, lui aussi, Guillaume Pepy. Et chaque année, deux milliards de personnes transitent par les 3 000 gares de France. Reste à savoir si, à terme, ces équipements commerciaux feront de l'ombre aux hypermarchés et à leurs galeries. Déjà, les Français les délaissent pour leur préférer les supermarchés de quartier et internet.

 

Réagir

Commentaires

Gilles1  a écrit le 23/03/2012 à 12:26 :

Cela existe depuis longtemps outre-Manche et en Suisse notamment. de même que dans les aéroports On a toujours l'impression que la France a inventé le fil à couper le beurre.
Ce qui manque cruellement : c'est une véritable gare d'interconnexion TGV en Ile de France. Impossible de se rendre à Londres ou Bruxelles depuis par exemple Besançon sans devoir charger de gare à Paris (métro, escaliers...). Irréel et pourtant vrai. Comme toutes les "élites" françaises, celle des la SNCF ne voient pas plus loin que le périrph...

benoit  a répondu le 01/09/2012 à 23:12:

bonjour est ce que ça existe des gares tgv dinterconnection entre londres et les autres villes anglaises non ! alors ne reprochez pas à la france ce qui n'existe pas encore au royaume uni.notre reseau tgv cest autre chose que le reseau ferré anglais dun autre age.ca fait longtemps que ca existe des magasins dans les gares parisiennes on vient de les renover cest tout

benoitthierry45@orange.fr

.  a écrit le 22/03/2012 à 10:41 :

la ligne la plus chargée de France, le RER A a 1 million d'usagers par jour. Les 3000 gares de la SNCF ont 2000 millions d'usagers quotidiens, ça en fait des toutes petites lignes !!!
allez on rigole, mais c'est triste pour la Tribune

Deckard  a écrit le 22/03/2012 à 0:15 :

2 Milliards de mouvement de personne/jour ne serait-il pas plus just?

Peyrusse  a écrit le 21/03/2012 à 17:32 :

2 milliards de personnes par jour transitent dans les 3000 gares de la France !!!
N'est-ce pas un peu exagéré !!! Près du tiers de la population mondiale !!!

xx  a répondu le 21/03/2012 à 21:38:

c'est clair !!!