La Tribune

RFF se prononce en faveur de la poursuite du projet de ligne nouvelle Paris-Normandie

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
latribune.fr (Source AFP)  |   -  344  mots
Réseau ferré de France (RFF) a en outre décidé ce jeudi de lancer les études préalables à l'enquête d'utilité publique.

Réseau ferré de France (RFF), gestionnaire du réseau ferroviaire, s'est prononcé jeudi en faveur de la poursuite du projet de ligne nouvelle Paris-Normandie et a décidé de lancer les études préalables à l'enquête d'utilité publique, a-t-il annoncé dans un communiqué. "RFF tire les enseignements du débat public organisé par la Commission nationale de débat public qui s'est tenu dans les trois régions concernées pendant quatre mois", du 3 octobre 2011 au 3 février 2012, précise RFF.

"Trois grands objectifs"

Ce débat "a fait apparaître des points de convergence, notamment sur la nécessité de construire de nouvelles gares dont une à Rouen (rive gauche) sur le site de Saint-Sever" (Seine-Maritime), selon RFF. Le gestionnaire du réseau confirme que le projet "doit répondre à trois grands objectifs": réduire les temps de parcours entre Paris et Rouen (45 minutes contre une heure et huit minutes aujourd'hui), Paris-Le Havre (une heure et quinze minutes contre deux heures et deux minutes) et Paris-Caen (une heure et quinze minutes conte une heure et quarante-sept minutes), augmenter la capacité du système ferroviaire, (...) et améliorer la desserte des ports.

L'Etat associé aux collectivités locales au sein du comité de pilotage

Pour y parvenir, RFF a retenu plusieurs caractéristiques présentées lors du débat public, la première étant la création d'une "ligne nouvelle réservée à la circulation de voyageurs pour une vitesse de 250 km/h à l'ouest de Mantes (Yvelines) et de 200 km/h entre Paris et Mantes". Autre caractéristique retenue: la mise en place "de voies dédiées sur lesquelles circuleraient notamment les trains sans arrêt entre Paris/La Défense et Mantes". Dans le secteur de Mantes, RFF préconise, en outre, "la mise à 4 voies de la section entre Mantes et Epône (Yvelines) pour désaturer le réseau dans ce secteur". La poursuite des études par RFF se fera sous l'égide d'un comité de pilotage associant notamment l'Etat et les principales collectivités locales, précise le communiqué.

Réagir