La Tribune

La SNCF versera à l'Etat un dividende record, mais moins élevé que prévu

Copyright Reuters
Copyright Reuters
latribune.fr (avec AFP)  |   -  185  mots
Selon un arrêté publié ce vendredi au Journal Officiel, la compagnie ferroviaire française devra verser près de 200 millions d'euros à l'Etat. Le ministre des Transports, Thierry Mariani, attendait 230 millions d'euros.

La SNCF versera 199.107.900 euros à l'Etat au titre de l'exercice 2011. La somme doit est exigible "dès publication" de l'arrêté en ce sens publié ce vendredi au Journal Officiel. Ce montant est le plus important jamais versé par la SNCF.

Il est cependant bien moins important que ce que prévoyait Thierry Mariani. Le ministre des Transports comptait fin décembre sur 230 millions d'euros de dividendes et précisait qu'elles "compensent à peine ce que l'on donne pour maintenir les trains dans les villes moyennes en France". Quant à la destination de la somme, "c'est prévu pour aller à l'actionnaire principal, c'est-à-dire tous les Français", avait-il ajouté.

Rénover le réseau

Lors des assises du Ferroviaire, achevées en 2011, une commission avait préconisé de réinvestir une partie de ces dividendes pour rénover des infrastructures en transférant des fonds au gestionnaire, le Réseau ferré de France, fortement déficitaire.

La SNCF verse 30% de son bénéfice net récurrent à l'Etat depuis 2011. Pour l'exercice 2010, il s'était élevé à 65 millions d'euros, bien moins que le premier record de 183 millions d'euros en 2009.

 

Réagir

Commentaires

Us  a écrit le 07/04/2012 à 8:43 :

Je Fais la grève du pass navigo, la qualité de service est desequilibree par rapport au prix paye!

RasLaCasquette  a écrit le 06/04/2012 à 23:25 :

Et si la SNCF achetait des trains régionaux confortables ?
Ah oui je rêve .... désolé

Génial  a écrit le 06/04/2012 à 20:59 :

Si NS passe, on pourra (enfin) privatiser. Il ne faudrait pas que l'état soit le seul à en profiter.

Lutner  a répondu le 06/04/2012 à 23:21:

L'état c'est aussi vous en tant que contribuable et usager... Allez faire un tour en train au Royaume Uni, vous comprendrez rapidement ce que privatiser un service publique réserve comme surprises... Des que l'on applique la notion de rentabilité à un service, c'est toujours l'usager ou le client qui en fait les frais. Or une entreprise privée doit être rentable par définition pour garder ses actionnaires. À présent reprenez l'historique des chemins de fer en Angleterre depuis que Tatcher s'en est mêlée. C'est à mourir de rire. Dire que ce pays est à l'origine de ce moyen de transport... C'est pathétique.

Génial  a répondu le 07/04/2012 à 9:04:

C'etait un peu ironique...

SN Nawak  a écrit le 06/04/2012 à 20:15 :

Elle rembourse quand ceux qui payent pour des trains annulés, en retard, bondés, en grève, toujours plus chers ?

Nanano  a écrit le 06/04/2012 à 16:50 :

Combien affecté sur ma ligne qui accumule les retards et les pépins techniques ?

shogun  a écrit le 06/04/2012 à 15:04 :

c'est sur quand on fait disparaître la dette dans rff on peu présenter un beau bilan
si on devait rajouter toute les dettes et engagement de la france
+la retraite des fonctionnaires le total devient astronomique

jack  a répondu le 07/04/2012 à 9:59:

sauf que c'est l'etat qui a crée RFF,pas la SNCF...

Foutaise  a écrit le 06/04/2012 à 13:51 :

Rappelez-nous combien nos impôts servent à financer les retraites, le manque de productivité, les retards, les C-E et syndicats de cette société des Danaïdes ?
Ce n'est pas 200 millions, mais plus de dix fois plus chaque année.