Air France : prime de 100.000 euros pour les pilotes qui iront chez Transavia

 |   |  480  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La prime pour les pilotes d'Air France qui iront travailler temporairement chez Transavia pour régler le sureffectif d'Air France sera « de l'ordre de 100.000 euros » pour un commandant de bord et « de 55.000 euros » pour un co-pilote, selon un document du SNPL. Et non de 30.000 et 60.000 euros comme évoqué.

La prime pour les pilotes d'Air France qui iront travailler chez Transavia pour régler le sureffectif d'Air France, ne sera pas de 60.000 euros pour un commandant de bord et 30.000 pour un co-pilote comme évoqué dans la presse fin juillet, mais « de l'ordre de 100.000 euros » pour un commandant de bord et « de 55.000 euros » pour un co-pilote, selon une fiche technique du SNPL envoyée en juillet à tous les pilotes de la compagnie pour expliquer « la garantie de l'emploi et la maîtrise du sureffectif » de l'accord cadre soumis au vote des pilotes du SNPL et approuvé jeudi dernier. Des chiffres confirmés par plusieurs pilotes qui précisent néanmoins que le montant de « 100 000 euros » ne devrait s'appliquer qu'aux pilotes « au top de l'ancienneté ». Transavia la filiale à bas couts d'Air France qui assure des activités tant charter que low-cost. Dans le cadre du plan de redressement d'Air France, elle est appelée à se développer.

Coûts de qualification sur B737

Défiscalisée, cette prime d'incitation correspond à la moitié des économies réalisées par Air France pendant trois ans, durée de la période de détachement. «Cela permettra de compenser la moindre rémunération chez Transavia », explique à La Tribune un pilote.

Concernant les coûts de la qualification des pilotes d'Air France sur B737, le type d'avion utilisé chez Transavia mais plus chez Air France, ils sont compensés par les économies sur les trois à quatre séances d'entraînements par an sur simulateur que réalisera Air France, selon un pilote précisant que « les coûts des qualifications B737 avoisineront les 50.000 euros par pilote ».

Les mesures de productivité font grossir le sureffectif

Ce détachement concernera 60 pilotes. C'est l'un des moyens pour résorber le sureffectif des pilotes de la compagnie que vont engendrer les mesures d'amélioration de la productivité qu'ont acceptées les pilotes. Aujourd'hui de 238 personnes, ce sureffectif est évalué à 450 personnes après les mesures de gain de productivité mises en place. Outre des détachements chez Transavia, des négociations sont également en cours avec des compagnies chinoises à la recherche de commandants de bord, pour y détacher pendant quelques années des pilotes français. De son côté, la filiale régionale Britair consulte ses pilotes pour aller piloter des CRJ-1000 du transporteur indonésien Garuda.

Restera un sureffectif de 200 personnes

S'ajoutent aussi des mesures de temps alterné. In fine, un sureffectif de 200 personnes environ sera maintenu, pour permettre de répondre à une éventuelle hausse d'activité, sachant que « le coût des 165 premiers pilotes en sureffectif est très limité et très supportable par la compagnie s'ils sont bien répartis entre les divisions de vol », explique le document du SNPL. Ceci grâce au système de rémunération des pilotes qui repose essentiellement sur une part variable en fonction des heures vol.


 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/03/2013 à 9:52 :
Entre l'article et les commentaires, je ne sais pas trop quoi en penser. Si une seule chose : le modèle économique du transport aérien est basé sur une défiscalisation totale et ceci à l'échelle mondiale. On peut dans ces conditions, facilement être plus compétitif par rapport aux autres moyens de transport et se goinfrer avec les recettes générées. Et tant que ce modèle perdurera, l'aérien vivra aux crochets des autres secteurs d'activité.
a écrit le 25/08/2012 à 21:50 :
Avec cette prime, tout le monde y gagne :
- la compagnie qui fait l'économie, sur 3 ans, de la moitié des salaires FIXES des pilotes détachés et qui résorbe une partie de son surreffectif
- Transavia qui se développe (en respectant ses accords et sans bloquer son personnels)
- les pilotes AF qui, à salaire égal (AF ou transavia moindre+prime) peuvent faire évoluer leur carrière
Une solution qui ne défavorise ... personne.
J'en déduis que c'est la prime de "100000?", sortie de son contexte, qui fait monter la mayonnaise (où devrais-je dire "Mélenchonner" la mayonnaise) ?
Re-considérez le problème dans sa globalité.
a écrit le 23/08/2012 à 17:21 :
Il n'y a qu'en France que les compagnies en difficultés qui doivent abaisser leur masse salariale donnent plusieurs mois de salaire pour leur proposer un départ
Réponse de le 24/08/2012 à 15:16 :
IL NE S'AGIT PAS D'UN SALAIRE...MAIS D'UNE PRIME DE DEPART...
Réponse de le 28/08/2012 à 14:31 :
on ne crie pas
Réponse de le 09/09/2013 à 13:33 :
Quelle prime de départ ? A rajouter a celle donnee pour les escales provinces? A force de se redresser de cette facon AF va décrocher fatalement et les PN iront pour de bon embaucher chez easyJet ou Xl
a écrit le 23/08/2012 à 15:09 :
100 000 euros pour changer de place. La France va s'effondrer. Gaz gratos poue les salariés de GDF électricité gratos pour les électriciens d'EDF, téléphone, bureaux, transports gratos pour les élus. Le média ont pris l'habitude de gérer des masses importantes sans problème. Il faut rappeller que 100 000 euros c'est une somme d'argent énorme, enfin pour moi. Et dire que le gouvernement veut à terme fiscaliser le livret A 19300 euros mais là une prime défiscalisée sympa
a écrit le 23/08/2012 à 12:33 :
Merci pour ceux qui payent ces primes a ces pauvres maheureux.... on n est pas tous loge a la meme enseigne. Depuis que je suis né j entends parler des avantages de Air France/air inter, SNCF, EDF, fonctionnaires, Peugeot, Renault etc.....et rien ne change on s occupe tjrs des memes...les travailleurs des PME, artisans...travaillez pour faire vivre ces gens....
Réponse de le 23/08/2012 à 12:59 :
Fallais y rentrer mon ami au lieu de critiquer...
Réponse de le 23/08/2012 à 14:22 :
bartg.Si un employeur veut se séparer d'un de ses salarié soit il le licencie pour raison économique ou faute grave ou bien il lui propose une rupture conventionnelle du contrat de travail comme le prévoit la législation sociale .
Si vous etes salarié vous bénéficiez donc de ces dispositions .
Dans le cas du licenciement économique ou de la rupture conventionnelle le salarié perçoit une indemnité qui dans le cas des pilotes ne serait peut etre pas inférieure à 100.000 ? !!!
Réponse de le 23/08/2012 à 15:09 :
il ne s agit pas d etre jaloux mais manger dans la gamelle des autres est intolerable je dirai LACHE
Réponse de le 23/08/2012 à 15:13 :
a lire les commentaires l EXPLOSION est proche ....le prive ne supporte de plus en plus mal toutes les injustices
a écrit le 23/08/2012 à 11:24 :
Logique pour la prime,j'ai connu ça il y a 10 ou 12 ans .Pour accepter une baisse du montant de nos commissions la compagnie pour laquelle je travaillais nous a proposé une indemnisation qui au départ ne devait pas etre fiscalisée .....mais qui à l'arrivée aprés plusieurs années de procédure l'a été !!!!
Ils auront bien de la chance les pilotes si leurs primes sont défiscalisées le fisc n'ayant pas toujours le meme point de vue que les employeurs .
a écrit le 23/08/2012 à 11:17 :
Franchement je serais chez transavia, je serais excédé !! C est transavia qui va permettre à AF de peut être sans sortir ... Les hommes et les femmes de cet filliale permettent au groupe de ne pas s'effondrer totalement...et ils se voient débarquer les autres avec des primes pour faire ce que eux font sans primes...

Il y a comme un problème économique !!!
Réponse de le 23/08/2012 à 11:41 :
N'importe quoi, Transavia n'a jamais gagné le moindre euro.
Et c'est pas avec leur 9 avions qu'il vont sauver AF qui en a plus de 210.
Réponse de le 23/08/2012 à 11:43 :
Jojo si demain votre employeur vous propose de vous affecter dans une filiale du groupe avec baisse de salaires vous partez sans rien demander ?
Vous allez commencer par demander un délais de reflexion, vous informer sur vos droits et revenir voir votre employeur en lui soumettant vos conditions et vous négocierez ....
Réponse de le 23/08/2012 à 12:20 :
Transavia n'a jamais rapporte un rond a AF. C'est plutot AF qui permet a Transavia de survivre.... Et depuis sa creation, il a bien ete ecrit noir sur blanc que le developpement de Transavia au dela de 9 avions ne se ferait sans les pilotes AF.
Certains ont bien besoin de se le rappeler.
Perso, j'attend l'ouverture pour postuler, nouvel avion, nouveau reseau, nouveau roster, prime ou pas.
Apres il faudra gerer a bord le cockpit particulier que cela pourra malheureusement creer...
Réponse de le 23/08/2012 à 12:43 :
Peut-être que certains ont oublié que c'est le SNPL et les pilotes AF détachés à Transavia qui ont fait que les conditions de travail chez Transavia sont ce qu'elles sont.
Et n'oublions pas qu'au bout de 3 ans les pilotes AF reviendront au bercail laissant la place aux pilotes Transavia et permettant de nouvelles embauches.
Je pense que tout le monde y gagne, AF gère son sureffectif, Transavia se développe.
a écrit le 23/08/2012 à 3:11 :
Cela a l air d etre la grande mode de critiquer AF mais c est ma compagnie preferee pour les liaisons transatlantiques et je les ai toutes essayees. D aIlleurs l annonce de l arret de la ligne MCO-CDG m a brise le coeur et j ai du mal a m en remettre.
a écrit le 23/08/2012 à 0:29 :
Bonjour,
Pilote chez Transavia je trouve cette prime d'incitation qq soit sont montant scandaleuse. Commi si venir chez nous était une corvée alors que nous sommes la seule solution viable sur le marche low cost.
AF est en sureffectif, et bien qu'ils licencient avec possibilité de reclassement dans le groupe sans prime.
L'histoire n'est pas finie car nous les attendons de pied ferme avec leurs poches pleins d'euros et leur arrogance qu'on va leur faire avaler ! Et quid de la sécu des vols avec des PNT payés différemment en fonction de leur pedigree ? Si j 'etais chez AF même avec cette prime je ne viendrai pas de peur de me prendre des vilaines remarques de la part des collÚgues Transavia. Qui vivra verra...
Réponse de le 23/08/2012 à 1:03 :
Il ne s'agit en rien d'une corvee. Bien au contraire. Un nouvel avion, un nouveau reseau et la richesse de voler avec des gens nouveau. La prime est comme son nom l'indique une incitation. Parce que faire 200 heures en plus pour du salaire en moins personne ne signera.
Par contre apres votre magnifique demonstration de CRM je crois que le couplet sur la securite des vol sonne un peu faux a vos levres...
Réponse de le 23/08/2012 à 8:23 :
"leurs poches pleins d'euros et leur arrogance" : je crois que "ça" c'est de l'arrogance et du jugement sans fondement.
Réponse de le 23/08/2012 à 9:01 :
est ce qu'un pilote de transavia n'aimerait pas travailler comme pilote chez air france (même groupe d'ailleurs) aux conditions AF actuelles (moins d'heures et plus de paie) ? la prime est une compensation par rapport à une situation existante tout en étant financée par l'économie induite . Loin d'être choquant, c'est du bon sens et c'est juste.
Réponse de le 23/08/2012 à 9:34 :
@libellule: t'as raison, mais le bon sens de nos grands-pères est aujourd'hui une denrée rare :-) qui n'accepterait pas le job payé double avec en plus la sécu, etc. :-) Quant aux remarques désobligeantes des collègues jaloux, pas besoin d'aller chez les autres :-)
Réponse de le 23/08/2012 à 11:42 :
Au moins on sait pourquoi vous avez échoué aux sélections Air France.
Réponse de le 23/08/2012 à 12:38 :
Si j 'etais chez AF même avec cette prime je ne viendrai pas de peur de me prendre des vilaines remarques de la part des collÚgues Transavia.... Collegues?!?!?! A revoir la definition alors
a écrit le 22/08/2012 à 23:52 :
Les commentaires sont d'un niveau n-4 comme d'habitude. Tout le monde parle de ce qu'il ne connait pas, ça fait peur...
Réponse de le 23/08/2012 à 0:02 :
ceci dit, rien dans vos propos nous dit que vous vous y connaissez..._)
a écrit le 22/08/2012 à 21:23 :
Je suis pilote et je propose de fournir tous les elements impartiaux au journaliste qui a ecrit cet article afin qu'il puisse en toute bonne fois faire un erratum...
A chaque fois que je rencontre quelqu'un qui critique jalousement les pilotes je lui propose de prendre ma place et de prendre mon salaire, mais avec tous les mauvais cotés aussi.... Bizarement il reste bcp moins de monde a la fin !
Réponse de le 22/08/2012 à 21:45 :
Si votre boulot ne vous plait plus, changez en....Rien ne vous en empêche.
Réponse de le 22/08/2012 à 22:06 :
Bonjour, premiere des politesses,
Je suis cadre technique dans le groupe air France, plus précisément dans une de ces filiales, et je suis loin d'accepter votre point de vu. Pour ma part, on ne m'a rien proposé, si ce n?est que d?attendre avec inquiétude, la sauce a laquelle nous allons être bouffés.
Que ce soit 100 000? ou 60 000 ?, vous au moins, vous aurez quelque chose.
Donnez-moi un mouchoir que je pleure.
Bonne Primes et bon vol chez TRANSAVIA
Réponse de le 22/08/2012 à 22:21 :
Je suis moi même pilote... dans une filiale d'Air France, et je vois pas ce qu'il y a de faux dans cet article . Les pilotes d'AF ne prendraient jamais notre place sans une prime à la hauteur de leur ego pour compenser la différence de statut qu'ils subiraient à faire notre boulot, avec nos avions. Le SNPL Air France n est pas gené d'imposer à ses collègues des filiales des conditions jugées inacceptables pour eux , au nom de la sécurité , alors que les conditions et l' environnement de l'exercice de leurs profession est tellement plus reposant et encadr?sm que celui de leurs collègues . Éthique syndicale quand tu nous tiens.... voilà un bel exemple d'honnêteté intellectuelle.
Réponse de le 23/08/2012 à 0:10 :
Complètement à côté de la plaque !! il s'agit de négociations sur l'adaptation du plan de départ volontaire au cas particulier des pilotes. Nulle question d'ego ou de conditions de travail dans telle ou telle filiale... AF à prévu une enveloppe dans le plan de départ pour tous les personnels AF (2500 personnes concernees) qui ira soit en indemnité de départ pour certains soit en aide à la création d'entreprise pour d'autres. Pour les pilotes: comme AF ne veut pas les voir partir définitivement, il a été négocié une enveloppe du budget global PDV pour les volontaires (qq dizaines seulement) pour compenser la baisse de salaire...ce n'est ni dégradant pour les uns ni honteux pour les autres, il s'agit des fruits d'une négociation POINT..stop aux réactions épidermiques et infondées.
Réponse de le 23/08/2012 à 0:57 :
Pour info la prime me concernant serai de 17000... On est loin des 50000 annoncé dans l'article ! Ensuite les volontaires seront remunerés de la meme facon que leurs COLLEGUES De Transavia. Et pour repondre au cadre technique qui attends "impatiement" la sauce a laquelle il va etre manger jai la solution : il suffit d'accepter qu'il soit payer 80% en variable. Mais pas en fct de sa performance personnel mais en fct de l'activité de l'entreprise. C'est ainsi que les pilotes ont reussi a passer au travers des crises dans l'histoire de la compagnie. Quand l'activite baisse la masse salariale baisse avec. Mon salaire a baisser de 35% entre juillet et janvier dernier... Et on ne m'a pas demandé mon avis... Je ne m'en suis pas pleins non plus!
a écrit le 22/08/2012 à 20:28 :
Vu que les primes de "détachement....?" des pilotes d'Air France ont été revues à la hausse, passant de 60000 à 100000 ? pour un commandant de bord et de 30000 ? à 55000 ? pour un copilote, il ne doit pas y avoir pléthore de volontaires ..... !!
a écrit le 22/08/2012 à 19:47 :
dans cette entreprise moribonde qu'est Air France, les pilotes gagnent à chaque coup. Pourvu que ça ne dure pas...
Réponse de le 23/08/2012 à 9:03 :
oui, vous avez raison. AF n'est pas rentable à cause des pilotes, autant fermer tout de suite... mais attendez, une compagnie qui fait voler des avions elle a besoin de quoi ?
Réponse de le 23/08/2012 à 11:13 :
Et les autres avions ils volent plutôt bien ! Non ? Avec des % d'accidents moins importants que AF.

Réponse de le 23/08/2012 à 11:47 :
Les avions d'AF volent plutôt bien également, et si vous pensez à l'AF 447, je vous rappelle que le BEA a lui même écrit que ça aurait pu arriver à n'importe quelle compagnie.
Les pilotes viennent d'accepter une augmentation de la productivité de 20%, je connais peu de professions en France qui auraient accepter.
Réponse de le 24/08/2012 à 14:58 :
JE RAPPELLE QUE LA GESTION D'UNE ENTREPRISE EST FAITE ET SUIVIE PAR SES DIRIGEANTS ET SES ADMINISTRATEURS... PAS PAR LE PERSONNEL...
SI CETTE ENTREPRISE NE SE DEVELOPPE PAS LA OU LES MARCHES EXISTENT, C'EST SIMPLEMENT PARCE QUE LA DIRECTION NE DEVELOPPE AUCUNE POLITIQUE ET STRATEGIE INDUSTRIELLE FIABLE ET VALABLE...MALGRE LA DEMANDE INSISTANTE DES SYNDICATS Y COMPRIS CEUX DES PILOTES... MAIS LA DIRECTION PREFERE:
- SE GAVER DE RETRAITE CHAPEAU QU'IL PROVISIONNE TOUS LES ANS MEME SI L'ENTREPRISE EST EN DEFICIT...
- PAYER DES AMENDES CARGO DE 700 MILLIONS D'EUROS POUR ENTENTE ILLICITE...
- AUGMENTER LEUR LEUR REVENUS DE 45% PAR AN QUAND LA MEME DIRECTION DEMANDE AU PERSONNEL DE FAIRE DES EFFORTS DE PRODUCTIVITE ET DE NE DONNER QUE 2% DE HAUSSE DE SALAIRE...
- DE SE DONNER DES PRIMES FARAMINEUSES DE DEPART QUAND L'ENTREPRISE EST EN DEFICIT....
OU SONT LES ECONOMIES A FAIRE D'APRES VOUS ? ... EN TOUT CAS PAS SUR LES SALAIRES DES PERSONNELS NI SUR CEUX DES PILOTES QUI N'ONT PAS LES SALAIRES LES PLUS ELEVES D'EUROPE CONTRAIREMENT A CE QUI SE DIT ICI ET LA ....
a écrit le 22/08/2012 à 19:04 :
Ils risquent de ne pas revenir chez AF qui d'ici 3 ans n'existera plus...
Réponse de le 23/08/2012 à 9:06 :
c'est clair si personne ne fait d'efforts pour espérer des jours meilleurs pour l'ensemble... de toute façon il y aura toujours du boulot (en Europe et dans le Monde) pour les pilotes mais certainement pas aux salaires AF actuels : donc l'adaptation c'est maintenant ou c'est les plans sociaux.
Réponse de le 23/08/2012 à 11:56 :
Emirates (et d'autres) embauchent à des salaires supérieurs qu'AF mais sans les avantages sociaux et avec une productivité supérieure.
Il faut savoir ce que l'on veut, si vous souhaitez casser les 35h, le droit de grève, et la sécurité sociale, pas de problème, mais POUR TOUS LES FRANCAIS, vous le premier.
Il faut arrêter de citer Blum, Jaurès, Mitterrand pour défendre vos droits et après d'accepter qu'une boite comme Air Méditerranée ait délocalisé ses navigants en Grèce (800 ?/mois pour une hôtesse) pour que d'autres puissent profiter de leurs congés payés pour partir en vacances pas chères...
Réponse de le 24/08/2012 à 14:42 :
CONTRAIREMENT A CE QUE PENSE LES FRANCAIS , BEAUCOUP DE COMPAGNIE AERIENNE PAYE LEURS PILOTES BIEN PLUS QUE CEUX D'AIR FRANCE ( LUFTHANSA, EMIRATES, ETHIAD, CATHAY PACIFIC, DELTA)... MEME EASYJET, SUR RESEAU MOYEN COURRIER RETRIBUE LEUR PILOTE PLUS QU'A AIR FRANCE....
Réponse de le 26/08/2012 à 23:04 :
A QUAND LES PRIMES DE DEPART POUR LE PERSONNEL NAVIGANT???
ET POURQUOI UNE PRIME DEFISCALISEE. IL NE S AGIT QUE D UNE DELOCALISATION TEMPORAIRE APRES TOUT...
SACHER QUAND MEME QU UN PILOTE D AF TRAVAILLE MOITIE MOINS QU UN PILOTE D AMERICAN AIRLINES SUR LES VOLS DOMESTIQUES.
Réponse de le 01/12/2012 à 6:21 :
prime defiscalisée pour continuer à bosser!!!!!!! alors que mes impots on sauvée cette compagnie il y a 15 ans? je me fais lourder de netjets parce que mon employeur européen est obligé de payer des charges en france. mon indemnitee de licenciement est fiscalisée et je n'ai pas de travail derrière. je cherche du travail en france et il et pris par des privilégies champion du monde pour faire la greve le jour ou je rentre de mon expatriation chez moi. pour jetlagmat. il n'y a pas que le salaire mon cher,va bosser dans ces compagnies, j'en ai fais quelques unes, tu verras les conditions dans lesquelles on y travaille.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :