SNCF : le covoiturage gagne du terrain

 |   |  236  mots
La NCF investit encore dans le covoiturage
La NCF investit encore dans le covoiturage (Crédits : Reuters)
La SNCF a acquis 100% du capital de Greencove, la société éditrice du site de covoiturage 123envoiture.com, poursuivant son développement dans un créneau qui commence à faire une concurrence significative au transport ferroviaire, d'après le quotidien Les Echos daté de lundi.

La SNCF investit un peu plus dans le covoiturage. La compagnie ferroviaire nationale, qui détenait déjà 20% du site depuis 2009, a pris le contrôle de Greencove "cet été", d'après le quotidien économique Les Echos, qui ne révèle pas le montant de l'opération.

Le covoiturage, concurrent du train

Rappelons que la SNCF contrôlait déjà Ecolutis, une société de covoiturage en entreprise, rappelle le journal. Le leader du secteur en France étant Blablacar (ex-Covoiturage.fr) qui revendique 600.000 personnes transportées par mois en Europe et vise le cap des 900.000 mensuels l'an prochain, soit l'équivalent du trafic Eurostar, rappellent Les Echos.

Un des paradoxes du modèle est en effet qu'il contribue davantage à faire concurrence au train qu'à la route. Le principe étant que chaque passager paie le conducteur du véhicule pour un trajet donné, avec un prix et des conditions convenus à l'avance, via Internet, une partie de la somme revenant au site jouant le rôle d'intermédiaire.

La SNCF élargit son offre

Reste que la SNCF mise désormais sur des domaines similaires de nouvelles méthodes de transport. La compagnie ferroviaire a ainsi investi l'an dernier dans l'entreprise de location de voitures entre particuliers Zilok ou le spécialiste de l'autopartage Move About, dans le cadre d'Ecomobilité Ventures, un fonds commun avec Total et Orange.

Pour aller plus loin: le TGV est-il réellement trop cher?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/10/2013 à 10:01 :
J?étais dans les premiers utilisateurs du site covoiturage.fr, pratique, simple rapide, flexible.
En postant des trajets quelques heures avant de partir, j'arrivais a remplir ma voiture !
Le principe du covoiturage est simple, on poste une annonce, les gens la consulte, ceux qui sont intéressés contactent le conducteur, par mail, par téléphone ...
Maintenant, on ne peut plus qu'envoyer des messages via le site, qui les modères et ÉVIDEMMENT LE SITE, RACHETÉ PAR LA SNCF RALENTIS VOLONTAIREMENT LES ÉCHANGES ENTRE COVOITUREURS !! ou alors les passagers doivent payer pour avoir le numéro de téléphone, sans aucune garantie de voyager avec la personne et le risque de perdre jusqu'au cout du voyage !
LA SNCF CHERCHE VOLONTAIREMENT A COULER, OU DU MOINS PLOMBER LE COVOITURAGE !
Maintenant il m'est beaucoup plus difficile, alors que la demande explose de trouver un ou deux co-voitureurs, alors que je poste mes messages beaucoup plus en avance !
Voila comment la SNCF maintient ses prix exorbitant !
Je trouve ça plus que déloyal !!
a écrit le 09/09/2013 à 16:35 :
j'ai essayé BLABLACAR ça marche super bien, quelques contraintes pour les horaires mais imbattable pour le prix du transport et idéal pour les budgets serrés. Le calcul du prix est transparent et ne dépend pas des circonstances du moment (comme il était d'usage à la SNCF il fut un temps!). Bref du sérieux et leur succès le prouve.
Le train est quand même plus pratique pour les longues distances car moins fatiguant et on peut travailler durant le voyage.
Les 2 ont leur marché
a écrit le 09/09/2013 à 11:56 :
c'est bien de racheter ses concurrents tant qu'on le peut ! mais ne faudrait il pas revoir le business model de la SNCF et notamment les prix exorbitants des billets de TGV (hors low cost) qui amènent les gens à opter pour le covoiturage ?
a écrit le 09/09/2013 à 11:38 :
La SNCF ne pourra pas acheter tous les sites de covoiturage pour la simple raison qu'il peut y en avoir une infinité de sites (en théorie) de covoiturage. La SNCF pratique des prix hors de porté, et voyage avec des trains vides en semaine, elle offre le voyage gratuit à ses employés surpeuplés et leur famille et nous payons à leur place. La SNCF absorbe ou a absorbé tous ceux qui ont le carte du parti, les autres payent et s'ils pouvait la fermer, sa arrangerait bien les affaires de la SNCF. Le covoiturage et juste une simple concurrence à la SNCF, ce que le SNCF déteste profondément, mais vivement la vrai concurrence sur les rails. Payer de mes impôts la SNCF quand elle a besoin d?être renflouée par l'Etat, et payer mes transport en train à un prix trop cher, monopole oblige, c'est une double peine. Je continue à prendre le train lorsque je suis obligé, en espérant que les choses changent, et qu'une concurrence à la FREE puisse s'installer.
a écrit le 09/09/2013 à 11:01 :
Bravo pour le cynisme de la SNCF qui rachète un site de covoiturage pour le laisser se défraichir et péricliter. Là ou les énarques dirigeants de cette boite sont idiots c'est qu'ils n'ont pas compris que dans nos communautés de covoitureurs on discute et on change rapidement pour des sites associatifs qui ne sont pas sencés faire du gain mais faire le lien!

Bref la SNCF a une image déplorable auprès des jeunes et ce n'est pas comme cela qu'elle va l'améliorer.
Réponse de le 09/09/2013 à 11:45 :
Quand vous parlez de vous-même, évitez de vous prendre pour LES jeunes. Merci. Pour ma part je suis adepte du train, ce qui ne me fait pas dire que LES jeunes le sont forcément.
Pour ce qui est de la SNCF, quoi de plus logique que d'investir dans les nouveaux moyens de transport ? Ce n'est absolument pas pour voir défraichir ce site mais pour le développer. L'inverse serait stupide, étant donné que le leader de ce marché, Blablacar, est jusqu'à preuve du contraire indépendant de la SNFC.
a écrit le 09/09/2013 à 10:56 :
Aujourd'hui, le coût au kilomètre avec une Dacia Logan, tout compris, c'est environ 0.25 euro le km (selon l'ADAC). Si vous prenez la version GPL et que vous l'acheter en Roumanie (pour 1000 euros moins cher qu'en France), vous passer sous la barre de 0.20 euros le km, à 2 cents prés du prix au km de la SNCF, mais en allant de 20% à 40% plus vite (car la SNCF se garde bien d'imprimer la vitesse de bout en bout), sans oublier les villes jamais desservies. Si en plus on a un passager... Certain diront que les routes sont payées par nos impôts et qu'il il a un biais dans la comparaison, il suffit de se rappeler que nous ne payons que 50% du coût des transports publics... Nous devons vraiment nous poser des questions concernant nos transports, car cela à des implications économiques graves comme la concentration dans les grands pôles, la désertification des campagnes, ...
Réponse de le 09/09/2013 à 11:19 :
Il y a économie et économies stupides ... par exemple rouler en Dacia pour faire des économies c'est stupides parce qu'avec une Dacia qui a de très mauvais résultats au crash test euro NCAP, vous sacrifiez la sécurité des passagers .. et sacrifier la sécurité des passagers qui paient pour se faire traimballer dans une brouette ou tombereau Dacia, c'est juridiquement extrêmement dangereux pour les passagers qui risquent de ne pas être assurés ...
Réponse de le 09/09/2013 à 11:37 :
Vous payez effectivement 50% des couts de Transport Public....sauf que le TGV n'est pas du transport public; au sens ou les tarifs ne sont pas subventionnés. Il y a du mou dans votre reflexion....
a écrit le 09/09/2013 à 9:49 :
Le co-voiturage est en plein développement dans le transport des travailleurs qui ainsi évitent le raquette des autoroutes...bradées par CopéSarkozy à leurs amis voyous de la finance...

Il reste à convaincre les français de ne plus prendre l'autoroute pour aller en vacance plus près de chez eux ... l'économie française est vérolée par les voyous de la finance, il faut les mettre en échec en se passant d'eux. C'EST POSSIBLE.
a écrit le 09/09/2013 à 9:45 :
La SNCF prend les Rennes d'une site de covoiturage concurrent...
RESULTATS: les prix du covoiturage vont monter (progression de la part que s'octroi le site internet) et il se pourrait même que nous assisterons à des retards et des grêves pour le covoiturage !!!
a écrit le 09/09/2013 à 9:45 :
Je ne vois que cette explication à ce rachat. Il est clair que les intérêts de la SNCF sont opposés à celui des co-voitureurs. Je ne serais pas étonné que ces sites finissent par être fermés, on trouvera bien une raison à avancer. @ Etudiant : 100% d'accord, les tarifs TGV sont indécents.
Réponse de le 09/09/2013 à 10:14 :
Une bonne raison de "réincarner" chaque site racheté par la SNCF ... vous créez un nouveau site, dans 1 an la SNCF gaspillera beaucoup d'argent pour vous le racheter ... attention aux lourds impôts sur les plus valus court terme !!!
a écrit le 09/09/2013 à 9:41 :
La SNCF a provoque le boom du covoiturage en supprimant les trains bon march (non TGV) sur les longues distance, ajoute a la quasi interdiction du transport par autocar (interdiction mise en place par l'Etat pour proteger la SNCF). Les "usagers" veulent recouvrer leur liberte....
a écrit le 09/09/2013 à 9:30 :
On est de plus en plus de jeunes à faire du covoiturage pour faire le déplacement ville d'étude - domicile parents. C'est souvent moitié moins cher que les meilleures réduction proposées par la SNCF.
Le train est en passe de devenir un produit de luxe!
Réponse de le 10/09/2013 à 9:47 :
En créant GEODIS, la SNCF est devenu le 1er transporteur routier de France. maintenant, elle achète les sites de co voiturage, sans doute pour les contrôler. Et dire que cette compagnie est encore dirigée par l'Etat. Que veulent exactement les hauts fonctionnaires ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :