L’Etat français (actionnaire d’Air France) aide la "com" d’Easyjet

 |   |  917  mots
(Crédits : reuters.com)
La directrice générale de la compagnie low-cost Carolyn McCall a été reçue mercredi en grande pompe au ministère des transports pour "officialiser" une grosse commande d'A320 passée à Airbus, signée il y a de nombreux mois. Une manifestation dénoncée par le président de la Fédération nationale du transport aérien (Fnam), qui juge "choquant de célébrer la réussite d'une compagnie qui ne se bat pas avec les mêmes armes en termes de compétitivité alors que l'on nous refuse de nous mettre à niveau en termes de compétitivité".

Chez Easyjet, certains n'en croyaient pas leurs yeux. Il y a sept ans, les policiers débarquaient dans les bureaux de la compagnie en France dans son enquête pour travail dissimulé; une affaire qui appartient au passé, les 1.000 salariés de la compagnie en France étant soumis aux règles sociales françaises.

Ce mercredi, sa directrice générale, Carolyn McCall, était reçue en grande pompe au ministère des transports par un ministre de la République, Frédéric Cuvillier, dithyrambique sur le succès de cette compagnie à bas coûts.

Commande déjà passée depuis belle lurette

Devant un parterre de personnalités du transport aérien français, Carolyn McCall a, selon ses termes, "officialisé", aux côtés de Fabrice Brégier, le PDG d'Airbus, une méga-commande de 135 A320 (dont 35 options) d'une valeur de 12 milliards de dollars. Contrairement à la colossale commande de Lion Air signée à l'Elysée en 2013, l'annonce d'Easyjet n'en est pas une. Cette commande a, en effet, fait l'objet d'un protocole d'accord signé en juin dernier au salon aéronautique du Bourget puis d'un contrat ferme le 11 juillet. Les 135 Airbus figurent donc depuis belle lurette dans le carnet de commandes de l'avionneur. Ce qui suppose que des premiers acomptes ont déjà été versés. Un non-événement en quelque sorte.

La France, un marché prioritaire pour Easyjet

"Cette opération est beaucoup une opération de lobbying et de communication d'Easyjet qui veut se développer dans l'Hexagone", explique un observateur. En effet, la cérémonie à l'hôtel de Roquelaure est, selon nos informations, une demande de la compagnie britannique.

"La France est notre deuxième marché après le Royaume-Uni, a expliqué Carolyn McCall. C'est une priorité stratégique et nous allons développer notre présence. En 2013, nous avons transporté 14 millions de passagers en France. En 2014, nous visons 15 millions de passagers".

Easyjet est aujourd'hui le deuxième opérateur en France. Frédéric Cuvillier n'a pas été avare en compliments.

"C'est un honneur  que vous nous faites de signer au ministère des Transports. Easyjet est une belle compagnie. J'ai plaisir d'entendre que votre développement en France sera amplifié", a déclaré le ministre en s'adressant à Carolyn McCall.

 Easyjet, le principal concurrent d'Air France sur le moyen-courrier

Si l'on ne peut que féliciter l'extraordinaire réussite d'Easyjet, il est étonnant néanmoins de voir l'Etat français, actionnaire d'Air France-KLM (et d'Airbus aussi), faire la part belle au principal concurrent d'Air France sur le réseau court courrier, alors que celle-ci est en toujours en pertes, en raison notamment de ses difficultés à lutter… contre les compagnies à bas coûts. Certes, l'Etat est également actionnaire d'Airbus, mais peut être y-avait-il moyen de fêter la réussite d'Airbus avec un client moins agressif vis-à-vis d'Air France, surtout pour une commande qui avait été signée il y a plusieurs mois. 

Interrogé en aparté de la conférence de presse sur ce point, Frédéric Cuvillier parle en effet de "l'Etat qui conforte Airbus. C'est un bel événement pour la France". Cette commande va pérenniser 10.000 emplois en France et en Europe a expliqué Carolyn McCall. Toutefois, au regard de la répartition des tâches entre la France et l'Allemagne, l'essentiel de cette commande sera construit à Hambourg. Certains évoquent même les deux tiers de la commande d'Easyjet pour le site allemand.

Boycott de la Fédération nationale de l'aviation marchande

"Quand Air France passera une telle commande on fera la même chose", a par ailleurs indiqué Frédéric Cuvillier. Air France-KLM a pourtant signé l'an dernier au Salon du Bourget (au même moment qu'Easyjet) une commande ferme de 25 Airbus A350 (assemblés à Toulouse) assortie de 25 options, d'une valeur de 7,2 milliards de dollars et du double avec les options. Interrogé, Air France n'a pas fait de commentaires sur la cérémonie d'Easyjet.

 En revanche, celle-ci n'a pas été du goût de la Fédération nationale de l'aviation marchande (Fnam), la principale association professionnelle du transport aérien français, dont est membre Air France. Son président Alain Battisti a décliné "personnellement", l'invitation du ministre.

"C'est choquant de célébrer la réussite d'une compagnie étrangère qui se bat avec des armes que nous n'avons pas en termes de compétitivité, alors qu'on refuse de nous mettre à niveau en termes de compétitivité", a déclaré à La Tribune, Alain Battisti, ajoutant "ne pas comprendre pourquoi une vente d'Airbus n'était pas célébrée au ministère de l'industrie".

Il faut préciser que le ministère des Transports est le ministère de tutelle d'Airbus.

Frédéric Cuvillier a expliqué de son côté qu'Easyjet "respectait le droit français, et qu'elle était soucieuse de la sécurité et de son image". "La concurrence existe, mais il ne faut pas la fausser", a-t-il fait valoir. Pour Alain Battisti, l'application des conditions de travail françaises par le personnel français d'Easyjet ne couvre pas toute son activité en France. 

Cette polémique aurait pu être facilement évitée au regard de la pléthore de grosses commandes qu'enregistre Airbus. Celle que l'avionneur s'apprête à signer le 26 mars avec la Chine aurait été (est) une très bonne opportunité de mettre en avant le constructeur et la filière aéronautique française sans froisser certaines compagnies aériennes françaises.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/03/2014 à 22:14 :
Merci Carolyn Mc Call pour cette belle commande que vous auriez pu passé à Boeing. Merci de faire la France votre priorité et de nous libérer d'un scandaleux Interflug français. 40% des entreprises vous ont déja privilégié par rapport aux autres pour leurs contrats affaires....ça faisait tellement ricaner à l'époque n 'est ce pas? ceux qui ricanaient n'ont qu'a danser maintenant. J adore vos équipages jeunes dynamiques et super sympa, les lignes transversales province-province, franchement continuez!! Give us more orange Carolyn and thx again!
a écrit le 22/03/2014 à 8:50 :
A lire de nombreux commentaires, tant pis si Air France disparait du moment que l'on vend des Airbus.
Quand je pense qu'Air France a permis à Airbus de démarrer en achetant des 310, des 300 et a été compagnie de lancement du 320.
J'ai honte de notre ministre.
Déshabiller Pierre pour habiller Paul n'a jamais mené très loin.
Air France aussi aimerait acheter des 320, mais il n'y a plus de sous, car il faut faire du social, à Marseille, à Nice, en Corse, aux Antilles car si Air France licencie en escale, les députés sont pas contents. Et il faut aussi engraisser ADP, et la taxe Chirac puis placer les copains à la direction.
Avec votre aveuglement, Air France aura disparu dans 10 ans, et tout sera à vendre, même vous.
a écrit le 21/03/2014 à 15:55 :
Rappelez-vous 2003 quand Air France et le gouvernement ont "sabordé " avec l'aide de Marc Corbet, Air Liberté. Rappelez-vous qu'à l'époque le gouvernement avait préféré Easyjet pour l'allocation de créneau à Orly, car Easyjet venait d'acheter des Airbus pour remplacer ses Boeing . Rappelez-vous des 20 000 emplois directs et indirects sacrifiés pour "éliminer" un concurrent d'AF ! Rappelez-vous et pleurez aujourd'hui !
Réponse de le 22/03/2014 à 9:41 :
C'est pas Marc Corbet, mais Jean-Charles, Marc c'était son prdécesseur
Réponse de le 25/03/2014 à 12:18 :
Et la plupart des personnles licenciés de l'époque des compagnies AOM et Air Liberté, ils sont où maintenat ??? Ben chez Air France !
a écrit le 20/03/2014 à 23:50 :
Je ne sais pas ce qui est le plus consternant : ce qu'a fait ce ministre, ou bien les commentaires de certains.

Je trouve le geste du gouvernement honteux. D'autant plus honteux que dans le même temps, ils assoment Air France de taxes. D'autant plus honteux qu'EasyJet pratique des choses que le gouvernement dit vouloir combattre.
Se réjouir d'une commande passée chez Airbus c'est une chose, et j'en suis moi-même ravi. Mais de là à inviter une représentante d'EZY...Je trouve que c'est très légèrement exagéré.

Car, il ne me semble pas que le gouvernement invite la direction d'Air France ... alors que pourtant, Air France reste le premier employeur d'IDF, qu'elle représente presque 2% du PIB Français...
Comment se fait-il que certains Français soient aussi peu fiers de leurs fleurons?
Air France, que vous le vouliez ou non, est une très grande entreprise et une réussite francaise.
350 000 emplois directs/indirects, 2% du PIB, 80 ans d'existence, une compagnie mondialement connue et reconnue.
Les Français se devraient d'être fiers des entreprises qui les représentent si bien à l'étranger comme Air France, mais aussi Airbus, Renault, Thales, Zodiac ou encore Safran. Mais non, tout ce qui réussit, en France, on aime cracher dessus. Un peu sado sur les bords.
Dommage, parce que les allemands sont fiers de Lufthansa, les Anglais, fiers de British Airways... Mais pas nous avec Air France.

Et le pire, c'est que les critiques que vous lui faite sont en général des critiques sans valeur, pré-fabriquées et qui ne s'appuient sur rien de concret.
Réponse de le 21/03/2014 à 7:10 :
Taxes aéroportuaires payées par toutes les compagnies ... De plus, EZY et RYR sont des créateurs d'emplois en France ( rappelons la suppressions de 10 000 postes chez Air France) il est donc tout à fait normal que l'état les accueille.
Réponse de le 21/03/2014 à 17:47 :
Il ne me semble pas que les majors européennes, et les compagnies du Golfe, aient des taxes aéroportuaires égales à celles d'AF.
Par ailleurs, ces dites compagnies n'ont pas toutes leurs activités à CDG me semble-t-il.

RYR créateur d'emplois? Croyez vous vraiment ce que vous dites? En aucun cas Ryanair est créateur massif d'emplois. Son activité, aditionnée à celles d'EZY ne crée pas plus d'emplois qu'Air France en supprime.

Quant à Air France, je vous invite à vous renseigner. Si Air France est obligée d'en venir à des DEPARTS VOLONTAIRES (avec belle prime au départ, autant d'argent réinjecté dans l'économie francaise), c'est parce que pendant des années, particulièrement dans les années 90, elle a servi à l'Etat à faire baisser le chômage. C'est toujours le cas de la SNCF aujourd'hui. On s'est donc retrouvé avec un sureffectif important, qui ne gênait pas à l'époque où AF était une entreprise publique. Mais aujourd'hui, ca ne peut plus continuer, ce qui oblige Air France a réduire son nombre de salariés. Voilà pourquoi je trouve la réaction du ministre vis à vis d'EZY d'autant plus lamentable.
L'Etat s'est largement servie d'AF, et s'en sert toujours aujourd'hui, mais rien en retour de sa part.
Réponse de le 19/04/2014 à 10:15 :
Ah bon, Air France est la seule à payer des taxes aéroportuaires en France. Soyez sérieux, évitez de vous ridiculiser ainsi
a écrit le 20/03/2014 à 22:38 :
Article bien franchouillard comme souvent dans La Tribune !
Réponse de le 22/03/2014 à 9:39 :
c'est au contraire le seul article à avoir vu cette bizarrerie et surtout de l'avoir écrite.
a écrit le 20/03/2014 à 19:34 :
Un ministre plus proche de son portefeuille de cabinet plutôt que de ses convictions socialistes. Et des français qui applaudissent et critiquent Air France. Aucun doute, je suis bien en France... J'ai honte et j'ai mal à mon pays...
a écrit le 20/03/2014 à 18:20 :
Je trouve cet article choquant. C est tres bien pour la France et l U.E que Easyjet prenne des Airbus. Ils auraient tres bien pu acheter des 737MAX, des Embraer Bresiliens ou meme des CSeries du Canadien Bombardier et les Français feraient mieux de se prosterner devant mme Mc Call. Mais non, il faut critiquer et être aigri qu on ne s interesse pas assez a Air Chance.....mes pauvres amis
Réponse de le 20/03/2014 à 23:38 :
Très bien pour la France ... Air France c'est très bien pour la France, pas EasyJet.
Air France a un impact économique bien plus fort que les 100 appareils commandés par EZY.
Et surtout, pour Airbus, 100 appareils de plus ou de moins, ils ne sont pas à ca près.
Alors, très bien pour Airbus, ca me fait d'ailleurs plaisir qu'ils aient des commandes.
Mais accueillir comme ca une personne de la direction d'EZY à un ministère, je trouve ca lamentable.
Réponse de le 27/03/2014 à 21:28 :
100 appareils de plus ou de moins ... Vos commentaire laissaient déjà sous entendre que vous êtes déconnecté du monde actuel, celui ci le confirme. Vous ne semblez pas avoir la moindre idée de ce que représente ce genre de commande ... on ne parle pas de petits poids mais d'appareils à plusieurs dizaines de millions d'euros générant des centaines d'emplois en Europe.
a écrit le 20/03/2014 à 17:53 :
la fnam n'a rien d'autre à faire que de critiquer un contrat de 12 mds pour airbus et des emplois pour la France ? on croit rêver !
Cà veut dire quoi, "pas les mêmes armes en terme de compétitivité" ? ! trop d'avantages acquis dans certaines entreprises dont Air France !
Réponse de le 20/03/2014 à 17:59 :
Les charges sociales, les impôts , les taxes aéroportuaire en Angleterre.
Les conditions de travail ( en voudriez vous pour vous même)

Je suis quand cherchant bien je vais trouver.
Réponse de le 21/03/2014 à 8:47 :
Voilà, continuez à chercher, cela vous mènera peut être en hollande, royaume fiscal s'il en est.
Pour les lourdauds, AF n'est qu'une filiale d'AF-KLM, dont le siège est en ...
a écrit le 20/03/2014 à 17:21 :
Easyjet a peut-être créé plus d'emploi en France que Air France. C'est normale que cette société mérite le respect du gouvernement.
Réponse de le 20/03/2014 à 23:43 :
Y en a qui ont vraiment peur de rien, et notamment de dire tout et n'importe quoi.
Air France est à l'origine de 350 000 emplois et 2% du PIB en France. Gardez le en mémoire.
Le jour où EasyJet y arrive, faites moi signe!
Réponse de le 21/03/2014 à 7:11 :
Des sources de vos élucubrations peut être?
Réponse de le 21/03/2014 à 9:10 :
Les sources : Impact économique d'Air France sur le territoire métropolitain, janvier 2013. Enquête d'Herbert Castéran, enseignant-chercheur à l'EM de Strabourg. Une petite recherche sur Google permet de la retrouver rapidement.
Réponse de le 21/03/2014 à 21:18 :
4800 emplois à BVA grâce aux LCC ... fois le nombre d'aéroport régionaux et on relativise les bienfaits d'Air France
Réponse de le 26/03/2014 à 9:11 :
4800 à BVA parce que c'est la base principale de Ryanair en France. Mais on est très loin de ces chiffres dans les autres aéroports francais desservis par RYR.
Réponse de le 27/03/2014 à 21:24 :
BVA n'étant pas une base de RYR comment devons nous interpréter votre commentaire?
a écrit le 20/03/2014 à 17:16 :
c est dégueulasse mais c est socialiste basta
a écrit le 20/03/2014 à 17:16 :
Je trouve tout à fait normal d’accueillir avec les honneurs de la République la PDG d'une compagnie aérienne qui offre beaucoup de travail aux ouvriers d'Airbus en France. Le fait que ce soit une compagnie à bas coûts n'y change rien : easyJet mérite ce traitement de part sa contribution à la création d'emplois chez Airbus.
Réponse de le 20/03/2014 à 17:56 :
Qu'elles compagnies ont achetées des Airbus en premier permettant à Airbus de démarrer ?
Réponse de le 20/03/2014 à 18:24 :
@DT: Eastern, Lufthansa et AAmerican?? Ah non y avait Air Inter aussi = gouvernement Français....alors les leçons....
Réponse de le 20/03/2014 à 23:42 :
EZY peut elle se prévaloir d'avoir permis à Airbus de se développer à ses débuts? Peut elle se prévaloir d'avoir participé à la conception de l'A320, de l'A330 ou encore de l'A380 comme c'est le cas d'AF? Il ne me semble pas...

Les gens ont la mémoire qui flanche dès qu'il s'agit de critiquer Air France.

La France est bien le seul pays où on prie pour que la compagnie nationale disparaisse...

Ca fait bien longtemps qu'AF n'a pas recu les honneurs alors qu'elle pèse 2% du PIB Français. Les seuls moments où le gouvernement accueille Air France, c'est pour lui annoncer une hausse de la taxe chirac, des redevances aéroportuaires ou bien veiller à ce que la PDG n'augmente son salaire.
Réponse de le 21/03/2014 à 7:14 :
Quelle compagnie a supprimé 10 000 places dernièrement? Mais oui ... AF
Quelle compagnie va faire grève pendant un mois? Mais oui ... AF
Quelle compagnie pompe des subsides au nom de la continuité territoriale? Mais oui ... AF
Je continue?
Réponse de le 21/03/2014 à 17:53 :
Voilà le genre de commentaire stérile, basé sur des faits, et encore, sans en chercher la cause.

Pour les suppressions de postes, sous forme de DEPARTS VOLONTAIRES, je vous invite lire ma réponse, postée un peu plus haut.

Je vous mets au défi de me trouver une seule grève qui a généré des pertubations sur plus de 5% des vols que la compagnie opère chaque jour, et ce depuis l'arrivée d'Alexandre De Juniac. Good luck. Seuls les grèves des contrôleurs aériens ont un réel impact.
Les PNC AF n'ont pas fait grève depuis 2007, les personnels au sols font grèves, surtout à Marseille, avec un effet extrêmement limité. Quant aux pilotes, la grève n'est que peu suivie et surtout, elle sont souvent mortes nées.

Ah, je ne savais pas qu'Air France pompait les collectivités au nom de la continuité territoriale (soit dit en passant, on est bien content qu'Air France soit là pour desservir les aéroports de province). N'hésitez pas à regarder les subventions versées à Ryanair, qui sont pour le coup tout à fait illégales.

Alors, oui continuez avec vos idées pré-concues. Mais une chose est certaine, ca n'élevera pas le débat.
Réponse de le 21/03/2014 à 21:04 :
Le début de votre réponse reflète toute votre absurdité ""Voilà le genre de commentaire stérile, basé sur des faits""
Basé sur des faits ... n'est-ce pas bcp mieux que basé sur des élucubrations mensongères ..
Et la suite est encore plus drôle ""N'hésitez pas à regarder les subventions versées à Ryanair, qui sont pour le coup tout à fait illégales. "" Vous savez donc mieux que l'Europe ce qui est illégal ou ce qu'il ne l'est pas? Une sorte de dieu en quelque sorte.
Et ne relevons même pas le fait que pour vous les départs chez AF sont une bonne chose pour l économie (voir vos autres commentaires)

Pour terminer, quoi de mieux que vous citer une dernière fois?

""
Alors, oui continuez avec vos idées pré-concues. Mais une chose est certaine, ca n'élevera pas le débat. ""

Effectivement, avec des syndicolo-socialo-bobo dans votre genre, le débat peut mal de s'élever. A part beugler affublé d'un sac poubelle, qu'apportez vous à notre économie? Pas grand chose. Mais continué à défendre vos droits acquis d'enfants pourris gâtés chez AF, la roue tourne et ces beaux avantages ne tiendront plus longtemps. Déjà rien que le passage chez Transavia pour certains PNT et PNC va les faire atterrir plus vite que prévu...

Cordialement
Réponse de le 26/03/2014 à 9:17 :
Manque de chance pour vous, je ne travaille pas pour Air France, je ne suis pas syndiqué et encore moins socialiste.

Oui, les departs volontaires sont mieux que les licenciements secs selon moi...

Et oui, vous parlez de faits mais sans en chercher l'origine. D'où un commentaire stérile n'apportant rien au débat!
a écrit le 20/03/2014 à 17:07 :
Tout est bon en FRANCE pour l'inégalité qui est une priorité de ce gouvernement qui ressemble de plus en plus à des gugusses de cirque.
a écrit le 20/03/2014 à 16:01 :
On s'en fout d'Air France. Trop lourd, trop bureaucratique. Ils ne seront jamais competitifs sur les court courriers face a EasyJet. L'interet du consommateur et du contribuable francais est bien de se rejouir de la presence d'EasyJet qui assure des trajets qu'AF delaisse, par exemple Bordeaux-Geneve.
Réponse de le 22/03/2014 à 21:56 :
+1 !! Easyjet permet aux Français d'être dans un pays contemporain ou faire un Nice-Bordeaux coute 40€ en direct contre 3 fois plus cher chez les autres....mais bon, on va nous refaire le coup du c'était tellement mieux avant....
a écrit le 20/03/2014 à 12:53 :
Pendant qu easyJet permet à Airbus de "pérenniser" 10.000 emplois, Air France en détruit autant en 4 ans.
Comment peut on se réjouir d une telle situation ?
Réponse de le 20/03/2014 à 15:17 :
Air France, c'est plus de 350 000 emplois directs/indirects.
Et si elle a dû recourir à des PDV pour éjecter 10 000 personnes, c'est à cause d'un sur-effectif latent lié à son ancien statut d'entreprise publique. On ne peut pas en vouloir à une entreprise qui cherche à remonter la pente et à faire du bénéfice.

Et Air France a tous ses employés avec contrat droit francais. Et elle ne fait pas de dumping social et fiscal. Ne l'oublions pas.
Réponse de le 21/03/2014 à 22:51 :
Pas de dumping social ... n'est-elle pas la seule à avoir été condamné pour Dumping Social pour l'instant? Avec sa filiale cityjet ... Et ce crime financier et d'autant plus inqualifiable pour une compagnie qui se targue d'être française et nationale.
Réponse de le 22/03/2014 à 7:43 :
Et cityjet? N'est-ce pas un magnifique cas de dumping social?

Donc oui, ne l'oublions pas Air France a pratiqué (et pratique/pratiquera) le dumping social et s'est fait condamnée pour ça (et c'est bien la seule avec EZY pour l'instant).

Alors, si on cumule les 10 000 suppressions de postes, le dumping social, le transfert de PNT et PNC vers sa LCC Transavia (--> condition de travail Low Cost), sa condamnation pour avoir essayé de rouler ses salariés des bases de provinces, ... Ca fait bcp!
Réponse de le 26/03/2014 à 9:22 :
Oui, en effet, AF a commis une erreur avec CityJet. C'est regrettable,
Quant aux salariés corses, ce qui est inacceptable est leur comportement. La saisonnalité est courante dans les entreprises.
Quant aux salariés des BP, ils n'ont pas été roulés. C'etait le deal et ils l'ont acceptés. Et ils ne semblent pas plus malheureux que ca... Renseignez vous.

Ryanair aussi a été condamnée.
Réponse de le 27/03/2014 à 21:14 :
Regrettable erreur ... c'est joliment dit ... Le résultat est qu'Air France a pratiqué le dumping social, pitoyable pour une compagnie détenue en partie par l'état français.

RYR est en appel, pas de condamnation du coup ... Dommage pour vous. Et l'Europe donnera plus que probablement raison à RYR qui ne fait qu'appliquer droit européen... Et jusqu'à présent la France n'est pas au dessus de l'Europe me semble-t-il.
a écrit le 20/03/2014 à 12:48 :
Easy Jet a sauvé l'aéroport franco-suisse de Bâle/Mulhouse en y installant une base couvrant tout l'Europe et même la Turquie, Israël et le Maroc. Mais la compagnie est installée en secteur suisse ce qui la dispense de la fameuse folie qu'est la taxe Chirac. Le gouvernement avait essayé de la lui imposer en juillet dernier mais depuis le dossier est au point mort. Ceci explique cela.
Easy Jet a toujours des tarifs intéressants alors que tout est compliqué chez AF. A Bâle/Mulhouse la compagnie nationale dessert Paris...et Lyon. Il y a 8 vols quotidiens sur Londres mais par AF évidemment.
a écrit le 20/03/2014 à 11:36 :
Tout est sujet à polémique. Airbus vend 135 avions personne ne dit tant mieux et certains font même la fine bouche. J'utilise parfois Easy jet et je considère que ce n'est plus vraiment une low coast. Sur certains trajets elle est même plus chère qu'Air France que j'utilise alors.
Réponse de le 20/06/2014 à 22:18 :
D accord avec vous je préfère air France a eazyjet d ailleurs le voyage que je viens d annuler n est pas remboursé par cette compagnie je voudrai connaître l adresse sociale de cette cie pour espérer un éventuel remboursement
a écrit le 20/03/2014 à 9:22 :
En même temps, Air France préfère acheter des Boeing 777 et 787 (il a fallu que des députés se mobilisent pour qu'ils consentent à acheter quelques Airbus A350). Pas étonnant que l'Etat soutienne la démarche d'Easyjet qui achète massivement des Airbus européens.
Réponse de le 20/03/2014 à 9:55 :
Assez d'accord, d'autant. A part la flotte moyen courrier composés d'Airbus vieillissants, air France a toujours été plus Boeing qu'Airbus. C'est encore plus vrai depuis le mariage avec KLM
Réponse de le 20/03/2014 à 10:17 :
A la décharge d'Aïr France, il me semble que Airbus ne fait pas à Air France, les mêmes conditions, notamment de financement (pour des raisons de réglementation ubuesque !). DE plus, Air France est certainement un client plus rentable pour Airbus avec ses commandes d'A380 que des commandes d'A320 ... Quand le gouvernement affirme que l'industrie française doit monter en gamme, c'est le cas avec d'A380, tandis que l'A320 sera bientôt concurrencé par les Chinois, les russes, voire les brésiliens !!!
Réponse de le 20/03/2014 à 10:26 :
C'est vrai ça :
- Air France doit acheter des Airbus même s'ils ne sont pas adaptés à son réseau,
- Air France ne doit pas broncher quand ADP, société largement bénéficiaire, augmente ses tarifs,
- Air France doit aider à financer le CDG Express,
- Air France doit supporter l'augmentation de la taxe Chirac dont elle est le principal contributeur,
- Air France ne doit pas licencier,
- Air France ne doit pas protester quand l'état accorde de nouveaux créneaux aux compagnies du Golf dont la concurrence déloyale est plus que notoire,
- Air France ne doit avoir comme dirigeant que des énarques issus des cabinets ministériels,
- Et surtout, malgré tout ça, Air France doit faire des bénéfices !
Petite question : les députés ont-ils exigé que Airbus, ADP, Renault etc.. ne prennent que des vols Air France pour leurs déplacements ?
Réponse de le 20/03/2014 à 11:28 :
En revanche cela explique que l'Etat se soucie plus de savoir qu'Airbus signe des méga contrats avec Emirates et autres compagnies asiatiques que du sort d'Air France....
Réponse de le 20/03/2014 à 17:35 :
Il faut dire qu'on offre des créneaux horaires à Emirates pour favoriser l'achat de Raffale. Qui sont toujours à l'état de projet. Sans doute une amitiés avec Mr Dassaut.

Quand à AF elle a participer au lancement d'Airbus à une époque ou cette nouvelle entreprise n'avait pas encore conquis le monde. Pour mémoire elle était aussi compagnie de lancement de A380 sur l’Europe.
Et puis pour rire les compagnies japonaise qui achetait uniquement Boeing, après les aventures du 787 commence à acheter Airbus. comme quoi il ne faut pas mettre ses œufs dans le même panier.
Réponse de le 20/03/2014 à 18:14 :
Surtout parce qu'Emirates achète des dizaines d'Airbus A380 assemblés à Toulouse
a écrit le 20/03/2014 à 7:40 :
Je remercie easyjet de me permette de partir en citytrip presque chaque mois ... a mort AF qui saigne pendant des années, quant a la Fnam ... j'espère qu'ils suivront AF.
Réponse de le 20/03/2014 à 8:16 :
Une suggestion pour votre prochain " city tripes"": essayez Caen, elles y sont très bonnes :-)
Réponse de le 20/03/2014 à 13:56 :
Tant mieux ! Un raleur de moins !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :