Transavia, ce que veut faire Air France l'été prochain

 |   |  522  mots
(Crédits : reuters.com)
La compagnie va annoncer l'ouverture de six nouvelles lignes pour l'été 2015 alors que l'issue du référendum des pilotes sur le protocole d'accord concernant le développement de Transavia (signé entre la direction et les syndicats représentatifs) ne sera connue que le 3 décembre.

Dublin, Tirana, Munich, Valence, Thessalonique au départ de Paris-Orly, Madrid au départ de Nantes. Telles sont, selon nos informations, les nouvelles lignes que Transavia France, la filiale à bas coûts d'Air France, entend ouvrir l'été prochain avec l'arrivée prévue de sept Boeing B737. La ligne Paris-Dublin fait sensation puisqu'elle verra Transavia défier frontalement Ryanair dans son fief irlandais (au départ de Beauvais).

Ces nouvelles lignes, certes moins importantes que l'an dernier (plus d'une dizaine de lignes avaient été ouvertes), se doublent d'un renforcement de fréquences sur les routes existantes. Elles seront ouvertes à la vente ce mercredi ou ce jeudi.

Protocole d'accord

Selon les plans de la direction, les nouveaux avions s'ajouteront à la flotte actuelle de 14 avions, la limite fixée par l'accord de création de Transavia France en 2007 qui doit être portée à 40 avions si les pilotes d'Air France approuvent le protocole d'accord sur lequel se sont entendus la direction et le SNPL. Ce texte stipule que les pilotes d'Air France qui seront détachés chez Transavia travailleront aux conditions de travail et de rémunération de la filiale à bas coûts. Le résultat de cette consultation sera connu le 3 décembre. Plusieurs pilotes dénoncent le lancement de ces nouvelles lignes alors que l'issue du référendum n'est pas connue.

Plan B

Or, «un non» serait préjudiciable puisqu'il bloquerait Transavia France à 14 avions et obligerait la direction à trouver une alternative pour développer sa filiale. La création d'une compagnie «bis» avec du personnel travaillant aux conditions fixées par la direction a été maintes fois évoquée. Pour autant, une telle compagnie aurait du mal à débuter ses activités au début du programme été, fin mars 2015.

Le président du SNPL France appelle à voter contre

Si les différentes parties prenantes étaient initialement confiantes sur la victoire du «oui», certaines commencent aujourd'hui à douter. Des figures du SNPL appellent en effet à voter contre le protocole d'accord. Et non des moindres puisque Yves Deshayes, commandant de bord à Air France et président du SNPL France (à ne pas confondre avec la section Air France) en fait partie. Ce qui fait désordre, même si son mandat s'achève dans les prochains jours. «Il le fait par principe. Le SNPL Air France a déclenché la grève de septembre avec un mandat bien précis, le résultat obtenu est différent, donc il vote contre», résume un pilote.

Autre sujet d'inquiétude sur l'issue du vote : le ressentiment de nombreux pilotes vis-à-vis d'Alexandre de Juniac, lequel a tenu une position très ferme à leur égard durant les 14 jours de grève en septembre. Et selon plusieurs cadres du SNPL, de nombreux pilotes sont tentés de voter contre le projet, plus en raison d'un sentiment «anti-Juniac» que par une opposition au texte.

Par ailleurs le SNPL de Transavia, qui estime que l'accord favorise les pilotes d'Air France fait lui aussi monter la pression. Selon une source syndicale, il aurait quitté ce mercredi matin une réunion avec la direction des ressources humaines d'Air France.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/11/2014 à 19:21 :
Mais dans quel pays sommes nous pour qu'un syndicat décide de la façon dont une entreprise doit croître ? Ah mais bien sur....en France !!!!
a écrit le 26/11/2014 à 13:33 :
que va t 'il se passer au départ de Lille Lesquin?
a écrit le 26/11/2014 à 13:19 :
"...Transavia défier frontalement Ryanair dans son fief irlandais (au départ de Beauvais)". Si le défi se situe à ce niveau, les moyens mis en oeuvre ne sont pas à la hauteur des ambitions affichées d'AF.
a écrit le 26/11/2014 à 11:13 :
Pour l'instant, Transavia reconstitue un hub à Orly, alors que le low cost, c'est du point à point !
J'espère que Transavia ne délaisse les aéroports non-parisiens qu'à cause des blocage à 14 avions par les pilotes arriérés du SNPL ! En attendant, Lyon St Exupéry (le 13e aéroport après CDG et Orly!) n'accueille QU'UN SEUL avion Transavia... Easyjet se régale !!
a écrit le 26/11/2014 à 11:09 :
trous d'air annoncés fortes turbulences en vue. Air France sera déclaré en faillite avant 2017 On parie une bouffe dans un 3 *** en province (pas a Paris Ce n'est pas bon beurk...) ?
a écrit le 26/11/2014 à 10:50 :
Vous pensez que les autres compagnies ne font jamais grève? Moi récemment j'ai été bloqué suite à la grève de Lufthansa. Air France c'est une très bonne compagnie avec un très bon service. Arrêtons de critiquer notre compagnie nationale. Ça c'est le VRAI mal français!!
a écrit le 26/11/2014 à 9:50 :
Part de marche easy jet franc
2006: 5%
2014:14%
Nombre de liasion easy jet france
2006: 53
2014:176
a écrit le 26/11/2014 à 9:34 :
De l'enfumage…. jusqu'à la prochaine grève. Moi je continue en volant Easy Jet et d'autres pour l'Europe, c'est plus sûr, je ne rate jamais mes rdv.
Réponse de le 26/11/2014 à 15:41 :
c'est bien de voler avec Bétail Air ! Vous n'avez jamais essayé une - vraie - compagnie aéreinne digne de ce nom : Emirates, Ethyhad, Singapour, ...
Réponse de le 27/11/2014 à 22:16 :
Trop fort Punch vous faites du Lyon - Bordeaux avec Emirates vous ?
Réponse de le 02/12/2014 à 7:55 :
Noooon avec Etihad oui !!!
Lyon - Abu Dhabi puis Abu Dhabi - Bordeaux
Bon ça fait un peu long mais le service est au RDV.... Elle était easy : )
a écrit le 26/11/2014 à 9:19 :
Air France et SNCM, c'est un problème lié aux charges sociales. Ferroviaire et route est lié aussi au cout du travail, mais peut être rapprocé du prix de l'énergie. Les deux peuvent trouver une même solution.
Réponse de le 26/11/2014 à 11:00 :
Les charges sont les mêmes pour le personnel Air France, que pour le personnel Easyjet en France ! Par contre, le temps de travail est différent : le personnel Easyjet vole 20% de plus !!!
Réponse de le 30/11/2014 à 12:07 :
Le personnel français d'EZY ne représente qu'une minorité de son personnel total. Donc si on pondère leurs charges elles ne sont pas les mêmes. Tout comme pour les impôts, la TVA ou encore la taxe Chirac.
AF paye plein pot sur chacun de ces postes et pour 100% de son activité...
a écrit le 26/11/2014 à 8:35 :
J'habite Bordeaux, Transavia inexistant, footage de gueule mais autres compagnies low cost bien implantées
a écrit le 26/11/2014 à 5:32 :
un petit air de SNCM. rendez vous dans 2 ans( 2017 turbulences annoncées)
Réponse de le 26/11/2014 à 8:10 :
Développez.
Si vous avez des informations précises, n'hésitez pas a les partager !
Si c'est du AF bashing du café du commerce, ne répondez pas, j'aurai compris.
Réponse de le 26/11/2014 à 9:40 :
vous consultez madame Soleil ou vous regardez chaque matin dans le mare de café.
Réponse de le 26/11/2014 à 19:09 :
Pas de réponse....j'ai compris...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :