Aéroports de Paris va davantage ouvrir son capital aux salariés

 |   |  294  mots
(Crédits : © Charles Platiau / Reuters)
En publiant une nouvelle hausse de ses bénéfices, ADP a annoncé ce mardi un projet d'actionnariat salarié qui doit se réaliser en 2016.

Résultats financiers une nouvelle fois solides pour Aéroports de Paris (ADP). Malgré l'impact sur le trafic aérien des attentats de janvier et de novembre 2015, le gestionnaire des aéroports parisiens a enregistré, l'an dernier, une hausse de 6,8% de son résultat opérationnel courant (à 787 millions d'euros) et de 6,9% de son bénéfice net, à 430 millions d'euros. Ceci, alors que le chiffre d'affaires a augmenté de 4,5%, à 2,916 milliards d'euros.

60% du résultat net distribué en dividende

Comme il le fait depuis 2013, Aéroports de Paris va redistribuer aux actionnaires (notamment l'Etat qui a plus de 50% du capital), un dividende équivalent à 60% du résultat net part groupe.

Par ailleurs, dans son communiqué publié ce mardi, Aéroports de Paris a annoncé "le lancement d'un projet d'actionnariat salarié", lequel sera réalisé en 2016. Il comportera deux volets : une attribution gratuite d'actions d'ADP, et une offre d'acquisition d'actions d'ADP à des conditions préférentielles pour les salariés d'Aéroports de Paris et des filiales adhérentes du plan d'épargne du groupe et à leurs retraités et pré-retraités ayant conservé des avoirs dans le plan.

Cette ouverture du capital  qui s'inscrit dans le dispositif de la loi Macron, se fait à la suite d'un rachat d'actions par ADP depuis fin 2015. Les salariés détiennent déjà 1,6% du capital.

Stabilité des redevances en 2016

Pour 2016, Aéroports de Paris table sur une hausse de son résultat net part groupe supérieure ou égale à 10% par rapport à 2015, en incluant l'impact de la plus-value de la vente du siège social (ADP déménage à CDG). Si les tarifs seront stables en 2016, leur produit sera en hausse du fait de la croissance du trafic prévue (+ 2,3% par rapport aux 95,4 millions de passagers enregistrés en 2015 (+3% par rapport à 2014).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/02/2016 à 0:14 :
Il ferai mieux de nous explique pourquoi il y a eu l'achat de l'aéroport d'Ankara,,,, histoire de justifier la perte d'argent.... Pour le reste nous savons lire les graphique....
a écrit le 17/02/2016 à 10:22 :
Je pense qu'ils préféreraient nettement une augmentation de salaires mais c'est une formule vulgaire en néolibéralisme apparemment.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :