Air France-KLM : trafic record en 2015 malgré les attentats

 |   |  283  mots
(Crédits : © Louis Nastro / Reuters)
Si le trafic est resté stable en décembre, il a progressé de 2,8% sur l'ensemble de l'année 2015 pour atteindre 89,8 millions de passagers. Un record. Le groupe a estimé l'impact négatif des attentats du 13 novembre sur le chiffre d'affaires de décembre à 70 millions d'euros.

Après les 50 millions d'euros de perte de chiffre d'affaires en novembre, Air France-KLM a estimé ce lundi à 70 millions d'euros l'impact des attentats du 13 novembre de Paris sur son chiffre d'affaires de décembre mais a noté une "nette atténuation" de cet effet sur les deux dernières semaines et un trafic stable à 6,7 millions de passagers.

6,7 millions de passagers en décembre

Air France-KLM précise que les tendances de réservation en décembre sont "en ligne avec un scénario de rétablissement progressif". Le groupe souligne la "stabilité" du nombre de passagers à 6,7 millions de passagers et un coefficient d'occupation de 82,9%, en baisse de 0,2%.
L'impact des attaques du 13 novembre a été le plus notable sur le coefficient d'occupation des réseaux Amérique du Nord (-2,2%) et Asie (-1%), notamment Japon, précise le communiqué.
Le trafic des compagnies Air France, KLM et Hop! (hors Transavia) a atteint 6,2 millions de passagers, en baisse de 1,1%. Le taux d'occupation a été stable "en dépit des attaques terroristes" avec -0,1%.
Transavia, la compagnie low cost du groupe, a enregistré une hausse de 13,1% de son trafic et a transporté 600.000 passagers, selon le communiqué.

89,8 millions de passagers en 2015.

Sur l'ensemble de l'année 2015, Air France-KLM a transporté 89,8 millions de passagers, 2,8% de plus qu'en 2014. Un nouveau record. Le coefficient d'occupation est resté quasiment stable (+0,4 point) à 85,5%. L'entité low-cost Transavia (composée de Transavia France et Holland) a quant à elle franchi le seuil des 10 millions de passagers transportés (10,8 millions), en hausse de 9% par rapport à 2014.

Le groupe Air France-KLM va repasser dans le vert en 2015. Selon nos informations, il devrait faire état en février d'un bénéfice d'exploitation de plus de 700 millions d'euros pour l'exercice 2015.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/01/2016 à 15:48 :
Je suis salariés d'Air France et nos dirigeants sont dans une tour d'ivoire. Ils ont tuer la motivation des salariés. Plus augmentation de salaire (les 3points) mois d'échelons, plus de RTT et augmentation des prix astronomique des GP pour le même prix c'est mieux d'aller chez la concurrence avec un low cost ou même de prendre un billet Zed. pour montrer un signe d'ouverture et calmer la colère il pourrait diviser le prix des GP R2 par deux
a écrit le 11/01/2016 à 13:42 :
Maintenant que la poussière retombe peu à peu, la "vraie" question ré-apparaît :
Le rapprochement avec une compagnie étrangère ou une absorption n'est-elle pas la solution de développement la plus pérenne pour AF ?
Si on retire l'idéologie,le patriotisme, la fierté, les tactiques syndicales...
Qu'en pensez-vous ?
Merci
Réponse de le 11/01/2016 à 19:40 :
L'inconvénient majeur pour notre pays, c'est la perte de maitrise des échanges mondiaux. A Lyon, nous sommes bien placé pour constaté que la faiblesse des liaisons aériennes est un frein au développement économique !
Et si les états du golfe subventionnent autant leurs compagnies, ce n'est pas pour le plaisir d'avoir leur drapeau peint sur des carlingues... ils ont bien compris qu'ils maitriseront ainsi le commerce mondial !
Pour ce qui est des avantages, ... ??? Qu'est-ce que ça apporterait à la France que cette compagnie soit contrôlé par un tiers étranger ? Qu'est-ce que ça apporterait aux salariés? Qu'est-ce que ça apporterait aux clients ?
Par contre l'état doit penser cette compagnie comme un outil de développement économique du pays... faciliter les liaisons des pôles économiques régionaux vers leurs marchés fait parti du rôle de l'état, que ce soit via AF , Hop ou Transavia... pourquoi pas un développement ow-cost Long Courrier au départ de province.
En revanche, un développement externe de cet outil de l'état, que ce soit pour développer Transavia en Europe (WizzAir aurait été envisagé: ça me parait une bonne idée..!), que ce soit pour développer AF avec un hub vers l'Amérique du Sud (l'investissement dans GOL est-il dans cet optique ?) ou vers l'Asie (je pense à Téhéran, mais pourquoi vers la Birmanie qui feraient des excellents relais vers l'Asie pour court-circuiter les compagnies du golfe!)
Matthieu, il suffit de regarder du coté de Bruxelles pour constaté que la non-maitrise par les Belges de leurs compagnies entraine des soubresauts de liaisons aeriennes préjudiciables (cf le transfert du hub secondaire de Jet Airways vers Amsterdam, du jour au lendemain !)
a écrit le 11/01/2016 à 11:48 :
Les efforts sur la qualité du service et la fameuse "montée en gamme" commencent à porter leurs fruits et les tarifs grace a un kérosene moins cher ont également joués. Reste à confirmer ces bons résultats, être plus régulier dans l'atitude des équipages ( ca va du meilleur au pire!) aller jusqu'au bout de la transformation et developper transavia.
a écrit le 11/01/2016 à 11:00 :
Tant mieux mais cela sans moi.
Les vols depuis Paris ou Amsterdam sont très chers par rapport à la concurrence et le service devient de plus en plus low cost ( petits déjeuners indigents sur Toronto-Paris), repas corrects sans plus sinon, sièges payants à tous les étages....mais il nous reste, Turkisk, qatar, Emirates et quelques autres...qui offrent un service 5 étoiles.
Réponse de le 11/01/2016 à 11:37 :
ça dépend dans quel sens vous voyagez. Moi je voyage essentiellement vers les Amériques. Du coup AF KLM et les compagnies européennes sont au top comparé aux compagnies européennes. Comme quoi tout est relatif.
Et je me vois mal transiter par Dubaï pour faire un Paris-New York ou Paris-Panama....
Réponse de le 11/01/2016 à 11:38 :
Je corrige. AF au top comparé aux compagnies américaines
a écrit le 11/01/2016 à 10:49 :
AF KLM est bel et bien entrain de revenir dans le jeux !
Certes le résultat d'exploitation sera de 0,7M€ sur 2015, mais la tendance sur les 6 derniers mois 2015 et la forte baisse du pétrole sur T4.2015 laisse augurer un résultat d'exploitation supérieur à 2 Milliards en 2016, l'impact direct est le désendettement accéléré du groupe.
L'annonce du CE extra-ordinaire en est la preuve. Le groupe possède à nouveau une capacité financière d'investissement et de croissance. Cette "porte de sortie" par le haut va permettre de définir un nouveau contrat social et d'atténuer la grogne sociale dans la société.
Réponse de le 11/01/2016 à 13:09 :
Le prix bas du pétrole est un élément important dans le rétablissement des comptes du groupe. Mais ce prix n'est pas fixe, et si une remontée n'est pas envisagée pour 2016, elle reviendra tôt ou tard ! ... et on ne peux construire un modèle économique sur un horizon d'un an !
Quand à la grogne sociale, il faut avant tout que les salariés comparent leur situation avec celle en vigueur chez leurs concurrents directs :
- comparer les couts salariaux (incluant les revenus différés, c à dire les charges sociales) d'Air-France avec ceux de LH, IAG incluant Iberia, etc.
-comparer ceux chez Transavia avec Vueling, Germanwings, Easyjet (je met à part Ryanair qui pour moi n'a pas un comportement correcte vis à vis de ses salariés!)
- comparer ceux des personnels au sol avec leur équivalent dans la sous-traitance!
Une entreprise ne peut pas établir ses prix de vente uniquement en fonction des moyens de ses clients, mais doit AUSSI tenir compte de l'offre concurrente !... il en est de même pour les salariés !
Attention de ne pas distribuer une "cagnotte" virtuelle ponctuelle en dépenses récurrentes ! Y a des avions à acheter, des emprunts à rembourser, ...
Par contre, un projet de développement "gagnant-gagnant" : OUI à 100% !
Mais le personnel ne doit pas croire au père Noël : AF sort à peine du rouge, quand Ryanair dégage 1 milliard de bénéfices par trimestre !... en 6 mois, Ryanair dégage le capital nécessaire pour racheter 100% d'AirFrance, KLM, HOP et Transavia réunis !
L'argent, c'est le désendettement et/ou un programme de développement, pas d'acheter une paix sociale démesurée : la direction doit tenir bon sur la productivité du personnel...
Ensuite, des économies structurelles sur le siège et l'encadrement est peut être possible : une grande réorganisation de ce coté là est peut être à lancer en parallèle, pour bien montrer que les efforts, c'est pour tout le monde !
Enfin, et seulement quand chacun aura démontré sa volonté de faire des efforts, la compagnie pourra demander, avec l'appui des salariés, un effort de l'état sur un alignement des conditions fiscales et sociales sur ce qui s'applique aux concurrents !
En conclusion : Bonne Nouvelle... mais des efforts à poursuivre !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :