Bluetram, le "tramway 100% électrique sans rail ni caténaire", invité pour deux mois aux Champs-Elysées

 |   |  518  mots
Équipé d'une technologie qui consomme moins d'énergie qu'une batterie tout en produisant plus de puissance, ce véhicule à l'aspect d'un bus doit se recharger à chaque station grâce à un bras connecteur placé sur son toit. 20 secondes sont toutefois suffisantes pour garantir une autonomie de 2km. (Photo: Elisabeth Borne, patronne de la RATP, Anne Hidalgo, maire de Paris, et Vincent Bolloré, Pdg du groupe Bolloré, lors de l'inauguration le 1er décembre sur les Champs-Elysées, à Paris)
Équipé d'une technologie qui consomme moins d'énergie qu'une batterie tout en produisant plus de puissance, ce véhicule à l'aspect d'un bus doit se recharger à chaque station grâce à un bras connecteur placé sur son toit. 20 secondes sont toutefois suffisantes pour garantir une autonomie de 2km. (Photo: Elisabeth Borne, patronne de la RATP, Anne Hidalgo, maire de Paris, et Vincent Bolloré, Pdg du groupe Bolloré, lors de l'inauguration le 1er décembre sur les Champs-Elysées, à Paris) (Crédits : P. Anziani / Blue-Solutions)
A l'occasion de la COP21, un véhicule sans rail ni caténaire pourra être testé gratuitement par les Parisiens, de Concorde à Etoile. Construit par une filiale du groupe Bolloré, il pourrait par la suite investir d'autres voies de la capitale.

Pour Anne Hidalgo, un pas de plus est franchi sur la voie d'une mobilité urbaine plus "verte". Pour Vincent Bolloré, une nouvelle occasion est saisie d'imposer ses produits "made in France" sur la carte de la transition écologique parisienne.

Au lendemain de l'ouverture de la COP21, la maire de Paris et le Pdg du groupe homonyme ont inauguré sur les Champs-Elysées un nouveau "tramway" électrique, dit Bluetram, dont la spécificité et de rouler sans rail ni caténaire.

Pendant deux mois, les Parisiens pourront le tester gratuitement, sur un parcours de neuf stations allant de la place de la Concorde à celle de l'Etoile. Six véhicules de six mètres de long, pouvant accueillir une vingtaine de personnes, seront mis à leur disposition, grâce à un partenariat avec la RATP.

Bluetram 01, tramway, Bolloré,

Des coûts d'installation moindres

Équipe d'une technologie qui consomme moins d'énergie qu'une batterie tout en produisant plus de puissance, ce véhicule à l'aspect d'un bus doit se recharger à chaque station grâce à un bras connecteur placé sur son toit. 20 secondes sont toutefois suffisantes pour garantir une autonomie de 2km.

Par rapport aux "vrais" tramways, dont l'installation des caténaires et des rails est longue et complexe, il est bien plus facile et rapide à déposer: cela n'a pris que trois jours pour les neuf stations des Champs-Elysées, souligne Vincent Bolloré.

Ainsi,  non seulement "si ça ne marche pas, on peut retirer le système à tout moment": surtout, il "coûte quinze fois moins cher qu'un tram normal", estime l'homme d'affaires. Une qualité certes très attrayante pour des municipalités de plus en plus attentives à leurs budgets

Plusieurs projets de transports propres

Le Bluetram, construit en Bretagne par la filiale du groupe Bolloré spécialisée dans le stockage d'énergie, Blue Solutions, semble donc être le candidat idéal pour au moins quelques-uns des autres projets en matière de transports couvés par la municipalité socialiste.

Anne Hidalgo a notamment rappelé la prolongation de la boucle du tramway T3 ainsi que la mise en place de véhicules propres tout au long de la rive droite de la Seine (après la fermeture en 2016 des voies sur berges), entre les diverses gares parisiennes et de Vincennes à Nation.

"Il y aura des appels d'offre mais la technologie du Bluetram est unique", a souligné la maire, se disant fière du partenariat noué par la ville de Paris avec une "entreprise qui a su prendre le risque au bon moment".

Bolloré prévoit des versions différentes de Bluetram

Le groupe Bolloré est en effet le fabricant des voitures en partage Autolib' - que "les maires du monde entier nous envient", a souligné Anne Hidalgo.

"Il a gagné la compétition car il a su s'adapter à notre demande", à savoir celles de voitures pouvant être retirées et déposées à des endroits différents, a souligné la maire.

Une réputation que Bolloré semble vouloir confirmer. Les Bluetram seront en effet aussi adaptables, puisque des versions de 12 mètres, 18 mètres et 24 mètres seront construites. Ils pourront alors transporter jusqu'à plus de 400 personnes.

Bluetram 02, tramway, Bolloré,

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/12/2015 à 22:08 :
Aucun bus sur les Champs Élysées depuis une semaine. il ne reste que les stations surdimensionnées avec des transformateurs inesthétiques (une sorte d'abribus) avec des techniciens qui essaient de reparer le systeme)
Le bus Bolloré ne marche pas, est moche et personne ne parle de ce fiasco technique.
Est ce que la mairie de Paris va se faire rembourser ? Les journalistes vont ils enfin en parler ? Les équipes techniques de Bolloré sont elles capables de reparer leurs produits ou vont elles laisser leurs clients se débrouiller ?
a écrit le 03/12/2015 à 11:40 :
Je reviens des Champs Elysées, il n'y a aucun service du Bluetram!!!! Par contre, beaucoup de publicité contre les autres formes de tram !!! Il doit pourtant pouvoir circuler 24 heures sur 24. M.B.. doit quand même gagner beaucoup d'argent pour se payer une telle pub !!!! Il y aura peut-être un reportage sur C+!!!! et I télé, sait-on jamais.
a écrit le 03/12/2015 à 10:24 :
Bonjour
Ce genre de bus existe depuis les années 80 dans plusieurs villes en Italie, Rome et Turin notamment les italiens les surnomment les "électricos".
a écrit le 03/12/2015 à 9:50 :
Enfin une réaction
Je me sens moins seul
Merci pxmr
a écrit le 03/12/2015 à 7:47 :
Ce n'est qu'un bus !!! Comment sont traitées les stations? comment les adapter en cas de changement de taille des voitures? quelle est la priorité aux feux rouges? La circulation se fait-elle en site propre? Beaucoup de questions auquel il faut répondre. Où serait-il installé à Paris? En tout cas, que ce ne soit pas sur la rive droite comme prévu car c'est inutile: pourquoi? Que cela desservirait-il? cela doublerait simplement la ligne 1 du métro et la ligne A du RER. La desserte locale est inexistante: Qui habite sur les quais? A part acheter des oiseaux quai de la Mégisserie, quelle serait sa raison d'être?De plus, il n'aurait aucune influence sur la rive gauche vu la distance entre les stations et les zones d'habitation et de chalandise. En fait, ne pas faire la bêtise de Juppé à Bordeauxn où la tram circule en grande partie le long de la Garonne ce qui n'apporte rien à la population et aux commerces situés vers le pont Chaban Delmas.
a écrit le 03/12/2015 à 0:58 :
Très bonne innovation. Manque le solaire notamment en toiture comme l'a proposé R. Dinelli qui a déjà produit un modèle dont les exemplaires sont en fonction. Il a du tram le fait qu'il doit suivre le même trajet pour se recharger avec des supercapacités en toitures, qu'il est modulable et peut fonctionner en chaîne. De plus ont été sélectionnés douze modèles innovants, roulant à l'électricité ou au biogaz, de onze constructeurs: les français Bolloré, Heuliez, PVI et Dietrich (en partenariat avec le chinois Yutong), l'italien Iveco, le suisse Hess, les allemands Mercedes, MAN et Scania, espagnol Irizar, polonais Solaris.
a écrit le 02/12/2015 à 21:19 :
Du coup, c'est un bus...
a écrit le 02/12/2015 à 21:14 :
Pourquoi les journalistes se contentent ils de rédiger des "communiqués publicitaires" ?

Ce Bluetram n'a RIEN d'un tram.
C'est un bus. Certes électrique mais un bus...

Alors oui, effectivement, on peut dire qu'il s'agit d'un tram "sans rails ni caténaires", sans la capacité, sans le confort, etc...
Comme une voiture, une trottinette, ou même une casserole... En fait tout est un tramway sans rail ni caténaire...

Vivement que Bolloré nous vende son "BlueYacht" : un pédalo électrique...
a écrit le 02/12/2015 à 20:42 :
c'est entre Le Bourget et Paris ...qu'il fallait faire ce test ...
( avec etape Place des Vosges ) .
a écrit le 02/12/2015 à 19:38 :
Quid Combien de fois le terme "Bolloré" est cité dans l'article ?
a écrit le 02/12/2015 à 16:52 :
Je viens d'écrire un article à 16h42,
Il a disparu
Je n'en suis pas vraiment étonné.
Trop exigeant vis à vis de la COP 21 et des médias politiquements corrects
J'attendais les médis, j'ai ma réponse
DÉSOLANT
Réponse de le 02/12/2015 à 18:39 :
il ne faut pas critiquer la COP21
Certains ont essayé , ils ont eu des problèmes (voir du coté d'un certain groupe public...)
Réponse de le 03/12/2015 à 7:48 :
A LASPADES,
Quel est le groupe public dont vous parlez?
Merci
a écrit le 02/12/2015 à 16:42 :
Vous parlez d'un bus tout electrique.
Savez-vous ?
Mais bien sûr que vous le savez, il existe déjà des bus fonctionnant à l'air comprimé, donc aucune pollution,voir le site de la Sté MDI.
MAIS OSEREZ-VOUS EN PARLER???!!
La pression des lobbies est tellement forte.
Je n'arrête pas d'en parler et j'attends les médias !!
Réponse de le 02/12/2015 à 19:18 :
... Vous avez raison ! L'état français n'en veut pas .... délicat de taxer l'air, et en plus c'est très très écologique ! Mais chuttttttttttttt !
a écrit le 02/12/2015 à 16:42 :
Vous parlez d'un bus tout electrique.
Savez-vous ?
Mais bien sûr que vous le savez, il existe déjà des bus fonctionnant à l'air comprimé, donc aucune pollution,voir le site de la Sté MDI.
MAIS OSEREZ-VOUS EN PARLER???!!
La pression des lobbies est tellement forte.
Je n'arrête pas d'en parler et j'attends les médias !!
a écrit le 02/12/2015 à 15:29 :
Poudre aux yeux et enfumage !!!
La méthode Coué et le matraquage médiatique ne changent pas les réalités !

Ce pseudo tram est un bus et le restera : pour pouvoir être un tramway, il lui manquera toujours la voie ferrée. Anne Hidalgo montre une fois encore son talent pour la communication et son approche très personnelle de l'efficacité des transports en commun (dont elle n'est pas un usager).

Bolloré affirme que ce moyen sera moins cher, mais sur quels critères et pour quels services rendus ? Une trottinette électrique est moins chère également que son bus, et encore plus rapide à mettre en place.

C'est prendre les usagers des TC pour ce qu'ils ne sont pas que de leur "vendre" pour du tram ce qui n'en est pas un.
C'est prendre les Parisiens et plus généralement les contribuables pour ce qu'ils ne sont pas de servir la soupe à cet industriel.

"les maires du monde entier nous envient" Autolib' d'après Anne Hidalgo ? Voire ! Les maires des grandes villes qui disposent d'une infrastructure ferroviaire circulaire l'utilisent, eux, et ne prétendent pas qu'il s'agit d'un "poumon vert" (sic) en niant leur potentiel de transport pour satisfaire les bobos…

Combien de journalistes reproduiront à la virgule près cette publicité à peine déguisée ?
a écrit le 02/12/2015 à 13:39 :
"que le monde nous envie" ...

... comme la sécurité sociale ? Ça promet !
a écrit le 02/12/2015 à 12:42 :
Le bus TOSA de Hess ( http://www.hess-ag.ch/fr/busse/busse.php ) est testé depuis 2 ans à Genève et il peut être chargé en 15 secondes au terminus des lignes.
http://www.tosa2013.com/fr
Ce bus a été montré en première mondiale en 2013 à Genève.
a écrit le 02/12/2015 à 11:03 :
Merci pour votre article tres interessant. Ceci dit vivant a Shanghai, ces bus, me semble t'il, existe deja. Plutot que d'avoir un bras flexible, une prise qui se connecte en dessous du bus lorsqu'il arrive est peut etre une autre option - plus elegante - a envisager? Je ne suis pas un expert. Juste une idee.
a écrit le 02/12/2015 à 10:09 :
Et quelle est cette technique de stockage d'énergie sans batteries? Ce serait intéressant d'avoir au moins une idée générale. Illustration d'un drame français: illettrisme scientifique et désintérêt pour les question techniques de la part des milieux économiques. Pas étonnant que notre industrie se casse la figure.
Réponse de le 02/12/2015 à 11:29 :
Oui banco et entièrement d'accord avec toi sinon se sont des super capacités
Réponse de le 02/12/2015 à 15:31 :
supercapacité.
https://www.blue-solutions.com/blue-solutions/technologies/supercapacites/

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :