Comment Virtuo veut révolutionner la location de voitures

 |   |  639  mots
Après Paris, Nice et Lyon, le premier loueur de voiture 100% digital débarque à Neuilly, Boulogne, Aix-en-Provence et Avignon.
Après Paris, Nice et Lyon, le premier loueur de voiture 100% digital débarque à Neuilly, Boulogne, Aix-en-Provence et Avignon. (Crédits : © Mike Segar / Reuters)
Le concept d'une location intégralement numérique a déjà séduit des investisseurs renommés comme le fondateur de Free, Xavier Niel, celui de Fotolia, Thibaud Elzière, et Clément Benoit, fondateur de Resto-In et Stuart. Cela a permis à Virtuo de lever 1,7 million d'euros en novembre 2015.

L'objectif est louable : la startup Virtuo veut simplifier radicalement la location de voiture pour des millions de passagers. Fondée en 2015 et dirigée par les entrepreneurs Thibault Chassagne et Karim Kaddoura, l'appli Virtuo permet de réserver une Mercedes Classe A, à toute heure du jour ou de la nuit, et 7 jours sur 7, depuis son téléphone portable sans passer par une agence de location.

"Nous avons repensé la location de voiture pour la rendre plus simple, plus rapide, moins anxiogène et plus en phase avec les nouveaux usages des voyageurs. Notre préoccupation a été de gommer tous les obstacles et entraves qui détériorent l'expérience de location de voiture traditionnelle. A quoi sert de pouvoir aller de Paris à Avignon ou Aix-en- Provence en une heure s'il faut perdre à nouveau une heure à récupérer sa voiture de location en gare ?", expliquent les fondateurs de la jeune pousse lancée en novembre 2015.

Objectif : louer une voiture en moins d'un quart d'heure

Virtuo promet une inscription en moins de 15 minutes. Un tel gain de temps, bien entendu, est permis par le numérique. On crée son compte en ligne, on enregistre sa pièce d'identité et son permis de conduire, qui sont ensuite validés grâce à un test de reconnaissance faciale. Puis, Virtuo guide le client vers le parking où les voitures attendent. Le client déverrouille alors le véhicule à l'aide de son smartphone après avoir téléchargé sa clé numérique. L'état des lieux de prise en charge s'effectue aussi grâce à l'application avec l'appareil photo du smartphone.

"Nous sommes convaincus que la technologie numérique a beaucoup à apporter à la location de voiture, dont le parcours client n'a pas évolué depuis plus de vingt ans. Nous souhaitons nous positionner comme précurseurs de cette transformation du secteur et sommes heureux de lancer, en France, ce service encore inédit en Europe", poursuivent Thibault Chassagne et Karim Kaddoura.

Première levée de fonds

Le concept a déjà séduit des investisseurs renommés comme le fondateur de Free Xavier Niel, celui de Fotolia Thibaud Elzière et Clément Benoit, fondateur de Resto-In et Stuart. Ce qui lui a permis de lever 1,7 million d'euros en novembre 2015.

Mais pas seulement, à en croire les chiffres avancés par l'entreprise. En effet, l'appli aurait ainsi à son compteur plus de 80.000 téléchargements. Virtuo revendique plus de deux millions de kilomètres parcourus.

Des voitures autonomes

En outre, la flotte de Virtuo disposera d'une flotte de 300 véhicules d'ici fin juillet, dans un tiers de voitures autonomes de niveau 2. Une démarche logique pour ses fondateurs:

"Le même esprit d'innovation qui nous anime et a conduit à la création de Virtuo, nous amène aujourd'hui à intégrer les dernières technologies disponibles dans notre flotte afin de permettre au conducteur d'être de plus en plus assisté dans sa conduite jusqu'à pouvoir la déléguer partiellement dans un avenir proche. Virtuo souhaite s'inscrire à court terme dans la première révolution de la voiture autonome à savoir la délégation de conduite partielle sur les axes routiers à grande vitesse (niveau 3). En tant que premier acteur de la location 100% digitalisé, nous voulons être pionniers dans l'intégration de la révolution de la voiture autonome dans les usages quotidiens".

Pour l'heure, déjà présente dans les grandes gares parisiennes (Gare du Nord, Gare de Lyon, Gare Montparnasse), dans le parking de la Madeleine, ainsi qu'à l'aéroport Roissy Charles de Gaulle, d'Orly et de Nice, Virtuo met le cap au sud et annonce son ouverture aux gares d'Avignon et d'Aix-en-Provence. Elle élargit également sa zone francilienne en desservant désormais Boulogne et Neuilly. Des villes où les besoins de location sont très importants, estiment les fondateurs de l'appli.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/06/2017 à 7:27 :
Mais si la franchise et les systèmes d'assurance ne changent pas, nous irons de plus en plus vers la location entre particuliers. La franchise est une escroqueries qui permet sous de faux prétextes de bloquer des sommes injustifiées.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :