Covoiturage : pourquoi Blablacar casse les prix cet été

 |   |  524  mots
Pour Blablacar, la concurrence se fait de plus en plus rude avec d'un côté les cars Macron, dont les tarifs sont très attractifs. Et de l'autre, la SNCF, qui affiche clairement un positionnement low cost pour redonner aux gens le goût du train.
Pour Blablacar, la concurrence se fait de plus en plus rude avec d'un côté les cars Macron, dont les tarifs sont très attractifs. Et de l'autre, la SNCF, qui affiche clairement un positionnement low cost pour redonner aux gens le goût du train. (Crédits : DR)
La licorne française, leader du covoiturage, veut permettre de voyager partout en France pour moins de cinq euros. Un tarif pas forcément moins cher que ceux proposés par les cars Macron.

Blablacar mobilise sa communauté pour aider son prochain à partir en vacances pas cher. C'est du moins l'objectif affiché de la licorne française de Frédéric Mazzella avec le lancement lundi de l'opération estivale "VaVaCances". "Une grande première qui va permettre de voyager à cinq euros partout en France", assure l'entreprise dans un communiqué.

"Pour permettre à tout le monde de partir en vacances plus facilement, BlaBlaCar va proposer sur sa plate-forme cet été à tous les conducteurs qui publieront un trajet de se mobiliser et de proposer une de leurs places en covoiturage à cinq euros. Ils seront toujours en mesure de faire des économies conséquentes sur leurs trajets (jusqu'à 3 autres places peuvent être proposées au prix standard) tout en donnant un coup de pouce solidaire à un passager", détaille-t-elle.

Alors pour encourager les membres de sa communauté à s'inscrire dans cette démarche "d'entraide", Blablacar s'engage à ne pas prélever de frais de mise en relation sur ces places low cost. Et pour cause, dans l'histoire, c'est le conducteur qui perd de l'argent. Mais pour les passagers, cela permet de rendre abordables des destinations telles que Paris/Nantes, Lyon/Montpellier ou Bordeaux/Toulouse qui coûtent habituellement en moyenne entre 18 et 25 euros assure l'entreprise.

Officiellement, "cet investissement de BlaBlaCar a pour but de renforcer l'unicité et le sentiment d'appartenance de notre communauté mais également de fidéliser nos membres à un service convivial et porteur de sens", déclare Nicolas Brusson, CEO et co-fondateur de BlaBlaCar. Le leader du covoiturage s'attend ainsi à franchir le cap des 10 millions de places offertes en covoiturage cet été. Reste à voir si la demande sera au rendez-vous.

Une concurrence farouche avec la SNCF et les autocars

Et pour cause, la concurrence se fait de plus en plus rude avec d'un côté les cars Macron, dont les tarifs sont très attractifs. Et de l'autre, la SNCF, qui affiche clairement un positionnement low cost pour redonner aux gens le goût du train. Notons à cet égard que , SNCF Intercités a récemment clairement annoncé vouloir prendre des parts de marché à Blablacar, en lançant des offres très abordables, permettant de valoriser le temps passer à bord du train, notamment avec des animations commerciales.

"Le prix moyen d'un billet est de 17 euros", estime Matthieu Marquenet co-fondateur du comparateur Sobus. Mais il semble que les prix des cars Macron soient plus compétitifs que ceux proposés par Blablacar, d'après le site. On peut en effet trouver un Paris/Nantes à partir de 23 euros en Blablacar, mais dès 18 euros en Flixbus, l'autocariste allemand, leader du marché hexagonal, 19 euros en Isilines, la filiale de Transdev, tandis que le tarif de Ouibus, la filiale de la SNCF affiche un tarif supérieur, à 25 euros.

En revanche, pour le trajet Lyon/Montpellier, les tarifs sont plus homogènes et tournent autour de 11 euros pour Blablacar, Flixbus et Ouibus. Quant au voyage Bordeaux/Toulouse, Flixbus le propose pour moins de 5 euros, à très exactement 4,90 euros. De quoi défier la concurrence de la voiture partagée, mais également celle de la SNCF, qui, sur cet axe propose des TGV Ouigo à partir de 15 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/08/2017 à 9:44 :
Quelles sont les différences avec https://www.tictactrip.eu ?
a écrit le 16/06/2017 à 23:22 :
Fallait t il s attendre a autre chose que du blabla de la part du service com de blablacar
a écrit le 16/06/2017 à 21:49 :
Bientôt Waze ou google ouvrira son app pour le covoiturage, sans prélever de frais, et blablacar retournera là ou elle n'aurait jamais du sortir c'est a dire une plateforme de mise en relation entre passagers et conducteurs.
Il est étonnant que des personnes acceptent de payer juste pour être mis en relation avec un prestataire de service, comme si Amazon faisait payer la consultation de son site...
a écrit le 16/06/2017 à 18:25 :
Vivement la concurrence dans ce secteur; Blabla est trop gourmand !
a écrit le 16/06/2017 à 15:32 :
Quand je mets une annonce je préfère mettre en avant le fait que mes passagers ne seront pas entassés et pourront prendre un sac de voyage plutôt que d'ouvrir une 3ème voire 4ème place dans une Clio, n’accepter que les bagages à main et que tout le monde soit mécontent.
a écrit le 16/06/2017 à 14:05 :
Facile de demander aux conducteurs de mettre une place pas cher quand on prend 20 % de frais.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :