Delta a gagné 673 516 dollars par heure en 2015 !

 |   |  372  mots
(Crédits : © Lucas Jackson / Reuters)
Le partenaire américain d'Air France-KLM a dégagé en 2015 un bénéfice avant impôts de 5,9 milliards de dollars, grâce à la baisse du prix du carburant.

Jamais une compagnie aérienne n'a jamais gagné autant d'argent dans l'histoire de l'aviation que ne l'a fait Delta en 2015. Le transporteur américain a annoncé ce mardi avoir dégagé dernier un bénéfice avant impôts record de 5,9 milliards de dollars, en hausse de 29% par rapport à 2014. Soit un bénéfice avant impôt de 673.516 dollars par heure ! Après paiement des impôts, le bénéfice net a atteint 4,53 milliards de dollars. Il s'agit là aussi d'un nouveau record mondial que détenait déjà Delta. Ceci pour un chiffre d'affaires qui ne progresse que de 1%, à 40,7 milliards de dollars.

A titre de comparaison, Air France-KLM qui réalise environ 26 milliards d'euros de chiffre d'affaires, a selon nos informations, dégagé un bénéfice d'exploitation de plus de 700 millions d'euros en 2015 (les chiffres seront publiés le 18 février 2015). Soit quasiment deux fois moins que les profits de Delta dégagés sur le seul quatrième trimestre (un trimestre de basse saison) : 1,5 milliard de dollars avant impôts.

Chute du prix du kérosène

Comme pour l'ensemble du secteur du transport aérien mondial, Delta a profité de la dégringolade du prix du carburant. La facture kérosène est passée de 11,6 milliards de dollars en 2014 à 6,5 milliards en 2015. Pour 2016, le partenaire américain d'Air France-KLM devrait encore faire mieux dans la mesure où elle s'attend à une baisse de 3 milliards de dollars de sa facture.

Pour le trimestre en cours, Delta table sur un prix du kérosène situé entre 1,20 et 1,25 dollar le gallon (3,8 litres) contre 1,85 dollar sur le trimestre précédent et 2,23 dollars pour l'ensemble de l'exercice 2015.

"Nous allons continuer d'enregistrer des bonnes performances car les prix bas du carburant nous permettent d'améliorer nos marges en 2016 même avec un dollar fort et des incertitudes économiques globales", a souligné le PDG du groupe Richard Anderson.

La marge d'exploitation devrait, progresser pour atteindre de 18 à 20% après s'être déjà amélioré de 4,5 points à 17,1% au quatrième trimestre de l'exercice 2015.
Mais la recette unitaire devrait baisser de 2,5 à 4,5%, en raison de la forte concurrence sur les prix entre les compagnies aériennes. Au quatrième trimestre déjà, elle avait baissé de 1,6%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/01/2016 à 12:32 :
Et on en parle de la surtaxe kerosene qui est apposée sur les vols long courrier ?
a écrit le 19/01/2016 à 22:18 :
blog d'un pilote du snpl Alpa https://mobile.twitter.com/vincentbossy
a la suite de ces resultats ou comment interpréter des chiffres à sa sauce...comparaison n'est pas raison !
a écrit le 19/01/2016 à 22:11 :
C'est sûr que les profits de AF font sourir...cela donne quand même une vision réaliste des rapports de force ! Rachat de AF par Delta aurait du sens ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :