Interruption du RER A : le gouvernement demande une enquête

 |   |  516  mots
(Crédits : Reuters)
Le gouvernement français a demandé un rapport sur l'interruption du trafic de la ligne A du RER, qui a repris jeudi matin à Paris après quatre jours d'arrêt partiel, a annoncé la ministre des Transports, Elisabeth Borne.

Le trafic a été interrompu de lundi à jeudi matin entre les stations La Défense et Auber à la suite d'un accident lié au chantier du prolongement du RER E, ligne gérée par la SNCF, dans le cadre d'un forage préliminaire pour des travaux conduits par les équipes du groupement Eole (Bouygues Travaux Publics, Eiffage et Razel-Bec), en charge du chantier du RER E pour SNCF Réseau.

Le percement d'une paroi du tunnel du RER A au niveau de la porte Maillot a "entraîné un écoulement important et soutenu d'eau boueuse et de sable qui a noyé les voies sur une cinquantaine de mètres, nécessitant l'arrêt immédiat de la circulation des trains", avait précisé la RATP dans un communiqué.

On a eu beaucoup de chance de ne pas avoir un accident ferroviaire grave #RERA pic.twitter.com/14ZmVEWMyJ

— laurent gallois (@laurentgallois) 1 novembre 2017

"Ce qui s'est passé est inacceptable"

"Ce que je demande maintenant à SNCF Réseau REF.UL (...) c'est de me faire un retour d'expérience. J'ai demandé un rapport pour la semaine prochaine pour comprendre ce qui s'est passé", a déclaré sur l'antenne de Public Sénat Elisabeth Borne.

"Et comprendre ce qui s'est passé, c'est d'abord éviter que ça ne se reproduise. Et c'est ça tout l'enjeu maintenant. On va avoir beaucoup de travaux en Ile-de-France", a-t-elle poursuivi.

Elisabeth Borne a insisté sur le fait que les travaux dans le cadre du Grand Paris ne pouvaient pas se faire au mépris des "transports du quotidien".

"Je vais demander à l'inspection de mon ministère de faire un audit de l'organisation de ces chantiers. Il n'est pas possible que ce genre d'incident se reproduise", a-t-elle conclu.

Le trafic a repris jeudi matin

Le trafic du RER A, la ligne ferroviaire la plus fréquentée d'Europe, coupé depuis lundi entre les gares de la Défense et d'Auber à Paris, a repris jeudi matin, a indiqué la RATP sur son compte Twitter et dans un communiqué.

"Incident terminé. Retour à un trafic normal sur l'ensemble de la ligne" du RER A, a tweeté jeudi matin la RATP.

"La RATP confirme la reprise du trafic du RER A sur l'intégralité de la ligne, suite à l'achèvement des travaux nécessaires par les entreprises du Groupement Eole (Bouygues Travaux Publics, Eiffage et Razel-Bec), en charge du chantier ayant endommagé le tunnel du RER A", annonce dans un communiqué publié jeudi matin la RATP qui précise avoir "procédé aux vérifications indispensables à une reprise de l'exploitation en sécurité et dans de bonnes conditions".

"La reprise du trafic fait suite à trois jours de mobilisation intense des équipes de SNCF, RATP et du Groupement Eole, suite à cet incident exceptionnel", poursuit le texte.

Les lourds travaux déjà effectués, avec notamment l'injection "d'au moins 300 kilos de résine" avait permis de colmater la brèche mercredi matin, avait indiqué la RATP.

Pas besoin de commentaires pour décrire la situation, en vidéo tout est dit.#RERA pic.twitter.com/ZZkRPWy9Ir

— laurent gallois (@laurentgallois) 1 novembre 2017

 (Avec agences)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/11/2017 à 16:18 :
C'est ce qui arrive quand on met plus d'argent dans les petit fours des réunions préparatoires que dans les compétences des personnes en charge des travaux. On parachute un stagiaire pas cher en tant qu'expert et on croise les doigts pour que ses bévues ne soient pas trop graves.
a écrit le 02/11/2017 à 12:06 :
Equipements vetustes, entretien inexistant depuis de nombreuses années, recours à des entreprises de sous-traitance, des surfacturations pour alimenter partis politiques et syndicats, des gestionnaires et des politiques à la manoeuvre qui ne prennent jamais les transports en commun, réservés à la pietaille....le tout conduit aux problèmes récurrents qui affectent nos transports....y a t-il besoin d'une énième enquête pour constater cela ? 😁
a écrit le 02/11/2017 à 10:42 :
Cela en dit long sur l'impréparation du chantier et l'amateurisme de sa conduite, de quoi avoir de craintes pour la suite.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :