Jet Airways : vers un autre hub européen à Roissy avec Air France et Delta

 |   |  873  mots
(Crédits : DR)
La compagnie indienne déplace son hub européen de Bruxelles à Amsterdam où elle met en place avec KLM et Delta un vaste système de correspondances pour relier l'Europe à l'Inde et les Etats-Unis. Elle pourrait, dans un deuxième temps, dupliquer ce schéma à Roissy, où elle travaille déjà avec Air France.

La première phase du partenariat tripartite entre la compagnie indienne Jet Airways, KLM et Delta n'a pas encore commencé que se profilent déjà les étapes d'après. Pour rappel, le 27 mars prochain, Jet Airways va transférer son hub européen de Bruxelles à Amsterdam Schiphol, la plate-forme de correspondances de KLM, afin d'y organiser un système de correspondances avec KLM et Delta. De facto, son partenariat avec Brussels Airlines à Bruxelles s'arrête.

 Accords de partages de codes

Concrètement à partir du 27 mars prochain, Jet Airways et KLM relieront chacune Amsterdam à Bombay et Delhi et chacune des deux compagnies pourra commercialiser les vols de son partenaire grâce à des accords de partages de codes. La compagnie américaine Delta pourra également placer son code sur ces vols en continuation de ses vols entre les Etats-Unis et Amsterdam.

Le partenariat se prolonge au-delà des hubs. Ainsi, à Boimbay et New Delhi, KLM et Delta pourront proposer à leurs passagers des vols en correspondance vers huit destinations indiennes opérées par Jet Airways ainsi que Katmandou au Népal et Dacca au Bangladesh. La compagnie indienne pourra faire la même chose à Amsterdam vers 30 destinations européennes de KLM.

Arrêt de la desserte de Newark

Sur l'Atlantique Nord, Jet Airways, qui dessert aujourd'hui Toronto au départ de Bruxelles, maintiendra cette desserte au départ d'Amsterdam et placera son code sur 11 routes entre la capitale hollandaise et l'Amérique du Nord assurées par Delta et KLM. La compagnie indienne va arrêter la desserte en propre de Newark et placera son code sur les vols de Delta.

Pour les étapes futures de son développement, Jet Airways réfléchit à dupliquer ce modèle à Paris Charles de Gaulle.

"On doit regarder ce que l'on fait à Paris à l'avenir. On continue de discuter avec Air France, KLM et Delta, pour étudier toutes les possibilités", a déclaré ce lundi à Amsterdam le président fondateur de Jet Airways, Naresh Goyal, lors de la présentation de ce partenariat.

Aujourd'hui, la compagnie indienne dispose d'un accord de partage de codes avec Air France sur la ligne Paris-Bombay et sur des lignes en correspondance à Roissy vers la France et l'Europe. (Idem pour Air France sur le réseau indien de Jet Airways).

Mais Jet Airways ne relie pas Delhi à Paris et ne dispose pas d'accords avec Delta entre Paris et les Etats-Unis. Par ailleurs, même si personne ne l'a évoquée ce lundi à Amsterdam, lors de la présentation de ce partenariat, la possibilité d'assurer une ligne entre Paris et les Etats-Unis en continuation d'un vol en provenance d'Inde est, en théorie, faisable dans la mesure où Air India a utilisé ce droit de 5ème liberté pendant des années vers New York (elle le fait aujourd'hui au départ de Francfort). Pas sûr néanmoins que Delta ou Air France laissent Jet Airways s'installer sur cet axe rémunérateur.

Une extension du partenariat à Paris pourrait entraîner la création d'une coentreprise (un système de partages de coûts et de revenus) entre Air France-KLM, Delta et Jet Airways. Pour rappel, ce sujet était au coeur des négociations qui ont échoué en 2011.

IAG cherche un partenaire en Inde

Interrogé sur une éventuelle entrée de Jet Airways dans l'alliance Skyteam (celle d'Air France-KLM, Delta mais aussi Aeromexico....), Naresh Goyal a simplement répondu qu'il était "satisfait du mariage actuel avec KLM, Delta et Air France".

Avec cet accord Air France-KLM dispose d'un allié puissant sur un marché indien appelé à devenir le troisième de la planète d'ici une dizaine d'années. Lufthansa travaille de son côté avec Air India, laquelle a intégré l'alliance Star Alliance.

Parmi les trois grands groupes européens, seul IAG (British Airways-Iberia-Vueling-Aer Lingus) ne dispose pas d'alliés indiens.

Double jeu

Cette alliance entre Jet Airways et Air France-KLM peut surprendre. Ce type de partenariat est en effet l'un des moyens pour contrer les compagnies du Golfe sur des routes qui peuvent être court-circuitées par les hubs du Moyen-Orient, comme les axes entre l'Europe et l'Asie d'une manière générale où les compagnies du Golfe concurrencent les compagnies européennes et indiennes en faisant transiter les flux du trafic entre l'Europe et l'Inde via le Golfe.

Or, Jet Airways fait partie de la galaxie Etihad, la compagnie d'Abu Dhabi qui a multiplié ces dernières années les prises de participations capitalistiques aux quatre coins du monde. Etihad a pris 24% du capital de Jet Airways en 2014, au moment où celle-ci était en difficulté financière. Mais, avec 51% du capital, Naresh Goyal est toujours le maître à bord.

La logique du groupe voudrait que Jet Airways apporte ses passagers à destination de l'Europe à Abu Dhabi afin qu'ils prennent ensuite une correspondance sur un vol d''Etihad. Cette alimentation du hub d'Abu Dhabi a certes été faite avec l'ouverture de plusieurs lignes entre l'Inde et les Emirats. Mais cela n'empêche pas Jet Airways de, non seulement poursuivre sa stratégie en Europe mais de l'amplifier avec cet accord avec KLM et Delta. Sacrifier les vols directs pour des vols passant par le Golfe serait en effet très risqué pour Jet Airways.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :