L'UE autorise le rachat du néerlandais TNT par l'américain FedEx

 |   |  292  mots
Avant FedEx, le rival américain UPS avait déjà tenté de racheter la société néerlandaise, mais avait dû renoncer à ce projet début 2013 en raison des objections des autorités européennes de la concurrence.
Avant FedEx, le rival américain UPS avait déjà tenté de racheter la société néerlandaise, mais avait dû renoncer à ce projet début 2013 en raison des objections des autorités européennes de la concurrence. (Crédits : © Jim Young / Reuters)
La Commission européenne et les deux entreprises ont annoncé vendredi l'opération à 4,4 milliards d'euros sur le marché de la livraison des petits colis.

"A la suite d'une enquête approfondie ouverte en juillet 2015, la Commission européenne a conclu que l'acquisition ne poserait pas de problème de concurrence", a indiqué la Commission dans un communiqué, confirmant ainsi une annonce faite juste avant par les deux compagnies.

"FedEx et TNT ne sont pas des concurrents particulièrement proches et l'entité issue de la concentration resterait confrontée à une concurrence suffisante sur tous les marchés en cause", a justifié la Commission.

"Avec la croissance du commerce électronique, en particulier, beaucoup d'entreprises et de consommateurs doivent pouvoir compter sur des services de distribution de petits colis à la fois abordables et fiables", a déclaré la Commissaire chargée de la politique de concurrence, Margrethe Vestager, citée dans le communiqué.

"C'est pourquoi la Commission a procédé à une appréciation approfondie des marchés affectés par cette acquisition. La conclusion est que les consommateurs européens ne souffriront pas de l'opération. Nous avons donc autorisé la concentration sans condition", a-t-elle ajouté.

FedEx veut décupler sa présence en Europe

FedEx avait annoncé début avril son intention de s'offrir TNT Express dans le but de décupler sa présence sur le marché européen de la livraison de colis.

Avant lui, le rival américain UPS avait déjà tenté de racheter la société néerlandaise, mais avait dû renoncer à ce projet début 2013 en raison des objections des autorités européennes de la concurrence.

FedEx et TNT sont deux des quatre "intégrateurs" qui opèrent actuellement dans le secteur de la distribution de petits colis en Europe. Les deux autres sont DHL, basé en Europe et propriété de Deutsche Post, et UPS, basé aux États-Unis.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :