La DGCCRF dénonce ces billets d'avion à prix imbattables que l'on ne trouve jamais...

 |   |  384  mots
(Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
La DGCCRF a épinglé une vingtaine de sites de vente en ligne de billets d'avion pour des pratiques trompeuses en matière d'affichage des prix.

Coup de filet de la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF) dans le secteur du voyage. Après une enquête réalisée en 2016, la DGCCRF a épinglé une vingtaine de sites de vente en ligne de billets d'avion, des agences de voyage en ligne et des compagnies aériennes, pour des  pratiques trompeuses en matière d'affichage des prix, a annoncé ce mardi la secrétaire d'Etat chargée du Commerce. Et notamment "une pratique fréquente de mise en avant de prix réduits qui sont, en réalité, inaccessibles à la plupart des consommateurs", a précisé dans un communiqué la secrétaire d'Etat Martine Pinville.

"Le consommateur trompé"

Ces prix avantageux s'avèrent finalement réservés "aux seuls utilisateurs de certaines cartes de paiement, très peu répandues et inadaptées à ce type d'achat", souligne-t-elle.


"Parfois inférieurs de plus de 50% au prix réel supporté par la quasi-totalité des clients, ces prix annoncés trompent le consommateur et faussent les résultats des comparateurs et donc la concurrence", estime-t-elle. Dans certains cas, le prix à payer était automatiquement augmenté "au moment même du paiement, pendant que le numéro de carte de paiement est renseigné par le consommateur et sans que celui-ci n'en soit alerté", ajoute-t-elle.

Les autres infractions identifiées dans le cadre de cette enquête concernent notamment des annonces de prix n'incluant pas tous les frais, et des informations trompeuses sur les droits auxquels les consommateurs peuvent prétendre en matière de remboursement des taxes d'aéroport.

Odigeo, Go Voyages, Travelgino, Travel2be épinglés


"Dans le cas de deux sociétés, Odigeo, pour ce qui concerne son site www.govoyages.fr, et Travelgenio, pour ce qui concerne ses deux sites www.travelgenio.fr et www.travel2be.fr, des suites ont été engagées pour des manquements à l'obligation de loyauté en matière d'affichage de prix", indique le secrétariat d'Etat.

Martine Pinville a regretté que "contrairement à l'injonction qui leur a été faite, ces entreprises n'ont pas encore modifié leurs sites ou l'ont fait d'une manière qui ne levait pas les non-conformités. La secrétaire d'Etat demande à la DGCCRF de maintenir le secteur sous « haute surveillance » en 2017.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/02/2017 à 3:17 :
Je parcourt par nécessité ces sites et ils sont très nombreux à pratiquer se genre de
tromperies. Je ne comprend pas pourquoi ils ne sont pas sanctionnés. Des rappels à l'ordre n'ont aucune incidence sur leur comportements car ils s'en moquent. Il n'est pas que les seules sites qui apparaissent dans l'article qui sont en cause, l'une des plus connue en France pratique de genre d'exercice en augmentant le prix du billet sans aucune explication. Je suis las de chercher des heures entières pour trouver un comportement honnête et donc le prix détaillé,d'un billet, comme la législation leur fait obligation.
a écrit le 01/02/2017 à 11:27 :
Je suis bien content de lire cet article mais je préfèrerais que DGCCRF agisse de façon efficace pour faire cesser cette pratique
J'ai acheté 2 billets chez Go Voyage ce WE. Durant toute la transaction on m'indiquait un total de 437,56€ avec des frais de gestion de 96€ immédiatement déduit avec la mention réduction frais de gestion
Je valide et entreprend le réglement par CB Visa. Je ne remarque rien d'anormal. Après le paiement, je télécharge la facture et là surprise: le montant est passé à 534,24€. La déduction des frais de gestion a disparu. ET Lundi j'ai bien été prélevé de 534,24€

Pire, quand vous allez sur le site et que vous entamez la procédure suivi de commande, on vous indique que votre numéro de dossier n'existe pas. Vous recommencez plusieurs fois en faisant attention a ne pas commettre d'erreur dans la saisie du n° de dossier et c'est toujours la même chose.
Cette pratique n'est pas nouvelle. Elle est régulièrement dénoncée. Ces sites devraient tout simplement fermés.
Comme je ne prend pas souvent l'avion, je me suis fait piégé.
a écrit le 01/02/2017 à 11:17 :
on peut se demander pourquoi la DGCCRF ne fait pas fermer d'autorité les sites hors la loi.
la police sait bien mettre votre voiture en fourrière si vous êtes sur un passage piéton......sans vouloir faire du mauvais esprit, qui s'en met plein les poches ?l
Réponse de le 03/02/2017 à 3:22 :
Bien sur!!!!! C'est certainement la bonne formule : fermer le site en infraction.
a écrit le 01/02/2017 à 10:19 :
Merci la DGCCRF! Les compagnies parlent du client au centre de leur priorité mais il n'est qu'une vache à lait et ces entreprises le prennent pour un imbécile. J'achète beaucoup de billets d'avion persos et je constate cela depuis des années, la dernière étant le prix qui augmente de manière exponentielle selon la carte utilisée...Harry a raison quand les amendes seront en millions, ils corrigeront pour de vrai. Pour aller plus loin et puis que mon voisin ait payé 100 alors que moi 300 (ou vice versa) pour la même distance, le même confort , je ne dirai pas le même service c'est devenu avec notre bénédiction un bar volant payant. A mon niveau je ne peux que boycotter le service à bord et la valise en soute. Je suis certain que même voyager debout ou payer pour les toilettes, on va l'accepter parce que c'est moins cher. Voyous.
a écrit le 01/02/2017 à 10:08 :
Ils existaient à une époque au moins en tout cas ces billets mais c'est vrai que ce rapportant plus à la quête du graal qu'à un phénomène économique.
a écrit le 01/02/2017 à 8:34 :
" ces entreprises n'ont pas encore modifié leurs sites ou l'ont fait d'une manière qui ne levait pas les non-conformités "....!?!*
Pourquoi le ferait-elle puisqu'il n'y a jamais de sanctions dissuasives ? ... on est en France non ?
a écrit le 01/02/2017 à 8:17 :
ajoutez à cela Amazon qui vous refile à chaque achat son offre "gratuite"Prémium à 49 euros en réalité sans vous le dire.
a écrit le 01/02/2017 à 8:12 :
La DGCCRF a juste 10 ans de retard sur le constat !
a écrit le 31/01/2017 à 21:23 :
J'ai constaté la même chose chez Air France et d'autres companies. Il faut arriver au paiement pour s'en apercevoir (en ayant donné toutes les infos personnelles). Je ne serais donc pas surpris que les infos données soient revendues, même si on achète pas leur billet :-)
Réponse de le 01/02/2017 à 0:30 :
il faut donner une fausse adresse si c'est pour tester puis si les prix correspondent à ce qui est annoncé je recommence l'opération avec les bonnes informations ;)
a écrit le 31/01/2017 à 19:37 :
chez sncf c'est pareil, des billets promis à moins de 10€ mais introuvables

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :