La Tribune

Le spécialiste de l'entretien automobile Point S renforce sa présence en Europe

Par Claude Ferrero, à Lyon  |   -  530  mots
L'enseigne s'apprête à déployer ses points de vente en Angleterre, aux Pays-Bas, sans oublier la France. Elle mise sur une nette augmentation de ses activités en 2010.

Réseau spécialisé dans l'entretien automobile, Point S va renforcer dès septembre son implantation en Europe, dans deux pays où il était totalement absent : l'Angleterre et les Pays-Bas. Le groupe prend ainsi pied en Grande-Bretagne avec treize membres indépendants, en contrat de licence de ­marque, qui représentent 54 points de vente. Il en vise une centaine d'ici à fin 2011 sur un marché où règnent les manufacturiers de pneus via des enseignes spécialisées. « L'Angleterre est un marché en volume identique à la France. Notre plan prévoit à terme d'être présent avec 400 centres », explique Christophe Rollet, directeur général de Point S. Aux Pays-Bas, l'enseigne va s'implanter en master franchise grâce à trois associés issus du monde de l'entretien et des pneus. 25 membres indépendants rejoignent dès le départ Point S qui mise sur une centaine de points de vente d'ici à trois ans.

En outre, dès juillet, l'enseigne lance une plate-forme de commandes pour ses adhérents en Europe (en quinze langues) sur le modèle de l'intranet existant en France. Là, l'objectif est de bénéficier des meilleurs prix grâce à des « ventes flash » des fournisseurs sur des surstocks ou des stocks réservés sur une durée très limitée.

Record d'adhésions en 2009

Dans un secteur automobile morose, Point S affirme donc ses ambitions européennes, en attendant de prendre pied sur d'autres continents. « En 2011, nous serons le ­premier réseau d'Europe avec 2.000 points de vente dans 20 pays », affirme Christophe Rollet. Le réseau français (400 centres, 3.000 salariés) n'est pas en reste. En 2009, Point S a battu un record avec la création de 70 points de vente, contre 40 à 50 par an en moyenne, et atteindra les 500 centres d'ici 2012 pour un maillage idéal du territoire. L'enseigne a résisté à la crise avec un chiffre d'affaires stabilisé à 385 millions d'euros en 2009 et 2008 (et un résultat net de 5 %), alors que le marché du pneu accusait une baisse de 4 %.

Outre le recrutement de nouveaux adhérents, la bonne tenue de Points S s'explique par l'évolution de ses activités. Spécialiste du pneu depuis sa création en 1971, la société s'est lancée dans l'entretien auto en 2007. Une anticipation qui a payé. Contrairement à la baisse du marché des pneus due à la guerre des prix, celui des pièces et de l'entretien a augmenté de plus de 20 %. Ce qui a donné des idées au réseau : comme il l'avait fait en 2004 en lançant deux pneus à sa marque, Point S a commercialisé en février dernier ses propres produits en ­libre-service (batteries, lave-glace, balais d'essuie-glace, etc.), bientôt complétés par de nouvelles gammes. Aujourd'hui, l'entretien représente 20 % des ventes et les pneus 80 %.

Autre clignotant au vert, la clientèle professionnelle (agricole, poids lourds, location longue durée, etc.) est en progression. Pour 2010, Point S vient de signer deux accords importants avec Lease Plan, l'un des grands loueurs internationaux, et avec le ministère de l'Intérieur, un contrat sur quatre ans concernant plus de 60.000 véhicules. 2010 devrait être l'année de la reprise avec une hausse du chiffre d'affaires de près de 10 %. n

Réagir