La Tribune
Article Abonnés

Start-up : il n'y a pas que l'argent qui compte

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Bloomberg - Disney)
Jean-Pierre Gonguet  |   -  1918  mots
<b>LES FAITS - </b>Les nouveaux créateurs d'entreprises technologiques sont moins pressés que leurs aînés et peut être plus professionnels. Un phénomène intéressant au moment où le débat se focalise sur la fiscalité des plus-values...<br /> <b>LA NOUVEAUTE - </b>Ils prennent leur temps pour être sûrs de leurs produits, se démarquant ainsi des « starlettes » du web qui n'existent plus un an après leur naissance.

« Nous visons les 100 millions dans quatre ans, pas les 10 millions dans dix ans ! » Encore un flambeur du Web qui a vu le film Social Network en boucle et s'approche à grande vitesse du crash ? Pa...


Réagir

Commentaires

Olivier CHAILLOT  a écrit le 10/10/2012 à 9:35 :

Quelle découverte, il y aurait des entrepreneurs qui ne sont pas d'abord cupide ! Il est rare (en cette période de loi de finance) d'entendre une voix (nouvelle voie ?) qui n'hurle pas avec les loups à la spoliation mais qui envisage qu'un entrepreneur puisse entreprendre pour d'autres raisons que l'argent ... Signal faible d'un changement de comportement ou mise en avant d'un comportement répandu qui est passé sous silence par la machine à lisser la pensée ? ...
Cordialement
Olivier CHAILLOT
www.dubitare.fr

Trésorerie  a écrit le 07/10/2012 à 6:50 :

D'accord avec l'article en prenant comme définition de l'argent celui provenant des levées de fonds.
Par contre le sens argent = trésorerie va devenir encore plus crucial en cette période de raréfaction du cash. Donc amis startuppers créez des modèles avec un besoin en fond de roulement négatif (comme je l'ai fait avec www.justeatemps.com) si vous voulez réussir.
Patrick Hannedouche
Business Angel France

Lulz  a écrit le 05/10/2012 à 13:24 :

"Why" Combinator ? :)

Michel Pigassou  a écrit le 05/10/2012 à 11:21 :

Y Combinator plutôt :)