Business de l'été, App store, familles en crise, réserve parlementaire : les derniers Econolinks

 |   |  482  mots
Copyright Reuters. Le tourisme français est dans une situation paradoxale. D'un côté, il est le champion du monde de l'attractivité. De l'autre, les professionnels du secteur sont aussi touchés par la crise et doivent se réinventer. Quant aux festivals, ils connaissent des fortunes diverses. A lire dans les derniers Econolinks.
Copyright Reuters. Le tourisme français est dans une situation paradoxale. D'un côté, il est le champion du monde de l'attractivité. De l'autre, les professionnels du secteur sont aussi touchés par la crise et doivent se réinventer. Quant aux festivals, ils connaissent des fortunes diverses. A lire dans les derniers Econolinks. (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L'été, les plages, les châteaux, les festivals... Avec 83 millions de touristes, la France bat son propre record de fréquentation et reste la première destination mondiale. Mais grâce à qui ? L'Expansion se penche sur les raisons qui poussent certains pays à plébisciter massivement l'Hexagone. Si l'attractivité touristique française n'a jamais été aussi importante, les professionnels du tourisme sont eux aussi touchés par la crise. Conséquence : il faut évoluer. Le site Business et marchés explique comment le secteur s'adapte à l'évolution des mentalités et de la consommation. L'été, c'est aussi des festivals, partout en France. Mais les fortunes sont diverses, remarque Le Monde, qui établit un tour d'horizon des recettes des festivals d'été. Heureusement, certains événements fédérateurs résistent à la crise, comme le Tour de France. Une étude a mesuré son impact économique, révèle le quotidien La Provence. Et les autres Econolinks du jour.

Chaque jour, La Tribune propose une liste de liens qui réunit les articles qu'elle juge les plus pertinents sur la Toile pour éclairer l'actualité.

Ces pays qui font de la France la première...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :