Le "Power Usage Effectiveness", mesure désormais de référence pour l'efficacité énergétique des "data centers"

 |   |  559  mots
Mis au point par l'organisation GreenGrid, basée aux Etats-Unis, le Power Usage Effectiveness (PUE) est un indicateur mesurant l'efficacité énergétique d'un centre de traitement des donnéés, ou data center.

Utilisé de manière croissante par les entreprises du secteurs pour concevoir des data centers moins énergivores, le PUE va devenir un outil officiel de référence international, suite à un accord prômu par GreenGrid et signé par les Etats-Unis, le Japon et l'Union Européenne.

Un accord d'harmonisation des mesures

GreenGrid est un consortium d'industriels du monde informatique, fondé par des grands noms du secteur (AMD, IBM, Intel, Microsoft, APC by Schneider Electric...) et dont les efforts portent sur la réduction de la consommation énergétique des centres de données, qui polluent déjà plus que l'Argentine.

Cet accord d'harmonisation a été signé par le Département américain de l'énergie, l'agence de protection de l'environnement américaine, le Code de Conduite des Data Centers de l'Union Européenne et le ministère de l'Economie du Japon. Les parties se sont engagées sur des principes directeurs pour mesurer l'efficacité des centres de données, notamment l'utilisation du PUE. Cette mesure avait déjà émergé ces dernières années comme un instrument de référence, même si les standards pour son calcul restent encore à harmoniser.

Le Power Usage Effectiveness

Le PUE est mesuré en divisant le total de l'énergie consommée par le data center par le total de l'énergie utilisée par l'équipement informatique (serveur, stockage, réseau) sur un an. Les grands acteurs mondiaux du secteur se sont engagés dans une course à la réduction du PUE, synonyme d'efficience énergétique. Des signes de bonne conduite pour des groupes informatiques très énergivores.

Aux Etats-Unis, Google a ainsi annoncé un PUE de 1,21 sur l'un de ses centres à Lenoir (Caroline du Nord), pendant que Microsoft vante une mesure de 1,22 sur un site de Chicago (Illinois) et Yahoo de 1,16 à Lokport (New York).

Un PUE sous 1,5 signe d'efficacité énergétique

A Paris, Telecitygroup a récemment inauguré un data center de dernière génération à Aubervilliers, en région parisienne. «L'objectif au sein de TelecityGroup est de passer le PUE sous la barre des 1,5, alors que la moyenne des centres traditionnels se trouve à 2,5 », rappelait Stéphane Duproz, Directeur général de TelecityGroup France au moment de la visite de ce centre de données plus vert.

Les marges de man?uvres sont nombreuses pour augmenter l'efficacité énergétique des data centers : nouvelles technologies, éco-conception, bioclimatisation, systèmes en flux fermés, architectures électriques compartimentées, etc. L'énergie consommée par les data centers peut provenir aussi de sources renouvelables.

9% de data centers en plus par an

Greenpeace a pointé du doigt récemment les impacts croissants du cloud computing (informatique en "nuage") dans le réchauffement climatique. Les services de sauvegardes à distance pour les entreprises, les messageries tels que Gmail de Google et toutes les applications et services internet tels que Facebook, Amazon ou la plateforme MobileMe d'Apple reposent sur cette architecture.

Car dans 10 ans, l'ensemble des data centers supportant le cloud computing consommeront 3 fois plus d'énergies qu'aujourd'hui, soit plus de 1000 milliards de kWh! L'étude Smart 2020 publiée en 2008 par le Climate Group et le e-Sustainability Initiative soulignait que les émissions de gaz à effets de serre liées au data centers augmenteront de 7% par an jusqu'en 2020. Le nombre de centres de données devrait lui augmenter de 9% par an sur cette période.

Green Business - le site de référence
 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :