La Tribune

Les micro-onduleurs photovoltaïques Enphase Energy arrivent en France

Copyright Reuters
Copyright Reuters
Baptiste Roux Dit Riche / CleantechRepublic.com  |   -  338  mots
A la lumière des récentes évolutions tarifaires, lancer une nouvelle solution photovoltaïque en France pourrait sembler un pari audacieux. Voire intenable. Ce n'est pas l'avis d'Olivier Jacques, Directeur général de la filiale française d'Enphase Energy, qui lance, cet été, la commercialisation dans l'Hexagone de micro-onduleurs pour panneaux solaires.

Une solution déjà diffusée aux Etats-Unis depuis deux ans. « La décision du gouvernement français est brutale, mais la filière était prévenue de la dégressivité des tarifs. Ce marché est neuf, il a besoin d'être régulé. C'est dans l'intérêt du secteur d'avoir une croissance soutenue dans les prochaines années. » Mieux, alors que le changement drastique des règles du jeu inquiète de nombreux acteurs, Enphase Energy espère bien profiter de ce contexte. Et cela, grâce à un argument imparable : la rentabilité de sa technologie. Contrairement aux systèmes centralisés où l'ensemble des panneaux est raccordé au même onduleur, le dispositif américain propose lui une installation en parallèle. Chaque panneau est ainsi équipé d'un micro-onduleur raccordé à un bus centralisé. En cas de défaillance d'un panneau ou d'un onduleur, le reste de l'installation n'est pas impactée. La production énergétique est continue et donc optimale.

Une production optimisée, une sécurité maximale

« Sur une durée de vie moyenne d'environ 20 ans, nous estimons que les installations équipées de micro-onduleurs produisent entre 15 et 25 % d'énergie en plus », promet Olivier Jacques. Simples à installer, les produits d'Enphase Energy permettraient également de réduire les coûts d'installation et de main-d'?uvre. Des économies qui couvriraient les 10 à 20 % de surcoût de ces micro-onduleurs par rapport à des systèmes classiques. Second atout : la sécurité. « Avec un système classique, vous avez un point central sur lequel viennent se loger des charges importantes. Il y a des risques d'arcs électriques et donc d'incendies. C'est un problème qui ne se pose par avec les micro-onduleurs. » Enphase Energy garantira ainsi ses produits vendus en France pendant près de 15 ans. A noter que l'utilisateur pourra suivre la production de son installation via une interface web de monitoring par CPL (courant porteur en ligne) qui affichera, en temps réel, les performances de chaque panneau.

Lire la suite sur Cleantech Republic :
http://www.cleantechrepublic.com/2011/03/25/enphase-energy-micro-onduleurs-photovoltaiques-france/
 

CleanTech Republic

Réagir