Lego veut construire des éoliennes en mer

 |   |  193  mots
Les jouets Lego pourraient prochainement arborer un label indiquant que l'énergie nécessaire à les  fabriquer est d'origine renouvelable. Copyright Reuters
Les jouets Lego pourraient prochainement arborer un label indiquant que l'énergie nécessaire à les fabriquer est d'origine renouvelable. Copyright Reuters
La maison mère du fabricant danois de jouets Lego va investir 530 millions de dollars dans l'éolien offshore allemand.

Kirbi A/S, un groupe familial danois qui détient 75 % du fabricant de jouets en briquettes plastique Lego, a annoncé qu'il allait prendre une participation de 32 % dans l'une des plus importantes fermes allemandes d'éolien en mer. Borkum Riffgrund 1, d'une capacité de 277 MW exploitée par l'énergéticien danois Dong Energy, doit entrer en production à compter de 2015.

Cet investissement de 3 milliards de couronnes danoises (530 millions de dollars, soit 393,8 millions d'euros), doit permettre à l'entreprise d'atteindre son objectif de 100 % d'énergies renouvelables à l'horizon 2020, mais aussi contribuer à son objectif d'améliorer de 5 % par an son efficacité énergétique. Les jouets Lego pourraient prochainement arborer un label indiquant que l'énergie nécessaire à les  fabriquer est d'origine renouvelable, tel que la certification Windmade récemment lancée.

Avec cette initiative, Lego s'inscrit dans une tendance observée depuis deux à trois ans, qui voit de grands groupes de tous secteurs investir dans leurs propres projets d'énergie renouvelables. Les projets les plus significatifs ont été menés par Google, BT ou encore Ikea, et les analystes prédisent un fort développement de cette tendance, qui assure à ces groupes un accès sécurisé à des énergies renouvelables.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/02/2012 à 18:44 :
belle image ! ça donne envi de jouer
Réponse de le 28/02/2012 à 9:10 :
on dirais sarko en paymobil

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :