Le sud-coréen Hanwha reprend l'allemand Q-Cells

 |   |  174  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : AFP)
Les créanciers du fabricant allemand de cellules photovoltaïques Q-Cells ont annoncé mercredi dans un communiqué avoir accepté son rachat par le sud-coréen Hanwha.

Conformément à l'accord trouvé dimanche entre Hanwha et l'administrateur judiciaire de Q-Cells, en dépot de bilan depuis avril dernier, le conglomérat sud-coréen va reprendre 1.250 salariés sur un total d'environ 1.550 dans le monde, a précisé  ce mercredi 29 août Christoph Möller,  porte-parole de l'administrateur judiciaire, à l'AFP.

Le plan prévoit aussi la sauvegarde de L'usine de Q-Cells en Malaisie sera donc sauvegardée, tout comme son site d'origine près de Halle, en Allemagne de l'est.

Selon un communiqué qu'il a publié séparément, Hanwha va débourser 40 millions d'euros en liquide pour cette acquisition. Il va ainsir devenir le troisième producteur mondial  de cellules photovoltaïques.

Une source proche du dossier a par ailleurs confirmé qu'il  reprenait également pour 220 millions de dettes et autres engagements de Q-Cells.

Lundi, le groupe espagnol Isofoton avait lancé une contre-offre et fait miroiter un investissement de 300 millions d'euros dans le groupe dans les prochaines années, mais les créanciers n'ont pas jugé le dossier de reprise suffisamment crédible.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/08/2012 à 14:24 :
Tiens bizarre la horde des pro-nucléaires déchainés contre les ENR par peur de les voir constituer une alternative à leur atome n'ont pas encore réagi à cette annonce.
Pourtant le secteur solaire Allemand continue à créer des emplois, les boites qui font faillite se font systématiquement reprendre, le personnel n'a même pas le temps d'être au chomage.
Bref un secteur en pleine croissance, plus de 15% pour cette année et qui logiquement se consolide, se rapproche de la maturité.
Les premiers qui ont investi sont souvent perdants, mais les rares survivants seront les géants de demain.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :