La Tribune

Microsoft se fait doubler par Apple sur le front des bénéfices

latribune.fr  |   -  282  mots
Avantage Apple dans le match qui oppose depuis près de trente ans le fabricant de l'ordinateur Mac à Microsoft, le géant du logiciel qui a bâti son succès sur celui du PC. Ce dernier a publié en fin de semaine un profit trimestriel inférieur à celui d'Apple, du jamais-vu depuis vingt ans. Malgré un bond de 31 %, le bénéfice net de Microsoft sur les trois premiers mois de 2011 dépasse à peine 5 milliards de dollars, alors que celui d'Apple flirte avec les 6 milliards. L'an dernier déjà, Microsoft s'était fait doubler en termes de chiffre d'affaires annuel (62 milliards de dollars) pour la première fois par Apple (65 milliards). C'est également en 2010 que la capitalisation boursière de la firme à la pomme (320 milliards de dollars) a aussi devancé pour la première fois celle de Microsoft (225 milliards). Apple, l'ex-outsider de l'informatique, que l'on disait autrefois condamné à un marché de niche, surfe sur le succès de l'iPod, de l'iPhone, et maintenant de la tablette iPad.Ce succès commence à causer du tort à Microsoft. La division Windows, jusqu'alors vache à lait du groupe, est la seule dont l'activité a baissé, sur les trois premiers mois de 2011 (de 4,4 %, à 4,4 milliards de dollars, soit 27 % du chiffre d'affaires global). Le célèbre logiciel de Microsoft, qui équipe 90 % des PC dans le monde, a pâti de la chute des ventes mondiales d'ordinateurs grand public, que le directeur financier de Microsoft, Peter Klein, a évaluée à 8 % au premier trimestre. Selon lui, « la concurrence des tablettes est en partie responsable » de cette contre-performance. Les tablettes, c'est-a-dire essentiellement Apple, l'iPad étant hégémonique sur ce marché dont les logiciels de Microsoft sont quasi absents. Christine Lejoux
Réagir