La Tribune

Buzz Inc. ou comment Apple fait parler de lui sans jamais rien dire

latribune.fr  |   -  508  mots
Personne ne l'a, mais tout le monde en parle. Personne (ou presque) ne l'a vu, et pourtant tout le monde trouve l'iPad extraordinaire, sinon révolutionnaire. On a beau chercher, on ne voit pas de marque capable de créer, comme Apple, un tel ramdam, une telle attente du grand public pour, finalement, un simple appareil électronique. La tablette sort samedi aux États-Unis et Google recense déjà plus de 27 millions de sites qui parlent de l'iPad sur Internet.Leçon de marketingDébut février, soit seulement deux jours après que Steve Jobs, le parton d'Apple, eut dévoilé la « bête » devant des milliers de fanatiques, l'institut GfK calculait que 76 % des Français avaient entendu parler de l'iPad ! « Pour un produit qui n'est ni lancé ni promotionné, c'est indéniablement une nouvelle superbe leçon de marketing de la part d'Apple », s'exclamait alors Alexis Helcmanocki, le directeur du pôle télécom, informatique et électronique grand public de GfK Custom Research France.Susciter le désirSi Apple n'a quasiment pas fait de publicité pour sa tablette numérique, le premier spot télévisé ayant été diffusé pendant la cérémonie des Oscars aux États-Unis début mars, le groupe sait parfaitement orchestrer sa communication en s'appuyant sur sa communauté de fans et sur les nouveaux moyens de communication (blogs, Facebook, Twitter...). Distiller la rumeur, ne pas la commenter, ne jamais montrer le produit avant sa sortie officielle... bref, susciter le désir.Pour l'iPad, la première rumeur est venue d'Asie début 2009. À l'époque, comme souvent dans l'électronique, c'est un journal taïwanais qui donne l'info : Apple préparerait un mini-pc à écran tactile. Le groupe américain reste muet, mais le « buzz » est lancé. Circonspecte, la communauté de fans se lance néanmoins sur la piste, traque le moindre indice sur Internet (commandes de puces électroniques, d'écrans tactiles...), dessine même la tablette idéale.100.000 « tweets » en six heuresDès le mois d'octobre 2009, le nom iPad circule sur les blogs les mieux informés, mais on parle surtourt de l'iSlate. Apple ne dit toujours rien. Mais son silence suffit à faire gonfler l'impatience. L'excitation est à son comble le 27 janvier 2010. À dix heures du matin, en Californie, Steve Jobs monte sur scène et dévoile l'objet... Dans les six heures qui suivent, le cabinet de recherche Vanksen recensera plus de 100.000 messages sur Twitter contenant le mot iPad et 2.100 groupes et « fan pages » sur Facebook ! Unique.Recette uniqueTout autant agacés qu'admiratifs, certains concurrents ont tenté d'employer la recette. Google a timidement copié Apple pour le lancement de son smartphone Nexus One. En vain. Cisco s'y est même essayé plus récemment. La promesse était alléchante : une avancée technologique allait révolutionner Internet. Les investisseurs ont mordu à l'hameçon en faisant gagner plus de 10 % à l'action la semaine précédant la conférence. Avant de déchanter en voyant le patron de l'équipementier assis devant une petite table pour parler d'un routeur surpuissant. N'est pas Apple qui veut.
Réagir