La Tribune

Le principal promoteur du Wimax hésite

latribune.fr  |   -  147  mots
La bataille du très haut débit sans fil entre les deux technologies rivales de téléphonie mobile de quatrième génération, Wimax et LTE, n'aura peut-être pas lieu. Le principal promoteur du Wimax, l'Américain Clearwire, contrôlé par l'opérateur mobile Sprint, vient de modifier son accord avec Intel, l'un de ses actionnaires, qui l'obligeait à utiliser le Wimax jusqu'en novembre 2011. Clearwire n'est désormais tenu que de prévenir son partenaire 30 jours avant d'adopter la Long Term Evolution, préférée par la plupart des grands opérateurs mobiles. Pour autant, Clearwire n'a pas encore décidé de passer à la LTE, dont la popularité ne dépassera pas celle du Wimax avant 2012 selon ses dirigeants. Clearwire, dont le réseau couvre 50 millions de personnes, compte 971.000 clients à fin mars et vise toujours les 2 millions en fin d'année. D. C.
Réagir