La Tribune

Creopoint, le réseau social pour l'immobilier commercial

latribune.fr  |   -  350  mots
La crise ? Creopoint ne connait pas. Au contraire, elle en a profité. Cette start-up franco-américaine a été créée il y a deux ans et demi par le français Jean-Claude Goldenstein. Il a regroupé dans une équipe des compétences bancaires, immobilières et Internet avec un ancien de Citibank, un ex-promoteur immobilier et un ancien du FT.com, le site du quotidien « Financial Times ». L'entreprise se définit comme une plateforme B2B (business to business, c'est-à-dire professionnelle) dédiée à l'immobilier commercial, les bureaux ou les centres de distribution. Dans Creopoint, on découvre les initiales de « Commercial Real Estate » autrement dit l'immobilier professionnel. « Nous fonctionnons à la fois comme Facebook et vente-privée, explique Jean-Claude Goldstein. Il faut une invitation pour devenir membre et le bouche à oreille fonctionne particulièrement bien. Nous fournissons un forum de discussion dans treize langues ». Mais ce n'est pas tout, Creopoint propose deux types de services payants. Le premier permet aux spécialistes de l'immobilier de créer des communautés sous leur propre marque. Le second est d'analyser le « buzz », les discussions et les propos sur l'immobilier dans les forums et diverses sources d'informations externes. « Avec CREObuzz, nous filtrons 30.000 articles en anglais pour le compte de nos clients, précise Jean-Claude Goldenstein. En France, nous avons identifié 2.000 sources d'informations ».Nombreux défis à releverL'algorithme de CREObuzz permet de créer une sorte de nuages des termes les plus souvent prononcés. Cela permet de découvrir le sentiment du marché dans diverses zones géographiques. Une recherche effectuée juste avant l'ouverture du MIPIM de Cannes, le salon spécialiste de l'immobilier (8 au 11 mars), montre que les choses vont mieux dans le secteur même s'il reste de nombreux défis à relever.Avec ses deux services, la jeune pousse gagne déjà de l'argent. Elle a déjà séduit des clients comme BNP Paribas, CBRE, Cushman & Wakefield, Ernst & Young et GE Capital Real Estate. Comme le modèle est validé, Jean-Claude Goldenstein et ses partenaires veulent aller vite pour couvrir l'ensemble de la planète.Pascal Boulard
Réagir