La Tribune

Efficacité énergétique : Élithis en plein essor

latribune.fr  |   -  482  mots
Il y a dix ans, Élithis (dont le siège s'est installé à Dijon il y a un an) ne comptait que cinq salariés. Aujourd'hui, le bureau d'études spécialisé dans l'ingénierie des fluides en compte 85. Avant la fin de l'année, Thierry Bièvre, le directeur général, en annonce plus d'une centaine, pour dix millions d'euros de chiffre d'affaires. Mais il entend aller très vite pour, d'ici à 2015, prendre le leadership européen en matière d'efficacité énergétique avec 400 collaborateurs et 40 millions d'euros de chiffre d'affaires.Pour atteindre ces objectifs, Élithis implante des référents partout en France. Déjà présente à Lille, Metz, Rouen, Nantes, Toulouse et Lyon avec de petites agences, l'entreprise est en cours de recrutement, à Strasbourg, Bordeaux et Marseille. Mais, surtout, Élithis s'est restructuré en interne, en créant cette année quatre nouvelles filiales. Aux côtés d'Élithis Ingénierie, qui reste centré sur le métier originel, Bénefficience regroupe toutes les activités liées à l'ingénierie environnementale, conformément à une idée que défend le dirigeant. « Il faut désenclaver l'ingénieur, qui travaille aujourd'hui essentiellement dans la résolution de problèmes et le faire intervenir en amont de la chaîne de décision pour être force de proposition », dit-il. C'est d'ailleurs en appliquant cette démarche qu'Élithis est parvenu avec l'architecte Jean-Marie Charpentier, à bâtir à Dijon un immeuble de bureaux très sobre (lire ci-dessous) pour un coût maîtrisé (1.400 euros hors taxes le mètre carré). Bénefficience, qui emploie notamment un sociologue pour intégrer à la démarche un travail « écocomportemental » avec les usagers, a pour vocation de travailler en assistance aux maîtres d'ouvrage.faire mieux que le GrenelleMais c'est sur une autre filiale que le groupe Élithis mise pour assurer l'essentiel de son développement. Égidia propose une assistance à maîtrise d'ouvrage, mais sur des bâtiments à énergie positive, grâce aux enseignements tirés à Dijon avec la tour Élithis qui a servi de laboratoire. Le but : dépasser le calendrier du Grenelle de l'environnement en développant dès aujourd'hui des immeubles produisant plus d'énergie qu'ils n'en consomment. Cette année, Égidia intervient sur deux premiers projets (3.600 mètres carrés de bureaux en Bourgogne et 18.500 mètres carrés en Région parisienne).Par ailleurs, à côté de ces trois grandes activités, le groupe Élithis se positionne sur « l'ingénierie de la compétitivité », avec Odaxia, et sur la formation professionnelle continue, avec Quintessia. Odaxia intervient en appui aux entreprises qui souhaitent gagner en compétitivité, en amont lorsqu'elles se positionnent sur un appel d'offres par exemple, en aval lorsqu'elles se trouvent confrontées à une dérive des coûts de construction. Quintessia, de son côté proposera des formations, notamment sur l'écocomportement, à destination des usagers mais également des concepteurs.
Réagir