La Tribune

Unibet en passe d'avoir sa licence d'opérateur de paris

latribune.fr  |   -  294  mots
Mieux vaut tard que jamais. Unibet va pouvoir opérer légalement en France. Selon nos informations, le collège de l'Autorité de régulation des jeux en ligne (Arjel) qui se réunit ce vendredi a mis à l'ordre du jour l'examen des trois demandes d'agrément de l'opérateur. Ce dernier désire obtenir trois licences : paris sportifs, hippiques, et poker. De fait, l'Arjel met uniquement à l'ordre du jour du collège les dossiers en état d'obtenir un agrément. Pour Unibet, c'est la fin d'un long processus. Présent sur le marché français bien avant son ouverture à la concurrence, l'opérateur n'avait, faute d'un dossier dûment complété, pas réussi à obtenir ses autorisations.Même une fois le sésame de l'Arjel obtenu, Unibet, qui a dû fermer l'accès de son site dans l'Hexagone, ne rouvrira pas tout de suite ses portes au public français. Il s'attend à revenir sur le marché « d'ici la fin de l'année ou début 2011 », confirme le patron de la France Julien Brun, à « La Tribune ». Le temps de se conformer aux contraintes techniques imposées par l'Arjel, qui demande notamment la mise en place d'un coffre électronique. Ses concurrents n'ont pas eu besoin de ce délai. En juin dernier au moment de la Coupe du Monde, aussi bien des vétérans du marché (comme Bwin ou Betclic) et de nouveaux entrants (Sajoo et Eurosportbet) s'étaient lancé le jour de l'obtention de la licence délivrée par l'Arjel. Cotée à Londres, Unibet, qui a été créé en 1997, a généré en 2009 un chiffre d'affaires en hausse de 12 % à 138,3 millions de livres (156 millions d'euros) pour un résultat opérationnel en baisse de 12 % à 32,8 millions de livres (37 millions d'euros). Sandrine Cassini
Réagir