La Tribune

Les fonds indiciels cotés font toujours recette en Europe

latribune.fr  |   -  311  mots
En Europe, les encours des ETF (« exchange traded funds », fonds indiciels cotés) ont augmenté de 233,7 milliards de dollars au premier trimestre 2011 à 307,5 milliards (+ 8,3 %), indique BlackRock. iShares reste leader en Europe avec 109,6 milliards de dollars d'actifs, soit 35,7 % de part de marché. C'est deux fois plus que son dauphin Lyxor Asset Management (filiale de Société Généralecute; Générale) avec 53,7 milliards de dollars d'encours et 17,5 % de part de marché. iShares enregistre aussi la plus forte collecte nette sur la période avec 4,2 milliards de dollars.En revanche, Lyxor AM a enregistré 1,5 milliard de décollecte nette, dont 1,6 milliard sur le Lyxor ETF Euro Stoxx 50. Ce produit n'est donc plus le principal ETF en Europe en termes d'actifs. Ses encours, passés de 9 milliards de dollars fin janvier à 7,2 milliards, le classent désormais 4e. Ses sorties se sont, en partie, reportées sur les fonds répliquant le DAX. Les iShares Dax et dbx-Trackers DAX ETF (Deutsche Bank) affichent les plus fortes souscriptions nettes avec, respectivement, 2 milliards de dollars et 1,2 milliard. L'ETF d'iShares se classe ainsi 2e avec 8,3 milliards d'actifs, derrière le iShares S&P 500 et ses 9,3 milliards.Avantage fiscal« La collecte en ETF en Europe au premier trimestre a été dirigée par les décisions d'allocation d'actifs des investisseurs vers des pays et classes d'actifs comme le DAX, le S&P 500, le FTSE 100 ou le Markit iBoxx Euro High Yield Bond », indique Deborah Furh, directeur de la recherche ETF chez BlackRock. Mais si l'amélioration de l'environnement économique de l'Allemagne explique le succès des ETF sur le DAX, c'est aussi par l'avantage fiscal qu'ils offrent. Le DAX est un indice « total return », 100 % des dividendes étant réinvestis dans l'indice. Les coupons détachés sur ces produits ne sont donc pas fiscalisés. Mais à en croire certains professionnels, l'engouement devrait retomber en juin. T. S.
Réagir