La librairie du 1 mars

 |   |  686  mots
(Crédits : DR)
Voici quelques ouvrages pour le week-end, pour se détendre et s’instruire ! Et vice-versa.

La musique pour les enfants mélomanes et bricoleurs

Recommandé par l'Education nationale, « la batterie de Théophile » est un joli conte pour les enfants, surtout ceux qui se sentent une âme de mélomane et/ou de bricoleur. Bon, ce ne sera pas si facile d'imiter le petit garçon qui doit se débattre avec un boa, un hippopotame ou encore un crocodile pour pouvoir jouer de la musique. Mais ils peuvent toujours essayer avec leur chien, leur chat ou leur hamster. A partir de 4 ans.

Un peu de philosophie avec Mafalda

Les apprentis philosophes seront ravis. Mafalda, qui fête son cinquantième anniversaire cette année, propose aux enfants un premier éclairage sur l'art de philosopher. L'injustice, ainsi va le monde, la guerre et la paix et l'avenir de la planète sont les premiers thèmes abordés par la petite héroïne argentine. La méthode est simple. A chaque planche sa question. C'est ensuite aux parents de trouver des explications convaincantes. A partir de 7 ans.

Un thriller à couper le souffle !

Bédéphiles, vous aimez les Western, le fantastique l'ésotérisme et manque de chance vous êtes passés à côté de la série West ? Ce n'est pas si grave. L'intégrale des aventures des quatre mercenaires du Weird Enforcement Special Team commandé par l'implacable et mystérieux Morton Chapel ont été rééditées. De l'amour filial au sens de l'honneur, de la lutte contre les lobbies à la conspiration contre l'Etat en passant par le pouvoir des sciences occultes, tous les ingrédients d'un thriller haletant sont présents et parfaitement dosés.

La Grèce, trois ans après l'austérité

C'est à un voyage au bout de la crise grecque que nous invite grec Panagiotis Grigoriou. Trois ans après la mise en tutelle du pays, l'historien et ethnologue fait un point sur les dégâts économiques, sociaux et politiques provoqués par la politique d'austérité la plus sévère qu'un pays européen ait jamais connu. Tirées en grande partie des billets publiés sur son blog Greek crises, ces petites chroniques de la vie quotidienne témoignent de la violence du choc subi par la société toute entière et tout particulièrement par la classe moyenne.

librairie

L'Espagne, de Napoléon à nos jours

L'été approche. Pour ceux qui ont choisi pour prochaine destination de vacances et qui veulent briller en société ou sur les plages ibériques, leur choix peut se porter sur l'ouvrage de Benoît Pellistrandi qui retrace la riche histoire du royaume Bourbon depuis l'invasion napoléonienne en 1808 à nos jours. Séculaires, les tensions sociales, les particularismes régionaux et les revendications qui en découlent, le poids de l'armée et de la royauté sont autant de sujets abordés en profondeur par l'historien.

Qui était Salan ?

Avec Challe, Jouhaud et Zeller, il était l'un des membres du quarteron de généraux révoltés à Alger qui ont fait trembler la cinquième République le 21 avril 1961. Mais qui était Raoul Salan ? Dans une biographie imposante, jolie allégorie sur l'ascension et la chute d'un homme, Pierre Pellissier revient sur le parcours de ce militaire dont la carrière fut marquée, jusqu'à cette date, par une véritable docilité à l'ordre établi. En effet, rien ne laissait deviner que ce général si discipliné dont les premiers faits d'armes remontent à la guerre première mondiale, entrerait un jour en rébellion contre l'Etat. Etait-ce par amour de la France ? Parce qu'il avait le sentiment d'être trahi et de trahir ? Parce qu'il servait son ambition personnelle ? Passionnant.

librairie

« L'injustice », « Ainsi va le monde », « La guerre et la paix » et « Comment va la planète », Collection « La petite philo de Mafalda », PtitGlénat, 9,90 euros le volume

« La batterie de Théophile », de Jean Claverie, Gallimard, 4,90 euros

« West », de Fabien Nury, Xavier Dorison et Christian Rossi, Dargaud, 49 euros

« La Grèce fantôme », de Panagiotis Grigoriou, Fayard, 22 euros

« Histoire de l'Espagne », de Benoît Pellistrandi, Perrin, 27 euros

« Salan », Pierre Pellissier, Perrin, 26 euros

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :