28 % de femmes administrateurs

 |   |  632  mots
Ethics & Boards
Ethics & Boards
Créée il y a un an, à l'initiative d'Agnès Bricard, la Fédération des femmes administrateurs a célébré le 25 juin son premier anniversaire. L'occasion de faire le point sur l'avancée des femmes dans les conseils d'administration au sein des entreprises du CAC 40 avec Ethics & Boards. Résultat : il y a du mieux... Mais encore un petit effort est nécessaire.

Créée il y a un an, à l'initiative d'Agnès Bricard, la Fédération des femmes administrateurs vient de souffler ses premières bougies au Cercle de l'Union Interallié. Dans la salle, près de 150 personnes invitées représentaient les experts comptables, les avocats, les huissiers de justice et les juristes du service public et du secteur privé. Ce qui en soit est une prouesse. Jusque là ces femmes n'avaient guère l'occasion de se côtoyer. Faire tomber les barrières et les conservatismes qui handicapent la parité professionnelle est une des missions premières que s'est donnée la Fédération.

Ce 25 juin, à quelques jours de la présentation du projet de loi sur le droit des femmes, l'ambition de la manifestation était clairement affichée : démontrer le poids de cette force en présence et militer pour que demain, le seuil symbolique des 1000 femmes administrateurs soit atteint.
Selon Agnès Bricard « Malgré une situation économique difficile, le contexte n?a jamais été aussi favorable pour qu?enfin des évolutions voient le jour sur le terrain de la parité. Selon une étude récente de la Commission européenne, le redressement de l?économie pourrait être porté par les femmes : si le taux d?emploi des femmes était équivalent à celui des hommes, notre potentiel de croissance serait accru de 20 % à 40 %. »
Aujourd'hui, où en est-on ? Pour la troisième année consécutive, Floriane de Saint Pierre, la présidente d'Ethics & Boards, grâce à sa base de donnée inédite, présente à l'issue de l'ensemble des assemblées générales des sociétés du CAC 40 (hors Pernod Ricard qui tient son AG à l'automne) l'avancée quantifiée des femmes administrateurs élues dans les conseils d'administration.

Résultat ?

Nous avons gagné 3,4 points. Au 25 juin 2013, les sociétés du CAC 40 comptent 28 % de femmes contre 24,6 % précédemment. Pour les seules entreprises françaises cotées au CAC 40, le seuil atteint même 29,4 %. Chapeau bas, Messieurs, la loi Zimmermann a fait son effet. Le thème de la parité est devenu essentiel, pour attirer les jeunes femmes brillantes qui sortent aux toutes premières places des grandes écoles. Mais aussi éviter les fourches caudines des associations et réseaux de femmes de plus en plus sur le devant de la scène médiatique.
Avec ses 28 %, les entreprises du CAC 40 peuvent s?enorgueillir de faire mieux que les sociétés américaines cotées aux DJIA (22 %) et plus encore celles cotées à Londres au FTSE (17,3 %). Les Français peuvent d'autant plus apprécier de la satisfaction qu'en 2009, à la veille du texte de loi, la situation était inverse. Nous ne comptions alors que 10,7 % de femmes dans les conseils d'administration, contre 11,8 % au Footsie et 21 % au Dow Jones.

Cocorico. Entrons dans le détail :

Sur les 40 sociétés répertoriées au CAC 40, seulement 3 entreprises (Publicis, Technip, Accor) s'approchent de la parité voulue par la loi en 2017 de + de 40 % de femmes dans leurs conseils. La majorité (31 %) compte en moyenne de 20 à 40 %, 5 sont sous le seuil de 20 % et une seule (EADS NV) est en deçà de 10 %.
Sur les 47 nouveaux administrateurs élus en assemblées générales, on compte plus de femmes que d'hommes : 25 contre 22. Majoritairement étrangère (13 contre 12 dont une avec double nationalité), ces femmes sont plus jeunes que leurs confrères masculins (53 ans contre 57).
Sur 25 mandats, 7 femmes cumulent déjà 3 mandats, 6 autres 2 mandats. Et 12 (dont seulement 4 Françaises) découvrent ce métier et accèdent pour la première fois à un mandat. C?est bien, mais attention, 16 comités de nomination des conseils du CAC 40 ne comptent encore à ce jour aucune femme.
Allez encore un petit effort messieurs, et bientôt, nous pourrons travailler à parts égales !

Retrouvez le classement complet des 40 entreprises sur www.ethicsandboards.com

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :