La librairie de novembre

 |   |  688  mots
(Crédits : reuters.com)
Voici quelques suggestions de lecture.

L'industrie pour les ados

Peut-on expliquer l'industrie aux adolescents ? Christel Boiries fait le pari. Dans cette nouvelle édition, la PDG de Constellium prend une nouvelle fois son bâton de pèlerin pour décrypter les rouages des manufactures françaises, casser les idées reçues et donner envie aux jeunes générations de participer à l'aventure que représente l'industrie du futur.

Retour en force des Tuniques bleues

Chesterfield et Blutch sont de retour dans les bacs ! Deux albums viennent d'être éditeés simultanément par Dargaud : « Carte blanche pour un bleu » et un album collectif. Dans le premier, Blutch essaie désespérément de rendre la mémoire à Chesterfield, frappé d'amnésie et d'atonie. L'asile de fous guette... C'est l'occasion pour Lambil et Cauvin de revenir sur les aventures précédentes des deux héros.

Dans le second, les deux compères sont croqués par une dizaine d'auteurs et de dessinateurs fans de leurs exploits - citons Munuera, Zidrou, Collin , Bodart... - qui, dans des histoires courtes, nous replongent dans leur univers. Les ambiances, les atmosphères diffèrent selon les auteurs.

La qualité de vie au travail, la preuve par l'exemple

Les ouvrages sur la qualité de vie au travail, le bien-être au bureau se multiplient dans les rayonnages des librairies. Avec sa nouvelle étude La Fabrique de l'industrie ne se perd pas en théories et fait le choix de l'exemple pour témoigner des relations étroites entre la qualité de vie au travail et la compétitivité des entreprises. A glisser sur les tables des managers...

Un classique américain en BD

C'est assez rare qu'un classique soit adapté en bande dessinée. Quand c'est le petit-fils qui met en bulle l'histoire racontée par sa grand-mère, c'est encore plus rare ! « La Loterie », de Miles Hyman, d'après Shirley Jackson, nous plonge dans une Nouvelle-Angleterre de l'après-guerre. Dans un petit village de 300 habitants, chaque année se déroule un étrange tirage au sort. Qui sera le vainqueur cette année ? Quel sera le gros lot ? Déroutant.

La terreur nantaise décryptée

Son nom évoque toujours la Terreur qui a sévit à Nantes pendant la Convention. Dressé par Jean-Joël Brégeon, le portrait de Jean-Baptiste Carrier fait froid dans le dos. Loin d'être un fou sanguinaire, celui qui a organisé les noyades de Nantes est dépeint comme un homme de devoir, monstre froid envoyé en mission qui, comme les bourreaux nazis cent cinquante ans plus tard, exécute avec minutie les ordres qu'il a reçu.

Lucky Luke en terre promise

Lucky Luke est un brave type. Tout le monde le sait. Il ne fait jamais défaut quand il s'agit de rendre service. Pour rendre service à son copain Jack-la-poisse, il accepte d'accompagner sa famille juive ashkénaze de Saint Louis jusqu'aux contrées des tribus pieds-noirs. Rythmé par les références et les clins d'œil à la culture yiddish, cette nouvelle aventure, qui laisse une large place à Jolly Jumper et à son humour ravageur, est dans la veine des classiques.

Tout savoir sur l'économie française

Les questions économiques agitent déjà les primaires de la droite et du centre. Ce n'est qu'un début ! Elles devraient également être au centre des débats de la prochaine élection présidentielle. Pour se faire une idée plus juste des propositions des prochains candidats, l'OFCE publie sa nouvelle édition de « L'économie française ». Pour tout savoir sur la croissance, la dette, le déficit, l'investissement et les exportations de produits made in France.

« L'industrie pour les ados, qui s'en fichent », Christel Bories, Dunod, 12,90 euros.

« Carte blanche pour un bleu », de Lambil et Cauvin, Dargaud, 10,60 euros.

« Les Tuniques bleues », album collectif, Dargaud, 19 euros.

« La Loterie », de Miles Hyman, Casterman, 23 euros.

« Carrier et la terreur nantaise », Jean-Joël Brégeon, Tempus Perrin, 11 euros.

« Lucky Luke, la terre promise », Jul et Achdé, 10,60 euros.

« La qualité de vie au travail : un levier de compétitivité », collectif, La Fabrique de l'industrie.

« L'économie française 2017 », OFCE, Collection Repères, La Découverte, 10 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :