La Social Cup accélère l’entrepreneuriat social étudiant

 |   |  908  mots
(Crédits : DR)
Le 6 décembre avait lieu à Paris la dernière étape de sélection de La Social Cup, la première coupe de France de l’entrepreneuriat social étudiant. Le point sur un événement inédit, s'inscrivant au sein de la dynamique de l'entrepreneuriat social.

Entreprendre autrement, à des fins sociales, sociétales ou environnementales, au cœur d'une gouvernance participative,  pour laquelle le profit financier n'est pas un objectif en soi mais un moyen d'agir pour l'utilité collective... c'est depuis le début des années 2010, une manière de voir l'économie à partir d'un prisme nouveau, celui de l'action sociale et solidaire. De fait, de plus en plus d'entrepreneurs adhèrent à cette vision porteuse de sens ; d'autant plus que la loi du 31 juillet 2014 a largement contribué à la reconnaissance de cette nouvelle économie en y intégrant les entreprises créées sous la forme de SA, SAS ou de SARL. C'est avéré aujourd'hui : non seulement le fait de concilier impact social et viabilité économique est possible, mais est de surcroît nettement encouragé.

Favoriser les leviers d'accélération

En effet, certains organismes institutionnels, bancaires et associatifs s'engagent pour soutenir ce qu'ils estiment être une tendance de fond, qui participe au développement d'un modèle économique créateur de valeur sociale. La Banque Postale, reconnue pour ses actions en matière d'innovation sociétale, a décidé de soutenir par exemple la plateforme de financement participative KissKissBankBank  et  l'incubateur de startups sociales de la communauté MakeSense : le SenseCube. Ensemble, ils ont créé la première Coupe de France de l'entrepreneuriat étudiant : La Social Cup.

Créer les startups de demain

Dédiée aux étudiants, La Social Cup encourage les jeunes, porteurs de projets  à caractère social et solidaire à développer leurs idées. Car entreprendre socialement est aussi affaire d'innovation ; le concours ayant pour objectif de révéler des concepts innovants répondant aux enjeux sociaux d'aujourd'hui et de demain. Concrètement, cette première coupe de France de l'entrepreneuriat social étudiant a débuté en septembre et a parcouru 24 campus sur 8 villes (Lille, Strasbourg, Nantes, Lyon, Clermont-Ferrand, Bordeaux, Paris et Marseille) pendant deux mois, à raison de 3 écoles par ville (business, ingénieur et design), chaque école accueillant un événement particulier de présentation du concours ; un atelier commun est ensuite organisé dans chaque ville pour aider les étudiants à co-construire et finaliser leurs projets respectifs. À l'issue, 1 projet est choisi pour affronter ceux sélectionnés dans les autres villes lors de la Battle finale qui se tiendra à Paris le 15 janvier 2015. Les 8 projets lanceront leur collecte sur KissKissBankBank le lendemain du "DDay" avec le soutien de La Banque Postale. Au final, c'est le public qui votera pour le grand vainqueur lors d'un système éliminatoire à trois tours : quarts de final, demi-finales et finales.

Aider et accompagner les finalistes

Les 8 projets finalistes remporteront une dotation financière de La Banque Postale sur leur collecte KissKissBankBank : 3 000 euros pour le vainqueur, 1 500 euros pour le finaliste, 1 000 euros pour les demi-finalistes et 500 euros pour les quart-de-finalistes. En outre, le projet vainqueur sera intégré au sein de l'accélérateur SenseCube qui accompagnera le projet pendant six mois, avec l'accès à un réseau de mentors expérimentés et l'hébergement dans les locaux de MakeSense. Un accompagnement inestimable pour passer de concept à startup !

........................................................................................................................................

+ d'infos sur www.lasocialcup.com //  La « Battle finale » de la Social Cup qui verra les 8 projets finalistes s'affronter aura lieu le 15 janvier à partir de 19h30 au SenseCube, 11 rue Biscornet, Paris XII. Entrée libre.

........................................................................................................................................

Pierre-Olivier Berniere

Deux questions à Pierre-Olivier Berniere, chef de marché clientèles spécifiques à La Banque Postale.

Pourquoi La Banque Postale a-t-elle co-fondé La Social Cup ?

La Banque Postale a co-construit avec KissKissBankBank et MakeSense la première coupe de France de l'entreprenariat social pour accompagner le développement de ce type d'économie qui répond à des problèmes sociaux et environnementaux les plus pressants de nos sociétés. Cet évènement, destiné aux étudiants, mobilise de nombreux jeunes qui s'impliquent pour apporter des solutions innovantes alliant modèle économique viable et impact positif pour l'intérêt général. Cette ambition est proche des valeurs du Groupe La Poste et de La Banque Postale, entreprises publiques et citoyennes.

Quels sont les enjeux d'un tel événement ?

L'objectif est tout d'abord de sensibiliser les étudiants à l'économie sociale et solidaire pour démontrer que ce nouveau modèle économique  apporte des solutions concrètes aux problématiques environnementales, sociales et sociétales actuelles. Le second objectif est de partager cette conviction à plusieurs : une grande entreprise, comme La Banque Postale, un acteur performant de l'économie collaborative, comme KissKissBankBank, une association, comme MakeSense et le monde académique, grâce aux 24  écoles, qui ont accepté de participer à cette première édition. Nous sommes ravis de constater autant d'entrain et d'innovation de la part des étudiants participants et souhaitons accompagner cet élan. Enfin, cet évènement vise à aider ces étudiants à franchir le pas et à se lancer pour créer les start-up d'innovation sociale ou sociétale de demain. Les ateliers de co-construction et d'innovation collective réalisés pendant les étapes régionales, le financement apporté pour les projets finalistes par KKBB et La Banque Postale, et l'incubation promise au vainqueur final par le SenseCube, sont autant de soutiens qui permettront de faciliter le lancement de ces entreprises. Avec plus de 50 projets construits et présentés et plus de 160 étudiants réunis, cette première édition de la Social Cup est une réussite. L'objectif est de reconduire cette initiative en 2015, et de l'étendre à d'autres villes pour développer le nombre de projets présentés et répondre à l'intérêt manifeste des étudiants.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :