Artips ou l’histoire de l’art racontée autrement

 |   |  767  mots
Artips, la newsletter qui raconte une anecdote de l'histoire de l'art en une minute
Artips, la newsletter qui raconte une anecdote de l'histoire de l'art en une minute (Crédits : DR)
Start-up innovante du secteur culturel, Artips est en lice pour les prochains Trophées de l’économie numérique organisées par l’Acsel. Repérée au Camping, l’incubateur du Numa à Paris, la jeune pousse revisite l’histoire de l’art sur un ton décalé. Explications.

L'histoire de l'art autrement ? A dose quotidienne, façon anecdote et défricheur de savoir... C'est ce que propose la jeune start-up Artips qui, sous la houlette de ses fondateurs Coline Debayle et Jean Perret, invite ses abonnés à la lecture d'une newsletter revisitant les poncifs de l'art. « Nous avions deux envies fondamentales : transmettre notre passion de l'art au plus grand nombre, dans une nouvelle forme d'accessibilité qui soit gratuite, et rendre cette information rapide, ludique et instructive, raconte Coline qui se souvient avec quelle spontanéité, Jean et elle ont allié leur passion au goût d'entreprendre. Car il faut en avoir de la passion pour s'attaquer à cette forteresse qui abrite l'art et son passé, sa culture dite élitiste ou trop souvent perçue comme telle. Et puis, entre les emplois du temps chargés et les files d'attente interminables devant les grands musées victimes du succès de leurs expositions, il n'est pas toujours facile de conjuguer vie professionnelle et vie personnelle dans la plus grande sérénité. C'est en tous les cas ce que Coline et Jean se disent mutuellement lorsqu'ils se rencontrent il y a deux ans, elle tout juste diplômée de Science Po Paris, lui développeur web dans une start-up. L'une ayant suivi les cours d'histoire de l'art de Gérard Marié, l'autre plongé dans la lecture d'une œuvre, d'un artiste ou d'un courant artistique, chaque matin avant d'aller travailler. « Nous avons alors eu l'idée de raconter l'histoire de l'art différemment ; de sortir des sentiers battus et du cadre souvent institutionnel, poursuit Coline. Il y a mille façon de raconter une histoire ; nous avons opté pour l'anecdote ».

Une dose d'art par jour

Avril 2013, Artips est lancé. Le concept ? Très simple : chaque internaute abonné au site, reçoit une newsletter quotidienne qui raconte en une minute un fait singulier et décalé de l'histoire de l'art, de l'Antiquité à aujourd'hui. Tous les pans de l'art sont revisités, de Rembrandt à Picasso en passant par Gauguin et Manet jusqu'à Ramette et les jeunes artistes émergeants ; un panel non exhaustif qui révèle certains secrets de création, de circonstances autour d'une œuvre ou d'un courant artistique et même l'identité des modèles. Où l'on apprend que la Joconde aurait un sosie réalisé par un des apprentis de Léonard de Vinci, ou pourquoi Michel-Ange a signé comme un voleur sa « Pietà » située dans la Basilique Saint-Pierre de Rome ; ou encore comment un faussaire a réussi à duper les nazis pendant la seconde guerre mondiale.

Quelques semaines après son lancement, la newsletter Artips rassemblait des milliers de lecteurs qui ont fait le buzz sur les réseaux sociaux. Il faut dire que la formule a la particularité d'être amendée et validée par Gérard Marié, associé à l'aventure de son ancienne étudiante de Science Po ; Coline qui s'attèle plus que jamais à dénicher les anecdotes qui feront la marque de fabrique d'Artips.

Artips addict

Un an et demi plus tard, Artips rassemble plus de 100 000 abonnés, compte plus d'une centaine de rédacteurs et vient de lancer des versions en anglais, espagnol, italien, allemand et portugais avec l'objectif affiché de s'inscrire dans le paysage international. Une question toutefois : avec zéro pub et zéro abonnement payant, comment Artips vit ? « En proposant ses services aux institutions, musées et entreprises, explique Coline. Nous avons développé un service de rédaction d'anecdotes directement lié à la programmation des espaces culturels et musées comme le Louvre ou la Piscine à Roubaix ; chaque newsletter renvoie aux sites de nos partenaires, cela leur permet de toucher de nouveaux publics ». Evénements et concours sont également de mise, toujours dans un esprit attractif et ludique. Quant aux entreprises, la newsletter est adaptée à leurs couleurs et spécificités pour des envois ciblés.

Lisible sur tout support numérique, de l'ordinateur à la tablette en passant par le smartphone, l'Artips du jour surfe sur son succès et a même réussi le pari d'être édité en format beau livre aux éditions du Chêne. Une dose d'art au quotidien pour un "boost" d'énergie culturelle... une formule qui a tout pour séduire le jury des Acsel du numérique le 30 mars prochain.

Infos + sur www.artips.fr

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Les Acsel du numérique :  le Trophée des acteurs de l'économie numérique,  aura lieu le 30 mars au Théâtre de l'Odéon. Infos + www.acsel.asso.fr

/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Artips

Gérard Marié, historien de l'art, Coline Debayle et Jean Perret co-fondateurs d'Artips

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :