La Tribune

Figuration libre

Jérôme Stern  |   -  353  mots
Ce mouvement artistique français a la cote, même si les prix ne sont pas (encore) élevés. Une vente propose nombre de ces œuvres des années 1980/90. Des peintures très colorées, très animées, entre "pop art" et BD agressive. A découvrir.

La Figuration Libre est un mouvement artistique essentiellement français du début des années 1980 baptisé ainsi par l'inclassable peintre niçois Ben regroupant Rémi Blanchard, François Boisrond, Robert Combas et Hervé Di Rosa. Réunissant les artistes fondateurs , Hervé Perdriolle est le promoteur de ce mouvement . Les artistes de la Figuration libre ont, à travers leurs oeuvres, pris la "liberté" de faire "figurer" toutes formes d'art sans frontière de genre culturel et d'origine géographique, sans hiérarchie de valeurs entre haute et basse culture.

A ce titre ils ont beaucoup produit, parfois dans un désordre involontaire, poussés par certains galeristes avides de développer une cote jusque là assez mal taillée. Depuis peu, les étiquettes des pièces les plus représentatives (donc exécutées dans les années 1980, voire tout début 1990) s'envolent, notamment les grandes toiles de Robert Combas et les "oeuvres modestes" d'Hervé Di Rosa.

La Figuration libre présente des oeuvres parfois agressives, souvent animées et toujours colorées, dans le prolongement du "pop art" américain, de l'art brut européen, de la publicité et de la bande dessinée internationales ainsi que d'une forme initiale de street art. Outre les peintres fondateurs, on trouve sous cette appellation la production de Richard Di Rosa, frère d'Hervé, Louis James, voire Gudmundur Erro, Kriki, Pablo Cots ou Antonio Segui.

Réunies depuis peu, les sociétés de vente Cornette de Saint Cyr et Millon organisent une vacation d'art contemporain à Drouot le 29 juin, dont une partie est consacrée à ce mouvement. on y trouve des gouaches, des acryliques, des peintures émaillées, du métal peint ou des impressions sur nylon de ces artistes: entre 1.500 et 30.000 euros pour "Trois femmes", 1987 de Combas.

La vente propose en matinée sérigraphies et lithos notamment de Warhol (de 2.500 à 35.000 euros) ou de Miro (1.500 à 4.000 euros) et dans l'après-midi des toiles de Poliakoff (150.000 euros), Arroyo (10.000 euros), des encres de Warhol (40.000 euros) et un ensemble d'art optique, Vasarely, Morisson, Tomasello ou Claisse).

 

Le 29 juin, 11 et 14 heures, Drouot Richelieu, salles 1 et 7. Renseignements : www.million-cornette-de-saint-cyr.com

Réagir