Sauver Bear Stearns ? "Une erreur"

 |   |  535  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : dr)
Par Jérôme Marin, correspondant de La Tribune à New York.

Après cinq années passées à la tête de la Federal Deposit Insurance Corporation (FDIC), l'organisme américain chargé de garantir les dépôts bancaires, Sheila Bair s'en est allée. Son départ aurait pu passer inaperçu alors qu'à Wall Street tous les yeux sont tournés vers la Grèce, l'Italie ou encore vers Washington, où le Congrès négocie un accord sur la dette. Toujours combative au cours de son mandat, cette républicaine nommée en 2006 par George Bush avait cependant décidé de soigner sa sortie. Au cours de sa dernière réunion, elle a tout d'abord obtenu l'adoption d'une règle permettant au gouvernement...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/07/2011 à 11:38 :
Un immense bravo avec Sheila Bair, une des très rares personnalités du monde financier à être à la fois honnète et compétente. Je partage pleinement son point de vue, et je suis également très remonté contre les magouilles et les largesses de Bernanke, Geithner, Paulson et Greenspan, ainsi que devant le manque de fermeté d'Obama.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :