6ème Tribune Women's Awards : Corinne Hardy et Cathia Lawson-Hall nommées comme managers

 |   |  1172  mots
Corinne Hardy et Cathia Lawson-Hall, LTWA 2015 catégorie Manager
Corinne Hardy et Cathia Lawson-Hall, LTWA 2015 catégorie Manager (Crédits : DR)
Cette année, 15 femmes remarquables sont en lice dans sept catégories (Sciences et Technologies, Numérique, Smart City, Startup, Entrepreneure, ETI, Manager) pour remporter la 6e édition de notre concours La Tribune Women’s Awards. Découvrez, les nommées de la catégorie Manager.

Dans cette catégorie, deux candidates se disputent les voix du jury. Corinne Hardy, une Lyonnaise, à la tête d'un département stratégique pour Merial au sein du groupe Sanofi Pasteur et Cathia Lawson-Hall, banquier conseil en charge des grands clients Afrique de la Société Générale. Toutes deux ont défendu leur candidature devant le jury d'experts qui s'est réuni le 3 novembre. La compétition s'achèvera par une soirée exceptionnelle, le 14 décembre, à partir de 19 heures, dans le somptueux cadre du Théâtre de Paris. En attendant les résultats, découvrez le portrait de ces femmes brillantes et altruistes.

Corinne Hardy : le sens de l'engagement

Lyonnaise de cœur et de naissance, Corinne Hardy est une biologiste pragmatique résolument tournée vers les autres. Depuis 4 ans, elle s'est fait connaître dans la région lyonnaise pour sa capacité à diriger un département stratégique du groupe Sanofi, au sein de Merial et à mener une activité intense en faveur de la mixité femmes/hommes dans un univers professionnel traditionnellement très masculin.

« J'ai suivi des études scientifiques car je souhaitais comprendre les mécanismes du vivant et de la terre. » Après une double maîtrise en biochimie et biologie moléculaire suivi d'un MBA en marketing à l'EM Lyon, Corinne Hardy a débuté sa carrière par deux premières expériences dans une start-up de la biotech et un laboratoire pharmaceutique, avant d'intégrer Sanofi Pasteur, le leader mondial des vaccins en 1991. Depuis 23 ans, elle a forgé son expertise professionnelle en se frottant aux études de marché, la veille concurrentielle, les prévisions de vente et modélisation, l'économie de la santé, les analyses de marché, l'évaluation du portefeuille la recherche et la gestion du process de prévisions de vente à 10 ans. Elle a rejoint Merial en octobre 2014 en qualité de Head of Market Intelligence, la division santé animale du groupe Sanofi. A ce poste, elle a la responsabilité globale au plan mondial pour soutenir le management de l'entreprise, les franchises et les régions. « Mon département - une équipe de 12 cadres de haut niveau, basés à Lyon et à Atlanta, aux Etats-Unis, qui travaille de façon transverse - contribue à la prise de décision sur les orientations stratégiques de la société, ses choix d'investissements industriels, de R&D ou commerciaux grâce aux données et analyses, apportant une vision claire de notre marché et de notre environnement, de la stratégie de nos concurrents et des attentes de nos clients. »

Au delà de la connaissance experte de son métier, elle possède profondément en elle le sens du collectif. Avec une collègue, elle a créé le réseau WoMen in Sanofi Pasteur qui réunit 2400 membres dans 55 pays. Présidente de l'association Alliance pour la Mixité en Entreprise (AME) qui regroupe les responsables de réseaux de 17 grandes entreprises (Total, Areva, Sodexo...), elle milite sans relâche pour la promotion des femmes aux postes de responsabilité et le respect de l'égalité.

Ses points forts ? « L'énergie, la force de travail. J'aime conduire mon équipe vers un objectif avec bienveillance et respect de la parole d'autrui. » Sportive aimant tout aussi bien la neige et le ski que les bains de mer, cette fan de rock s'appuie sur la tendresse et la chaleur de sa famille pour trouver son équilibre et se ressourcer.

Cathia Lawson-Hall : le charisme et le dynamisme

Forte personnalité, enthousiaste, Cathia Lawson-Hall présente un savant mélange de profonde humanité engagée et de professionnalisme exigeant. « Je suis née au Togo, où j'ai passé les premières années de mon enfance. Puis ma famille s'est installée en France où mes sœurs et moi avons grandi. J'y vis depuis plus de 30 ans. J'ai été scolarisée dans une école avec un projet très clair : nous aider à grandir en humanité, nous donner du courage et une solide formation intellectuelle, des capacités créatrices et le sens du devoir et des responsabilités. Je me suis épanouie dans cet établissement, connu pour sa rigueur intellectuelle. Enfant, je rêvais de devenir soprano, Proust ou ... détective privé ! »

Après un baccalauréat scientifique et des études supérieures en économie et en finance, Cathia Lawson-Hall a hésité entre le monde académique (doctorat) et les marchés financiers. ‎"Par inclination pour les chiffres et par goût du défi, je me suis dirigée vers la finance de marché où j'ai débuté comme analyste financier. »

Elle travaille depuis maintenant 16 ans à la Société Générale. Aujourd'hui, comme managing director, banquier conseil, responsable de la relation avec les clients stratégiques de la banque en Afrique, elle élabore et propose des solutions globales avec le concours de toutes les lignes métiers du groupe SG. « J'ai un rôle transversal étant à la fois l'interlocuteur privilégié des grands clients et chef d'orchestre en interne pour répondre au mieux aux besoins des comptes que je suis (conseil stratégique en haut de bilan, opérations complexes a haute valeur ajoutée, financements, restructurations financières, etc) mais aussi à la stratégie de développement définie par la banque. »

Dernière étape d'importance : elle vient de rejoindre en septembre dernier le Conseil de Surveillance de Vivendi en tant que Président du Comité d'Audit. « Je n'appartiens à aucun réseau mais suis souvent invitée en tant qu'intervenante dans des clubs, colloques, séminaires et forums, en particulier sur des thèmes liés à la diversité et aux femmes managers. J'admire les femmes indépendantes qui se battent pour leurs convictions politiques ou économiques. J'ai une immense admiration pour Simone Veil et Nialé Kaba, la ministre de l'économie et des finances de Côte d'Ivoire, deux femmes politiques engagées dans la lutte pour le droit des femmes et contre les discriminations. »

Insatiable, impatiente, Cathia avoue un goût certain pour le risque et les nouveaux défis. Mère de quatre jeunes enfants (de 13, 11, 9 et 7 ans), elle possède une très grande capacité de travail qui s'appuie sur une organisation de vie très orchestrée et le soutien de son époux, lui même très engagé dans sa carrière. Ses collaborateurs saluent tout autant son dynamisme que son charisme. Son appétit de vie se traduit souvent par l'organisation de dîners entre amis et collaborateurs. «  Je suis convaincue de l'utilité économique de la mixité. Mentor d'un programme de la Société Générale, Front Women Development visant à promouvoir les jeunes femmes et leur permettre d'accéder à des postes à responsabilité, j'accompagne deux femmes dans leur développement professionnel et personnel pour les aider à obtenir des postes de management. J'aimerais largement contribuer à féminiser les organes de direction de la banque! C'est un véritable défi aujourd'hui, car la banque d'investissement a toujours été un monde très masculin, principalement dirigé par des ingénieurs. »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :