Data et Digital Workplace, prémices d'une love-story annoncée

 |   |  572  mots
Du recrutement à la mobilité interne, en passant par la gestion des emplois et des carrières et le bien-être au travail ou les problématiques de formation et de développement de nouvelles compétences, chaque point de contact entre le collaborateur et la Digital Workplace peut s'analyser via le seul prisme des données.
Du recrutement à la mobilité interne, en passant par la gestion des emplois et des carrières et le bien-être au travail ou les problématiques de formation et de développement de nouvelles compétences, chaque point de contact entre le collaborateur et la Digital Workplace peut s'analyser via le seul prisme des données. (Crédits : Reuters)
Les dirigeants d'entreprises en général, et les DRH en particulier, doivent très rapidement comprendre le rôle crucial des données. Par Bérénice Guillard, directeur du développement, Julhiet Sterwen.

Statuts, photos, vidéos, géolocalisations, posts, mails... le volume de données produites explose chaque jour un peu plus. Il doublerait même tous les 18 mois. A titre d'exemple, en 2016, 400 heures de vidéos ont été uploadées chaque minute sur Youtube !

Comprendre la logique des données et des algorithmes prédictifs, découvrir les conséquences en termes de personnalisation, de recommandation et de ciblage des comportements, des usages comme des compétences ; les dirigeants d'entreprises en général et les DRH en particulier, doivent très rapidement comprendre le rôle crucial des données. Il est impératif pour eux de relever le défi de la digitalisation, qu'il s'agisse de prendre des décisions stratégiques et de gagner en compétitivité ou d'adapter leur organisation à l'heure du big data et ainsi gagner en attractivité.

Oui, la love-story entre la Data et la Digital Workplace n'en est qu'aux prémices : du recrutement à la mobilité interne, en passant par la gestion des emplois et des carrières et le bien-être au travail, les menus du restaurant d'entreprise ou les problématiques de formation et de développement de nouvelles compétences, chaque point de contact entre le collaborateur et la Digital Workplace peut s'analyser via le seul prisme des données.

Les datas prédictives permettront de prendre des décisions stratégiques

L'entreprise a la capacité aujourd'hui de collecter automatiquement des données liées à son activité d'un point de vue « business » mais aussi d'un point de vue « people ». Toutes les activités business, déjà reliées au SI de l'entreprise, seront demain reliées à des SI extérieurs comme les smart cities ou les smart grids... tout comme les activités humaines grâce aux réseaux sociaux d'entreprise, aux connexions des collaborateurs avec leurs environnement business, aux outils d'échanges et de reporting mais aussi aux technologies de Quantified Self (*).

Ainsi, lorsqu'on voudra gagner en performance, on pourra s'appuyer à la fois sur des datas liées à une activité mais aussi sur les données du collaborateur et de son environnement, de manière à décider s'il a besoin d'être formé ou accompagné, s'il faut faire évoluer ou modifier son poste ou même revoir l'organisation. Ainsi, le groupe AccorHotels, grâce à un chariot connecté, a pu réorganiser les tâches et les tournées des femmes de chambre et gagner en efficacité.

La question qui se pose désormais est simple : sommes-nous prêts à bien utiliser ces données ? Alors même que le cabinet IDC annonce que 23% des données numériques pourraient être utiles au Big Data... si elles étaient bien taguées et analysées. Or, seulement 3% le sont aujourd'hui.

Pourtant, grâce à des outils simples, des datas omniprésentes, du machine learning et des algorithmes toujours plus sophistiqués, les entreprises sont aujourd'hui en mesure d'abandonner la logique de contrôle qui prévaut encore pour mettre en oeuvre une vraie stratégie de la prévision. Et même avec un SI devenu supra intelligent mais qui sera toujours basé sur des datas appartenant au passé, il n'en demeure pas moins que ce sont encore les Hommes, avec leur interprétation du monde qu'ils connaissent et la vision qu'ils construisent, qui peuvent penser l'avenir de leur entreprise et le bien-être de leur collaborateurs.

___

(*) Objets connectés à l'humain et qui permettent de le suivre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :