«Il est temps pour les citoyens de s’emparer de la Métropole du Grand Paris »

 |   |  628  mots
La maire de Paris lance une consultation citoyenne sur la métropole le 11 mai
La maire de Paris lance une consultation citoyenne sur la métropole le 11 mai (Crédits : Reuters)
La mairie de Paris est la seule des 128 du Grand Paris à consulter les habitants sur la gouvernance et les compétences de la métropole. Anne Hidalgo lance une consultation citoyenne. Pour éviter que cette métropole soit déconnectée de la réalité des 7 millions d’habitants concernés.

«Le moment est quand même largement venu que les citoyens se mêlent de cette affaire.» Pierre Mansat fût avec Bertrand Delanoë le créateur de Paris Métropole. Il conseille aujourd'hui Anne Hidalgo sur la question métropolitaine. «Cette Métropole a été discutée et élaborée par des élus et des technocrates dans leur coin. Mais cela ne marchera jamais sans la participation des citoyens », déplore-t-il.

Etrangement, il n'est venu à l'idée d'aucune commune de la future métropole de demander leur avis ou leurs souhaits aux 7 millions de « grands parisiens » concernés. Quelques mairies communistes ont bien tenu des réunions, mais il s'agissait plus de faire monter la sauce contre cette métropole qu'ils refusent que de faire preuve de bonne volonté. « Le maître mot du texte de loi sur la métropole, c'est pourtant coopération », soupire enfin Pierre Mansat, mais personne n'a encore eu l'intelligence politique de débattre de tout cela avec les citoyens.

Paris est la seule des 128 communes concernées à le faire. Anne Hidalgo tient à la démocratie participative comme à la prunelle de ses yeux et elle consulte sur tout. Les Parisiens n'en ont pas encore l'habitude, ils sont encore un peu lents à l'allumage, mais la Maire y tient : du budget participatif à l'aménagement urbain, en passant par la piétonnisation de l'axe Bastille-Tour Eiffel ou par, bientôt, la ville intelligente, tout est soumis à discussion et à idées citoyennes. La Métropole comme le reste.

La "Parisian Touch" c'est la discussion

 «La Métropole, cela concerne la vie des gens, explique la maire. Et tout reste à construire en matière de gouvernance. Rien ne coule de source, il faut que chacun puisse se sentir représenté sans que l'on ait une assemblée pléthorique. L'enjeu de gouvernance n'est pas technocratique, il est démocratique. Les habitants doivent se mêler de la construction du Grand Paris ».

Anne Hidalgo n'a jamais été partisane d'une métropole qui, « sous prétexte de concurrence internationale avec Londres aurait été créée à marche forcée, une métropole bureaucratique et déconnectée ».

Pour elle, il faut un peu de temps, un peu de raison : « Les villes monde sont une réalité en train d'émerger mais toutes se cherchent, toutes cherchent leur gouvernance ». Et la Parisian Touch, ce sera la discussion, dans le droit fil de la co-construction de Paris lancée par la maire, il pourrait y avoir la co-construction de la métropole. Donc, depuis quelques mois, Pierre Mansat organise des réunions dans chaque arrondissement pour savoir ce que les Parisiens attendent de cette métropole. «Entre 70 et 200 personnes viennent chaque fois, il y a une attente, dit-il. Et puis, surgissent des questions parfois un peu étonnantes : les Parisiens sont ainsi nombreux à demander que la métropole ait la compétence culture, ce qui n'est absolument pas prévu par le texte de loi pour l'instant ».

Eviter un nouveau "machin" déconnecté

Le débat devrait s'amplifier d'ici la fin du mois de juin et donner lieu à des assemblées de restitution durant l'automne avec, sur le site de la mairie, un grande boite à idées numérique. Sur le site « madame la maire j'ai une idée», existe désormais www.idee.paris où du 11 au 31 mai tout un chacun va pourvoir poster ses idées sur la métropole du Grand Paris. Aucune contrainte, pas de thème imposé, une gigantesque boite à idées. A cela vont s'ajouter une nouvelle série de débats d'ici fin juin puis d'autres sur les idées émises tout au long de l'automne. Pour éviter peut être que cette Métropole du Grand Paris soit un nouveau machin déconnecté du réel.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/05/2015 à 23:11 :
Sans vouloir vous offenser, ne craignez vous pas qu'un si petit nombre de commentaires ne démontre un peu trop en creux le tri opéré quant à ce qu'il est acceptable de dire sur ce sujet?
a écrit le 11/05/2015 à 20:21 :
Beaucoup de gens de droite on voter Hidalgo parce que depuis Delanoë ils vivent bien plus tranquille avec le développement des espaces piétons et bien moins de voitures et camions, mais surtout parce qu'elle a un grand projet vert pour la ville qui en manque énormément, elle sera réélu !
a écrit le 07/05/2015 à 17:59 :
Elle ruine la ville.
Elle taxe a mort.
Elle pourrie la vie des automobilistes. Oui madame tout le monde n'a pas de chauffeur!
Elle ne bouge que pour les HLM et les étudiants!
Elle transforme la ville en naphtaline.

Le grand paris avec tous ces politiciens?
Ça va nous coûter 1 blinde!
Réponse de le 08/05/2015 à 11:04 :
Quand on assène des faits, il faut des arguments. Rien dans votre commentaire n'est étayé.
Elle ruine la ville ? Ah bon
Elle taxe à mort ? Ah bon
Elle pourrie la vie des automobilistes ? Les Parisiens sont ceux qui ont le moins de voitures et circulent en transport en commun. En tant que parisien, moins il y a de voiture et mieux je me porte.
Elle transforme la ville en naphtaline ? Rappelez moi qui a voté contre la Tour Triangle et qui est contre tous les aménagements prévu par la Marie.

Enfin, un point sur lequel je suis d'accord avec vous : le Grand Paris, c'est la Droite qui le détient donc, en effet, ça va nous couter une blinde et aussi leur rapporter une blinde.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :