« Heureux comme Dieu en France... » en 2040 ?

 |   |  485  mots
(Crédits : DR)
Il est aujourd'hui plus facile d'être pessimiste qu'optimiste. Pourtant, nombreux sont les signaux faibles qui peuvent donner une vision optimiste.

Nos résultats scolaires exécrables pour les enfants de 10 ans (TIMSS 2015) et les adolescents de 15 ans tant en Europe que dans l'OCDE (Pisa) renferment un potentiel extraordinaire. Si nous améliorons chaque année pendant quinze ans les connaissances des 15 % d'exclus (pour prendre un chiffre grossier), nous améliorerons l'efficacité de la cinquième ou sixième puissance économique mondiale. Et finalement, ce n'est pas sorcier !

Notre énergie produite n'est qu'à 6,2% d'origine carbone (2015), ce qui est unique en Europe. Si nous améliorons en quinze ans l'isolation thermique des habitations, des bureaux et des usines, si nous remettons le rail sur les rails au détriment de la route qui deviendra électrique pour les trajets inférieurs à 150 km, et accélérons notre mutation agricole, nous serons l'un des pays les plus propres d'Europe, le plus « développement durable compatible » (l'expression « écologico-compatible » est incomplète et trop chargée de choix politique). La France deviendra exemplaire pour une alimentation saine et de qualité, et un refuge pour les populations aisées trop soumises à la pollution et à l'agressivité urbaine.

5% de temps en plus

Imaginons, enfin, que nous autres Français, qui sommes parmi les plus efficaces au travail... lorsque nous travaillons..., travaillions 5% de temps en plus, soit au niveau de nos principaux concurrents européens. Imaginons que nous baissions le chômage de 1 % par an, ne serait-ce que par la formation des jeunes et des actifs, par des formations ciblées demandées par les entreprises, à l'image de ce que font les groupements d'employeurs pour l'insertion et la qualification (Geiq), encore trop méconnus. Imaginons des indemnités chômage moins généreuses... Eh bien, la Force sera alors avec nous ! Et au minimum, nous conserverons notre place économique parmi les nations.

Ces trois points fondamentaux (les jeunes, l'environnement et l'alimentation, le travail) donnent l'élan à la France pour devenir la troisième puissance mondiale en 2040. Ses infrastructures entretenues sont excellentes, son système de santé est de qualité, avec un hôpital non obsédé par la rentabilité et qui tient compte de sa fonction sociale, et un DMP (dossier médical personnel) opérationnel, enfin ses entreprises savent se montrer efficaces et rentables (voir PSA et Renault), et ses jeunes pousses cachent des pépites. Mais, surtout, soyons toujours un pays de naissances (celles-ci baissent par femme) et un pays d'espoir qui continue d'attirer les populations : un pays sans immigration est un pays sans espoir. « Heureux comme Dieu en France », disait-on de la France à sa grande époque ! Et si nous le redisions en 2040 !

Je repars en plongée.

_______

L'ouvrage le plus récent de Philippe Cahen :
Les Secrets de la prospective par les signaux faibles, Éditions Kawa, 2013

À découvrir aussi sa contribution à l'ouvrage collectif Rupture, vous avez dit disrupture ? Le futur est déjà derrière nous, Éditions Kawa, 2015 ; et le nouvel ouvrage, Notre futur anticipé pas les signaux faibles, Éditions Kawa, 2016.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :