La fin de l'homme ?

 |   |  467  mots
(Crédits : CC0 License)
Cette chronique s'inspire de signaux faibles récents lancés afin de tracer les chemins du futur. Ma dernière chronique imaginait le monde de vieux vers lequel nous nous dirigeons, « Homo Vetus ». Selon des signaux faibles récents, l'inverse s'annonce ! L'Homme va maîtriser les naissances... Âmes sensibles, ne lisez pas cette chronique.

Classiquement, et depuis la nuit des temps, un embryon est issu de la fécondation d'un ovule par un spermatozoïde... dans le corps d'une femme porteuse de l'ovule. Dans l'étude publiée le 13 septembre 2016 par Nature Communications, des ovules ont été divisés par parthénogenèse (cellules parthénotes), donc en dehors du corps d'un mammifère féminin (ici des souris), et ont été fécondés par du sperme. Les souris nées sont devenues des adultes fertiles et ont une espérance de vie normale. C'est la première fois que des spermatozoïdes sont injectés au stade de l'embryon et non de l'ovocyte ! L'un des médecins évoque la possibilité de se passer d'ovocyte et de fabriquer des parthénotes à partir de cellules de peau.

À partir de ce constat et sans se limiter par l'éthique, on peut imaginer dans le futur (dix ans ? trente ans ? soixante-dix ans ?) que des embryons humains pourront grandir hors du ventre d'une femme. Ou qu'une future mère pourra ne pas souhaiter porter l'enfant pour des raisons qui lui sont propres, par exemple pour ne pas subir la modification du corps ou par crainte de porter un bébé à plus de soixante ans. Afin de communiquer avec l'embryon, la femme ou le couple viendront quotidiennement pendant une heure poser leurs mains sur la poche de développement et parleront à l'embryon, lui feront écouter des sons identificateurs du couple.

Évidemment, ceci est éthiquement épouvantable

Mais l'éthique évolue. En Belgique, un mineur a demandé il y a quelques jours à être euthanasié selon les critères de la loi belge. Il y a quelques jours, au Mexique (car illégal aux États-Unis), un médecin newyorkais spécialiste de la fertilité a réussi à mettre au monde un bébé né de trois parents. Sur un plan financier avec l'impossibilité de sortir de l'argent de Chine, les cadres chinois cherchent des mères porteuses japonaises. Impensable en France.

Dans le monde de vieux où nous vivons, certains des 80 États concernés vont considérer que cette découverte est un moyen de lutter contre la baisse de la natalité. Dans cette hypothèse, cette découverte va recevoir les moyens financiers nécessaires dans des temps extrêmement courts. Les États vont prendre en charge le manque de naissance. Le regard porté sur le travail, les retraites, les migrants va alors changer du tout au tout.

Je repars en plongée.

_______

L'ouvrage le plus récent de Philippe Cahen :
Les Secrets de la prospective par les signaux faibles, Éditions Kawa, 2013

À découvrir aussi sa contribution à l'ouvrage collectif Rupture, vous avez dit disrupture ? Le futur est déjà derrière nous, Éditions Kawa, 2015 ; et le nouvel ouvrage, Notre futur anticipé pas les signaux faibles, Éditions Kawa, 2016.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :