Touche pas à ma Sécu !

 |   |  497  mots
(Crédits : GONZALO FUENTES)
A écarter le social de ses thèmes de campagne, François Fillon prend des risques. Déjà, il dévisse dans l'électorat populaire, notamment à cause de ses projets concernant la sécurité sociale

Comment François Fillon, ancien ministre des Affaires sociales, a-t-il pu ? Comment a-t-il pu s'attaquer à la sécu, brisant avec l'inconscience fougueuse d'un pilote automobile amateur, un tabou absolu ? L'ex premier ministre de Nicolas Sarkozy aura beau répéter qu'il a été mal compris, qu'il remet l'ouvrage sur métier, concernant toute la partie de son projet touchant à l'assurance maladie, le mal est fait, électoralement parlant.

« François Fillon dévisse très nettement dans les milieux populaires » souligne le politologue Jérôme Fourquet. Du coup, il passe derrière Marine Le Pen dans les intentions de vote pour le premier tour de l'élection présidentielle,  chutant de 28 à 24%, selon dernier sondage Ifop.

Ne plus rembourser le petit risque

Il divise quasiment par deux son score au sein de l'électorat modeste (de 19% à 11%) et perd même des soutiens chez les retraités, colonne vertébrale de l'électorat de droite (-3 points à 38%). En cause, principalement : son programme concernant la sécurité sociale, mis au jour à la fin des débats de la primaire. La plupart des Français, aux revenus élevés, qui se sont déplacés pour cette primaire,  n'en ont cure. Mais d'autres sont prêts à le sanctionner pour cette prise de position. Elle n'avait pourtant rien de révolutionnaire : clarifier le partage des rôles entre assurance maladie et mutuelles, voilà un thème évoqué de longue date. Mais les électeurs attachés à leur "sécu" ont retenu que François Fillon voulait exclure du remboursement par l'assurance maladie le « petit risque », dont on sait mal où il s'arrête. Cette remise en cause d'une vache sacrée, ils n'en veulent évidemment pas.

François Fillon voudrait passer à autre chose, il a effacé de son programme officiel ce passage sur la sécu, mais la gauche socialiste, pourtant mal en point, insiste, et joue sur du velours sur ce sujet. Les proches de François Fillon ont beau répéter que leur candidat a été caricaturé, ils sont inaudibles. Et le pourtant très libéral Emmanuel Macron en profite pour annoncer sa volonté de rembourser à 100% les lunettes et les prothèses auditives. Lui a bien compris l'importance, aux yeux des Français, de notre système d'assurance maladie. Les électeurs acceptent donc qu'on leur parle de réforme, de remises en cause douloureuses, François Fillon fait de très bons scores parmi les fonctionnaires qu'il veut pourtant rudoyer, mais à entrer dans le vif du sujet, celui du social, et plus particulièrement la sécu, il y a beaucoup à perdre.

Le candidat des Républicains récuse tout "zig-zag". Droit dans ses bottes, il tient fermement à son projet. Mais quand viendra le temps de la confrontation, saura-t-il se faire comprendre des Français? A feindre de croire que le scrutin se jouera sur le régalien, sur le thème du redressement de la France, et non sur le social,  François Fillon risque quelques déconvenues...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/02/2017 à 9:37 :
en gros la sécu doit payer les 46 milliard d’évasions fiscales du patronat et des politiciens. Ca s'met bien!
a écrit le 13/01/2017 à 12:15 :
L'Etat Providence ainsi que la SS sont morts mais les français ne veulent pas le voir. Le système est intenable financièrement ( les différentes branches ne vont pas bien quoi qu'en dise Touraine). Il faut réformer maintenant et massivement sous peine de devoir se le faire imposer par les marchés et l'Europe. On va dans le mur, tout le monde le sait mais personne ne veut bouger. Un pays avec une croissance atone et un taux d'endettement si élevé ne peut plus se permettre de financer (et c'est malheureux de le dire) un système de protection sociale si performant. Il faut s'adapter ou tout perdre.
a écrit le 13/01/2017 à 9:26 :
Les français ne sont pas suffisamment curieux pour lire déjà son programme et ensuite, pas assez intelligent, pour le comprendre.
Il va falloir faire de la pédagogie. Beaucoup de pédagogie.
Faire comme la maîtresse avec des enfants et répétez. Répétez beaucoup beaucoup.
Réponse de le 13/01/2017 à 10:45 :
C'est ça, nous ne sommes pas assez intelligents pour comprendre le bien fondé des réformes à la Fillon. Il faut de la pédagogie pour bien nous expliquer que nous allons vont devoir payer plus cher pour moins de prestations
Réponse de le 13/01/2017 à 14:20 :
@Tic

Puisque vous êtes un amateur des raisonnements sans nuances, pensez-vous que ne pas payer une prestation puisse mener à autre chose que la disparition de cette prestation ?

Tout est là. De mon point de vue il est impossible de vivre à crédit, et immoral de chercher à le faire.
a écrit le 12/01/2017 à 17:16 :
Si vous avez besoin de médicaments, ils sont déremboursés.
Si vous avez besoin d'une prise en charge hospitalière, il n'y a plus de lit et ou de personnels soignants.
Si vous avez la grippe, gardez la.
Si vous êtes un psychopathe meurtrier, il n'y a plus de place.
Si vous êtes sur le point de mourir, c'est le contrôle fiscal avant la gélule.
...
Réponse de le 12/01/2017 à 19:27 :
Alors où ??????????? celà est-il écrit sur son programme, je l'ai bien lu, et pas vu ! écouté, et pas entendu çà , où et quand, a-t'il énuméré çà : c'est votre cauchemard Donormyl de votre nuit passée ? réveillez vous !. RASSUREZ-VOUS dans votre dénigrement, l'A.N va rester Socialiste en Juin et TRES largement, Macron est Elu PRESIDENT, François Fillon, éliminé au soir du 1er tour dans trois mois ( 19% dans deux semaines ) CONTENT, RASSURE ?
Réponse de le 13/01/2017 à 9:20 :
Si vous tombez malade après une séance parlementaire et que vous souhaitez rentrer dans votre fief électoral pour serrer la main de quelques sans dents, vous pouvez tout à fait vous faire soigner dans votre Falcon par des équipes médicales de pointe.
Ainsi, vous retrouvez le sourire au moment de voir Giselle ou Gertrude vous faire la bise au repas des ainés.
a écrit le 12/01/2017 à 16:45 :
Fillon s'est surement mal exprimé, cela ne veut pas dire qu'il à tort. Les critiques venant des politiciens de kermesse sont à coté de la plaque, c'est surement trop leur demander que de réfléchir avant de parler. Vaut-il mieux rembourser plus des soins indispensables : chirurgie, optique, dentition ou vaut-il mieux continuer à rembourser à 100% ( avec la complicité des mutuelles) des arrêts maladie bidons. On va me dire que cela n'existe pas pourtant je peux donner des noms de bénéficiaires et de médecins.
Réponse de le 12/01/2017 à 18:30 :
FILLON va démontrer avec l' avancée de la campagne qu il a toujours été un monsieur N°2, très près de la Normandie et donc du genre "peut- être bien que oui , peut-être que non" ! C est de dirigeants sachant ce qu 'ils veulent et le mettent en action ... et là c'est le désert !!! Finalement il serait peut-être judicieux de penser à une femme au pouvoir vu les lacunes des hommes depuis presque 20 ans !
a écrit le 12/01/2017 à 16:43 :
Fillon s'est surement mal exprimé, cela ne veut pas dire qu'il à tort. Les critiques venant des politiciens de kermesse sont à coté de la plaque, c'est surement trop leur demander que de réfléchir avant de parler. Vaut-il mieux rembourser plus des soins indispensables : chirurgie, optique, dentition ou vaut-il mieux continuer à rembourser à 100% ( avec la complicité des mutuelles) des arrêts maladie bidons. On va me dire que cela n'existe pas pourtant je peux donner des noms de bénéficiaires et de médecins.
a écrit le 12/01/2017 à 16:38 :
Les médias se déchainent contre François Fillon. La Franc Maçonnerie a intronisé Macron, pour retourner à l'Elysée, le bureau sera, ce coup-ci, celui de Papa Hollande.
Réponse de le 12/01/2017 à 17:00 :
Franc maçonnerie ou pas, tant que le peuple sera anesthésié, n'importe qui pourra être imposé par la médiasphère appartenant aux grands groupes financiers. Fillon, Macron, Le Pen, purs produits de la monarchie Française dont le seul but est de s'assoir à la place du calife. La France ? le peuple ? ce n'est pas leur problème, cela fait des siècles que ça dure...!
a écrit le 12/01/2017 à 15:17 :
Nous voterons pour vous François Fillon , avec vous on retrouve l'espoir, vous avez un programme qui tient la route, vous êtes le seul politicien qui pouvez redresser la France. On voit en vous la sincérité et on compte sur vous !!

En tous les cas nous ne voteront pas pour E.Macron qui a été dans le gouvernement de gauche de F.Hollande, dont on voit leur politique désastreuse pour la France. La politique de E; Macron est floue et molle, la même politique que F.Hollande .Nous ne pouvons pas faire confiance a E. Macron qui change de veste ,juste pour le pouvoir!,
Réponse de le 12/01/2017 à 16:29 :
Depuis nov 2011, jusque 2016, Macron est l'auteur de toutes les purges Fiscales. " France Stratégie " ( france fiscalisme ) officine de l'Elysée, s'est mis à sa disposition depuis mardi soir. Allez, qu'il prenne Hollande, pour Matignon, pour 5 ans, puisque masqué Le Parti Socialiste a gagné, et éliminé la droite au soir du 1er tour. Fort bien joué Hollande. Le français veut que le médecin DONNE, des antibios, et médicaments pour le nez qui coule. Macron malin, dit oui et au delà meme.
a écrit le 12/01/2017 à 15:00 :
François FILLON ne casse pas la sécurité sociale !! C'est une caricature pour démonter François FILLON et manipuler les français !! Les français ne sont pas des idiots , on connait le projet de F. FILLON c'est le meilleur pour redresser la France, nous soutiendrons son projet et nous voterons pour François FILLON, aux élections présifentielles!!
a écrit le 12/01/2017 à 14:42 :
"En cause, principalement : son programme concernant la sécurité sociale La plupart des Français, aux revenus élevés, qui se sont déplacés pour cette primaire, n'en ont cure".

Tiens !, je croyais que la lutte des classes avec le nouveau siecle avait disparu dans la bouche de la droite, le vote de classe lui perdure apparemment.
a écrit le 12/01/2017 à 14:18 :
Le croc mort c'est donné la mort.
a écrit le 12/01/2017 à 14:17 :
ventes privées a l'UMP:Fillion -50% immédiatement,Sarko-80% en bons d'achat,Juppé-95% payable en 18 mois
a écrit le 12/01/2017 à 13:44 :
Le projet sera de toute façon finalisé à l'assemblée. Aux présidentielles je ne vote pas pour quelqu'un qui maîtrise tout dans les détails (je peux d'ailleurs voter pour un député macroniste sans voter pour Macron), je vote d'abord pour une politique étrangère, européenne et de protection de nos concitoyens. L'orientation libérale me va bien et il y aura un gouvernement et des députés pour régler les boulons. Sur le fond, on se soigne en France avec un équivalent CSG de 12%. En Allemagne et dans les pays du nord c'est plutôt 11%. Donc il y a probablement 10% d'économie à faire sur le quinquennat (soit environ 20Ge à population et technologie constantes). Ces économies ne doivent pas être des déremboursements bien entendu et c'est là que FF a fait une erreur de com, mais bien des économies de processus (concentration des hôpitaux, désengorgement des urgences avec une médecine de proximité plus présente, télémédecine et digitalisation, développement des génériques...).
a écrit le 12/01/2017 à 13:31 :
Monsieur FILLON, vous commencez à devenir intéressant auprès des électeurs avec votre déclaration sur l'établissement d'un quota sur l'immigration. Rien qu'avec cette mesure vous allez déjà pouvoir très facilement redressez les comptes de la sécurité sociales et cela s'en forcer. (CMU = faillite)
Continuez, vous êtes sur la bonne voie!
a écrit le 12/01/2017 à 13:21 :
C'est faux de dire que Fillon dévisse chez les classes populaires. Il n'a jamais été un candidat apprécié par les classes populaires, qui gobent tout cru ce que disent les socialistes et les extrémistes, exactement comme l'ont prouvé Tsipras en Grèce, Farage en Angleterre et Trump aux Etats-Unis.

C'est dommage de voir les arguments rendus inopérants par des réactions épidermiques et irrationnelles, et encore plus de voir que des gens n'étant pas des pasionarias de l'extrémisme ou du socialisme donnent caution à cette marée de sentiments confus, juste pour se valoriser elles-mêmes.
a écrit le 12/01/2017 à 11:29 :
vous voulez faire confiance a une personne qui se dit nouvelle
avec plus de 30ans de passif
et qui change d'idee tous les 4 matin.
qui refuse d assumer son passif de 5ans a matignon
sans oublier son role dans la faillitte moulinex.
a écrit le 12/01/2017 à 11:19 :
En engageant jeudi une première étape concrète visant le démantèlement de l'Obamacare, le Sénat des États-Unis montre à quel point les décisions politiques peuvent être du jour au lendemain remises en question. La webradio webtv AWI reviendra prochainement sur cette information et les conséquences que pourrait avoir une telle décision. De quoi faire réfléchir les Français !
a écrit le 12/01/2017 à 11:14 :
Monsieur Fillon, NON, je ne voterai pas pour vous et je vous explique pourquoi.
a) Vous êtes un routard de la politique tout comme ceux que vous combattez et votre passage à Matignon sous Sarkozy ne laisse guère un bon souvenir.
b) Vous êtes anti-Européen et tout dans votre programme fleure bon le repli national comme politique étrangère, oops, européenne? Draguer du côté des FN est le meilleur moyen de se priver des votes de tous ces franco-européens qui attendent un vrai projet pour l'EU.
c) rétablir les frontières? Encore un gage donné au FN... moi je propose de rétablir les frontières entre les nouvelles régions créées....aussi on pourra vraiment filtrer les indésirables.
d) Vos propositions sur la sécu, les agents de l'état, etc.....me semblent encore un autre gage de bonne conduite donnée à tous ces " bons citoyens" qui votent le FN....
e) Enfin, votre attitude psycho-rigide ne me donne guère envie de voter pour vous....car un président doit savoir écouter et visiblement , le fait d'avoir été "élu" par la droite lors des primaires vous donne des ailes.

je voterai Macron, non par conviction mais car il me semble après tout être un bon choix, meilleur que celui qui se dessine. Un duel Le Pen -Fillon???? Que l'on nous épargne ce choix.
Réponse de le 12/01/2017 à 15:37 :
MACRON le candidat de la gauche caviar ,non merci on a déjà donné .
a écrit le 12/01/2017 à 11:13 :
Tous ces commentaires,qui ne sont d'aucune utilité,sont comme la toile un ramassis de ragots,qui pour un étranger montre le manque d'intelligence du quidam français.
a quoi ces défouloirs peuvent servir???
Les intéressés n'en ont pas connaissance ou comme Trump brocarde ces stupidités,et il a bien raison.
que de temps perdu!!!!
Réponse de le 12/01/2017 à 13:56 :
C'est ça, nous ne sommes pas assez intelligent pour comprendre le bien fondé des réformes à la Fillon. Il faut de la pédagogie pour bien nous expliquer que nous allons vont devoir payer plus cher pour moins de prestations ( et je ne parle pas des personnes à risques !!).
Bon, je vais ouvrir une assurance santé du type SOS MALUS et je vais accepter tous les personnes qui ont eu un cancer et qui s'en sont sortis, des personnes en affections longues durées en les faisant payer plein pot avec des primes de risques élevées (intelligent non ?) je vais me payer une technostructure avec plein de directeurs ...
ha ha !
Par contre, François Fillon ne parle pas de cesser de rembourser les médicaments a faible service médical rendu , de favoriser une information médicale indépendante , de combattre les arnaques à la SECU, les professionnels qui abusent ... bref tout ce qui fait déraper le système

De qui se moque-t-on ?
a écrit le 12/01/2017 à 10:46 :
Là le VIH est stoppé au moins un temps, la souche Fillon elle continue son chemin.
Et puis il faut développer l'ambulatoire. Que les malades se soignent chez eux. L'hôpital n'est pas là pour soigner les petits bobos. La prise en charge hospitalière ne doit se faire qu'après remise du certificat de décès.
Pour une personne en bonne santé et encore jeune, c'est moins de 120 ans, la sécurité sociale n'a pas vocation à devenir la béquille de gens mal dans leur peau.
a écrit le 12/01/2017 à 10:29 :
le problème vient des français qui n'ont rien compris à son programme. Fillon le dit. Mais il a fauté en pensant que le français de 2017 avait assez de capacité cérébrale pour comprendre son programme. Ce n'est donc pas sa faute à François Fillon.
CQFD
Réponse de le 12/01/2017 à 10:48 :
Ah oui, donc pour vous l'électeur qui ne vote pas Fillon est déficient intellectuel!
Et le respect des opinions de chacun!
Cela montre bien à quel point les fillonistes sont bornés et intolérants.
Réponse de le 12/01/2017 à 10:53 :
Aucun problème, GRATUIT La Sécu. Coeur, Reins, Cancer...comme D AILLEURS, mon nez A MOI, qui coule, c'est gratuit, j'ai DROIT MOI, mon Médecin "M'a DONNE " " M A DONNE "( ce que les français irresponsables et égocentriques disent CHAQUE JOUR
Réponse de le 12/01/2017 à 11:12 :
vous devriez poster plus souvent et sur plus de sites! En effet nous ne méritons pas Fillon, indigents que nous sommes!
Une idée comme ça, est ce que ce serait pas plutôt que les Français comprennent de mieux en mieux le programme Fillon?
a écrit le 12/01/2017 à 10:10 :
Jamais cru dans Fillon:

1/ Nous vendre Droopy le dépressif comme une superstar et un espoir pour la France, c'était juste trop gros.
2/ C'est évident que les gens voulaient éliminer Sarkozy, c'est à ça qu il a servi et bien servi, mais après...
3/ Clair que la Sécu l'a tuer. Le châtelain qui n'a jamais bossé, veut supprimer l ISF tout en augmentant notre TVA et il propose de ne pas rembourser l'angine de mon petit dernier ou de ma grand mère? et puis quoi encore????
Pourtant, il y a sujet (mode de financement, organisation des soins etc) j'espère qu on y reviendra.
4/ Erreur fatal de parler de religion en politique et encore plus de dire que sa politique est inspirée par la religion. Ca plait à une frange très étroite, laisse peu de personnes indifférentes et débectent tous les autres très nombreux. Espère qu on y reviendra pas!

Prochaines étapes, encore quelques points de perdus dans les sondages, grogne et début de fronde (où est Copé!), sans doute back to the basic (= on clashe la viande hallal et le burkini), montée des autres candidats de droite comme Dupont Aignan qu'on entend pas assez , Gaino qui peut faire très mal avec son verbe flamboyant et pourquoi pas (pour la blague) Alliot Marie.

Me souviens encore des supporters de droite qui au lendemain de cette primaire était arrogant comme pas possible...peuvent remettre le champagne à la cave!
Réponse de le 12/01/2017 à 16:40 :
MACRON EST PRESIDENT, c'est clair et assuré.
a écrit le 12/01/2017 à 9:53 :
la reculade de Fillon montre bien la confiance qu on peut avoir en sa personne. Si Sarkozy l appelait "courage fillon" c est pas pour rien. Sur le fond, comment voulez vous reduire les depenses et donc les cotisations sociales si vous continuez l open bar de la secu ?
Réponse de le 12/01/2017 à 11:37 :
D'abord, je ne suis pas un économiste de la santé...Fillon a pris le sujet d'une très mauvaise façon, comme pour les fonctionnaires d'ailleurs. Le sujet, c'est comment faire évoluer le système et vers quoi, définir des objectifs de santé ou de missions de l'état, pas définir un chiffre ou dire y a déficit donc je dérembourse la maladie de votre enfant. C'est le degré 0 de la politique.

On peut commencer par réfléchir au financement et arrêter de faire peser l'essentiel sur le travail et l'appareil productif (consommation? revenu? je n'ai pas de religion). Par contre, il me parait anormal de creuser des déficits pour des prestations sociales auxquels les générations futures ( et la mienne..) n'auront pas droit. On veut un haut niveau de protection sociale, alors on le paye ou on l'adapte (CSG des retraités...).

Tout en gardant l'objectif impérieux de santé publique optimale, je crois qu il faut faire rentrer plus de concurrence dans le système, c'est à dire encore plus les assureurs. Ils organiseraient des parcours de santé plus optimaux et surtout organiserait de la prévention plus intensément ( imposerait des check up réguliers par exemple) et je n'évoque pas les gains de productivité...

Ensuite il y a sans doute à regarder du côté de l'organisation des soins. Les médecins (dits libéraux, je me marre...) qui peuvent se mettre où ils veulent ça suffit. Pareil, ils souffrent au final d'être seul, il faut faciliter la création de maison de soins où ils seraient plusieurs et pluri disciplinaire (un génraliste, un dentiste etc) auraient des secrétaires, des infirmières et autres pour les soulager et en finir avec la bobologie aux urgences tout en leur définissant une espèce de zone de chalandise exclusive.

Les médocs, on peut faire beaucoup mieux qu'aujourd' hui sur le générique, mais surtout sur les prescriptions, pas normal qu'on soit champion dans de multiples catégories et dangereux à long terme pour notre santé même.

La rareté des ressources va pousser à la rationalisation et je suis convaincu que les possibilités d'innovation sont énormes. En tout cas comme vous, j'espère qu on en débattra lors de cette campagne, c'est mieux que de parler de pain au chocolat.
Réponse de le 12/01/2017 à 16:45 :
C.S.G-C.R.D.S 8% Sur le Travail et 15.5% pour les autres. 55% de pauvres EXO d'impot sur le revenu. Le travail, n'est plus soumis à impots ni charges.
a écrit le 12/01/2017 à 9:52 :
Il est quand meme assez difficile de dire qu on va redresser les finances de la France si on fait l impasse sur la securite sociale (et son trou recurrent). Le budget de la secu est superieur a celui de l etat !
Fillon et son entourage etant des gens aisés, ils n ont certes pas vu de probleme. De toute facon les categories populaires ne votent pas/peu pour lui. C ets pour ca qu il peut se permettre dire dire qu il va mettre la semaine de travail a 48h ou supprimer les 35h/RTT. Son erreur majeure est d avoir oublié que les vieux eux votent majoritairement LR (c est le seul electorat ou sarkozy etait encore majoritaire en 2012). Et que les retraités se moquent de voir les jeunes travailler plus pour gagner moins mais refusent de devoir payer plus pour leurs soins medicaux.
Pas touche a nos cures ! remboursement a 100 % de l aspirine !
a écrit le 12/01/2017 à 8:53 :
La santé n'est pas un du, une société doit faire le choix entre investir dans le football, l'armée, les JO, les loisirs,etc ...
Tout n'est pas possible de front.
Réponse de le 12/01/2017 à 9:15 :
je vous rejoint sur un point : que l'état arrête de dilapider bêtement des millions d'euros pour des choses sans importance vitale (foot, JO, "loisirs"...) et qu'il se recentre sur SA mission : protection des gens, sociale ou sécuritaire....le reste doit être mis de côté pour des temps meilleurs où tout pourra redevenir "subventionnable"
a écrit le 12/01/2017 à 8:50 :
"Laissez faire la maladie, dieu sauvera les siens !"
a écrit le 12/01/2017 à 8:02 :
Même pour un libéral en économie comme je le suis je considère que M.Fillon est pour une partie responsable du problème de la sécu et que son analyse est très politicienne mais certainement pas économique. Sous ses airs de M. Propre il est un des acteurs du problème de la sécu et son offre à l'emporte pièce est dicté par sone entourage très lié aux assureurs privés. Sa proposition est politique certainement pas économique et ne permettra pas à ce système social d'être à l'équilibre si équilibre est possible avec une population vieillissante. La seule façon de résorber une partie non négligeable du déficit de la sécu, augmenter le nombre de cotisants et pour cela il faut relancer l'économie pas au smic "subventionné" mais avec des emplois techniques.
Pour info:
Les axes de dépenses soins de ville 42 pour cent établissements de santé 46 pour cent.
Par rapport au PIB la France, l’Allemagne le japon et la Suède sont dans la même fourchette 11 pour cent les US à 17 pour cent et le Royaume Uni à 10 pour cent.
Avec la mise en œuvre du pacte de responsabilité en 2015, les entreprises sont aujourd’hui totalement exonérées des cotisations patronales de sécurité sociale pour les risques famille, maladie, vieillesse et accidents du travail (dans la limite d’un point), ainsi que de la contribution de solidarité pour l’autonomie et de la cotisation au fonds national d’aide au logement pour leurs salariés rémunérés au smic.
Elles bénéficient par ailleurs du crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE) qui équivaut, depuis le 1er janvier 2015, à une baisse de 6 points de leurs cotisations sociales. Ces dispositifs ramènent le taux de prélèvement social effectif acquitté par les employeurs à 10,55 % au niveau du smic.
Des mesures d’allégement du coût du travail en faveur des bas salaires ont été mises en place dès les années 1990, puis ont été renforcées durant les années 2000 (relèvement du taux maximal
d’exonération, élargissement du champ des salariés concernés). Avant la mise en œuvre du pacte de responsabilité et du CICE, les exonérations existantes laissaient toutefois subsister 4,6 points de cotisations de sécurité sociale résiduels au niveau du salaire minimum (dans les entreprises de
plus de 20 salariés).
Ces dispositifs contribuent également à réduire le coût du travail pour les salaires au-delà du smic, de manière dégressive. Depuis le 1er avril 2016, avec la mise en place du volet 2 du pacte de responsabilité, l’allègement de cotisations familiales est étendu pour les salaires compris entre 1,6 et3,5 smic.
Le discours de M. Fillon est politique bien loin de al réalité mais également de sa responsabilité dans l’exonération des charges des bas salaires mais également dans son incapacité à relancer l’économie dans les années 2008/2012 responsable du manque de rentrée des cotisations. Autre point qui est aussi de sa responsabilité la facturation des interventions en fonction de al gravité dans les hôpitaux qui ont plutôt intérêt à favoriser les grosses opérations à « forte valeur ajoutée » que les opérations type appendicite.
a écrit le 12/01/2017 à 4:52 :
Mr Fillon parlementaire depuis toujours est affilié comme les députés et sénateurs à une caisse spéciale pour ces deux assemblées qui les met très loin du réel que vivent ceux à qui on prélève chaque mois des cotisations mutuelles de plus en plus élevées.Son projet initial aurait multiplié par 3 au minimum ces cotisations pour les classes moyennes et les retraités. C'est donc une surprise de cette annonce entre les deux tours de la primaire que les journalistes n'ont même pas réalisés l'ampleur du dégât. Mr Fillon reste le candidat le plus crédible mais il ne sera pas au deuxième tour si il maintient son projet car je pense que certains journalistes doivent déjà travailler sur l'impact financier pour les ménages en transférant toute la charge maladie sur les mutuelles en dehors des maladies graves et des ALD.
a écrit le 12/01/2017 à 1:24 :
Le masque est tombé ce matin 11/01 : le service de l'Elysée " France Stratégie " ( France Fiscalisme " c'est MACRON. Et hollande roule pour Macron ( P.S Masqué). Celui qui va nous " garder " dans LE SOCIALISME.
a écrit le 12/01/2017 à 1:11 :
Je comprends cet homme : il est sauvé par son libéralisme et son dieu. Il n'a donc besoin de la sécu. Il n'aura donc pas besoin de mon vote.
Réponse de le 12/01/2017 à 9:16 :
ni du mien....
a écrit le 11/01/2017 à 23:32 :
Comment un candidat à l'investiture suprême peut-il être digne de confiance et crédible en reniant aussi rapidement et violemment une des promesses sur la base desquelles il se fait élire aux primaires ?
Quant aux fonctionnaires qui lui seraient favorables...sans doute s'agit - il de la caste bien particulière des hauts fonctionnaires ....c'est pas ce que l'on appelle un biais statistique ? il suffisait pourtant juste de le préciser...!!
Réponse de le 12/01/2017 à 10:54 :
Oui je confirme, je suis fonctionnaire catégorie B et pour tous mes collègues, c'est l'homme à écarter du pouvoir. Je ne sais pas auprès de quels fonctionnaires ils ont réalisé leur sondage mais ce n'est sûrement pas chez les catégorie C et B qui sont pourtant les plus nombreux.
a écrit le 11/01/2017 à 20:36 :
Comme l'a dit Mme Alliot-Marie, gaulliste sincère préoccupée par la cohésion sociale, on peut réformer et éviter les gaspillages de l'assurance maladie sans casser un système qui a placé la France dans les premiers rangs de l'espérance de vie : notre système repose sur des cotisations sociales basées sur les salaires ou pensions avec des remboursements, certes plafonnés, mais complétés par des mutuelles "complémentaires" pour les restes à charge. Le système Fillon cantonne la sécurité sociale aux maladies graves et aux longues maladies, la prise en charge de tous les autres problèmes de santé revenant à des assurances (ou mutuelles) avec leurs réseaux de soins dédiés comme aux USA où il vaut mieux être jeune, riche et en bonne santé. Le principe devient donc l'assurance privée et l'exception la sécurité sociale.
Réponse de le 12/01/2017 à 7:31 :
Il faut que les français sachent enfin quel est le régime spécial de la couverture maladie des députés et sénateurs. L'état cotise entièrement pour eux et même un triplement de la part mutuelle ne les impacterait pas puisque cette mutuelle est prise en charge.Et puisque Mr Fillon veut réduire le nombre de fonctionnaire, alors qu'il supprime déjà ces deux caisses particulières des assemblées pour passer au régime général !
a écrit le 11/01/2017 à 19:59 :
Les Français sont habitués à la morphine, débrancher le malade des systèmes sociaux,
c'est compliqué. De toute façon , au point ou nous en sommes quelques milliards de dettes en plus ou en moins , c'est pas un problème. Fillon est courageux mais devant une bande de démagos médiatisés , va t-il faire le poids ?
Réponse de le 12/01/2017 à 8:14 :
Courageux!!!! vous avez de l'humour, je vous invite à lire les rapports de la sécu depuis la fin des années 90 et vous verrez que TOUS les gouvernements depuis sont responsables à égalité du déficit de la sécu. M. Fillon à largement pris sa part. Sa proposition ne tiendra pas un an sur un bilan de cette branche sociale. Vous semblez oublier que M. Fillon est un pur produit politique et comme tout politique ses bravades politiques sont sans effet sur notre pays. Il est mais peut-être l'avez vous déjà oublié un grand maitre en matraquage fiscal et en "inventeur" de taxes tout comme le gouvernement actuel. M. Fillon menteur on peu se poser la question sérieux oui sur la stature pas dans l'offre. Non mon vote de libéral n'ira pas à cet éléphant de la politique entouré de cette cohorte d'irresponsables depuis des décennies tout comme lui. J'attends de voir l'offre de M. Macron au moins il n' a pas un passé de nanti de la politique il en a une certaine fraîcheur et non celle d'un vieux briscard bien trop trempé dans cette nauséabonde politique depuis des décennies.
a écrit le 11/01/2017 à 19:58 :
Ce qui est logique, il est candidat de droite avec un vrai programme de droite bien rétrograde il est donc logique que les électeurs les plus pauvres partent en courant.

C'est le problème de tout ces politiciens complètement déconnectés des réalités, les personnes âgées pauvres vont aussi voter et des médicaments elles en prennent beaucoup or avec 800 euros par mois ils sont pas prêt de pouvoir se les payer.

Pauvre oligarchie totalement à la ramasse, quelque part c'est vraiment bien que les électeurs de droite aient voté pour un gars de la droite dure, ça permet à tout le monde de voir ce que c'est réellement.

PS et LR sont des partis politiques du néolithique il serait temps qu'ils disparaissent totalement, nous n'avons plus de diplodocus de ce genre depuis des millions d'années.
Réponse de le 12/01/2017 à 8:32 :
"Ce qui est logique, il est candidat de droite avec un vrai programme de droite bien rétrograde il est donc logique que les électeurs les plus pauvres partent en courant."
N'en soyez pas si sûr, la mode est au "C'était mieux avant". Il suffit de regarder les US et la GB. Mais ça ne marchera pas pour lui, il fait parti du système honni.
Réponse de le 12/01/2017 à 9:22 :
" Le terme de château permet d'affilier François Fillon au système seigneurial" (dixit boursorama, pas l'Huma!!!)

Posséder le manoir de Beaucé n'est pas un crime mais je dénie le droit à cette caste de parler au nom d'une population qui survit avec le SMIC !

Et M. Fillon n'est pas le seul en cause
Réponse de le 12/01/2017 à 10:33 :
Ah je ne pense pas qu'il n'ai aucune chance d'être élu, mais au moins cela permet de voir dans quel état d'esprit du 18ème siècle se trouvent ces gens là complètement déconnectés des réalités car ayant vécu une cuillère en argent dans la bouche toute leur vie.

Fillon c'est le retour du roi et des rois compétents on en a pas eu beaucoup et je dis ça seulement par sécurité car n'ayant aucun exemple en tête.

Les gars ils sont d'abord et avant tout besoin de dominer les autres afin de pallier pensent ils à leurs frustrations et complexes, ils sont déjà perdus pour eux-mêmes et veulent propager le mensonge qu'ils se font à l'ensemble des gens afin de démontrer qu'ils ne se trompent pas qu'ils sont dans le vrai.

Une terrible et profonde tristesse se li sur son visage d'ailleurs c'est particulièrement éloquent. Pauvre gars malgré tout ce qu'il possède la vie n'a pas toujours du être facile pour lui. C'est peut-être pour ça que sarkozy l'a choisi d'ailleurs, on sait déjà que ce dernier se faisait persécuter parce qu'il était petit, je pense que fillon aussi n'a pas du rigoler surtout au sein de ces établissements scolaires privées puants à souhait.
a écrit le 11/01/2017 à 19:45 :
Francois Fillon.

L'homme qui dénonce les petits fonctionnaires comme les privilégiés mais qui est membre permanent du groupe Bilderberg.

L'homme qui dit se battre pour les petits patrons mais qui refuse de parler du fait que Apple paie 0.001% d’impôts sur toutes ses ventes en Europe.

Francois Fillon. L'homme qui promet du sang, de la sueur, et des larmes et dit admirer les réformes de Margaret Thatcher et de Ronald Reagan alors que tout ce qu'il a fait dans sa vie c'est :

Adjoint parlementaire, Conseiller général, député, maire, député, député, président de Conseil Général, député, député, ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche, ministre des affaires sociales, ministre de l'éducation nationale, ministre des technologies, premier ministre, député, Sénateur...

Et ça ose dénoncer l'assistanat et la rente des gens gravement malades et des fonctionnaires.

Jamais vu un hypocrite pareil.
Réponse de le 11/01/2017 à 22:47 :
eh oui Fillon est le seul hypocrite c'est ça ?? un autre François, hollande celui lui la; la finance c'est mon ennemie, on sait ce que ca a donné

au moins lui il ne fait pas de promesses intenables,
Réponse de le 12/01/2017 à 4:51 :
vous avez oublié le chateau et la hausse de la tva et des autres taxes!
Réponse de le 12/01/2017 à 9:25 :
décidemment benvoyons, vous n'avez rein compris!! : ce n'est pas M Fillon qui est mis sur la sellette par une majorité de "sans dents" (expression de gauche, non ???) c'est une CASTE de nantis qui prone pour les autres, les plus faibles, ce dont ils seront TOUJOURS à l'abri !!
Réponse de le 12/01/2017 à 11:14 :
bien dit!
pour "benvoyons",en ce qui concerne les promesses, vous ne savez pas s'il pourra les tenir, c'est prématuré.On en reparlera à la fin de son quinquennat s'il en fait un, c'est pas encore gagné!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :