La Tribune

2012... en douze questions

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : VIA BLOOMBERG NEWS)
Marc Fiorentino  |   -  564  mots
Par Marc Fiorentino, de Monfinancier.com.

En cette période de l'année, on assiste habituellement à un débat d'experts en tout genre sur les questions financières et boursières. Les spécialistes vont nous exposer des prévisions fascinantes et savamment argumentées pour parvenir à la conclusion que le CAC va progresser de 5 à 20%, comme au début de 2011 (il a finalement perdu près de 20% sur l'année), qu'il faut privilégier les pays émergents plutôt que les pays développés (les Bourses des pays émergents se sont littéralement effondrées alors que la Bourse américaine est presque à l'équilibre) et qu'il est temps de prendre des risques sur vos placements (alors que 2011 a été l'année des placements sans risques).

Mais cette année sera différente. Certes, certains continueront à se livrer au même exercice sans signaler qu'ils se sont trompés sur tous les tableaux l'année précédente.

Toutefois, en 2012, les questions sont plus dramatiques. Il ne s'agit plus de savoir si l'euro va monter ou baisser, mais s'il va encore exister ou si les actions des valeurs bancaires vont progresser de 10% ou baisser de 10% mais si les grandes banques ne feront pas faillite et ne seront pas nationalisées.

Tentons de lister les douze questions clés de l'année et j'y apporterai des tentatives de réponses, même si elles se révéleront probablement fausses car je suis aussi un "spécialiste" des marchés financiers.

1. Est-ce que l'euro va disparaître ?

Je ne pense pas. La route vers un sauvetage définitif de l'euro est longue et chaotique mais l'Allemagne a déjà bien avancé.

2. Est-ce que certaines monnaies vont quitter la zone euro ?

Oui. C'est certain. A commencer par la drachme et sûrement la livre irlandaise. Mais pas en 2012, plutôt en 2013 ou en 2014.

3. Est-ce que les indices boursiers vont progresser ?

Oui. Ils ont un potentiel de hausse en Europe de 15% à 20% avant de baisser fortement à nouveau.

4. Est-ce que l'Europe va entrer en récession ?

En récession peut-être pas, mais avec une croissance de zéro, plus ou moins.

5. Le chômage peut-il baisser en France ?

Aucune chance. Il n'y a ni au gouvernement, ni à gauche de vision sur la relance de la croissance et sur l'emploi.

6. Quel candidat va gagner les élections en France ?

Je souhaite qu'aucun ne gagne tant ils sont tous déconnectés de la réalité économique. Malheureusement, c'est impossible. Sauf si le vote blanc, pour lequel je vais militer, fait le plus gros score au premier tour...

7. Est-ce que les élections auront un impact sur notre avenir économique ?

Aucun. Le chômage augmentera, les impôts augmenteront et la croissance ne décollera pas.

8. Est-ce que Barack Obama sera réélu ?

J'ai bien peur que oui tant les candidats républicains sont devenus champions de gaffes en tout genre.

9. La Chine va-t-elle continuer à tirer la croissance mondiale ?

Non. Aucune chance. La Chine va mal. Son système bancaire, malgré toutes les manipulations, est en lambeaux. La Chine va tenter de relancer son économie. Cela fonctionnera quelques mois. Pas plus.

10. Les États-Unis vont-ils rebondir ?

Oui. Quelques mois seulement. Mais leur mal est profond.

11. Va-t-on vers une guerre avec l'Iran ?

Je ne pense pas. Car le pouvoir iranien est divisé sur le sujet.

12. Allez-vous vous enrichir en 2012 ?

Non. C'est contraire à la mentalité française.

Bonne année 2012 !

Réagir

Commentaires

Dubucque  a écrit le 04/01/2012 à 12:36 :

L'Euro est un cancer accroché aux intestins de l'Union Européenne qui envoie des métastases dans toutes les directions ! Eradiquez ce cancer en créant l'Europe des nations avec une monnaie commune et des monnaies nationales reflétant la réalité de l'économie de chacune ! Supprimez la commission européenne et son pouvoir exhorbitant, le parlement européen qui ne sert qu'à avaliser des règlements coercitifs, créer un triumvirat renouvelable tous les trois ans ! Le capital ( banques, bourses, actionnaires ) y trouveront toujours leur compte !Un peu d'imaginantion Monsieur Fiorentino !

GLOP  a écrit le 03/01/2012 à 23:04 :

Si Fiorantino n'existait pas, il faudrait l'inventer tant sa présence dans le microcosme économico-financier nous remet les idées en place. Merci Monsieur

cjesus  a écrit le 02/01/2012 à 15:44 :

Je ne sais pas ce que Marc Fiorantino est exactement, économiste, trader... Mais il sait boire la réalité et a de l'humour en plus.

Beta  a écrit le 02/01/2012 à 13:41 :

Ce n'est pas avec des predictions à 4 sous,que nous aurons un raisonnement sain.Comment peut-on avoir des dettes à tous les states de la communauté France.C'est à qui s'endettera le plus???*
Et les PS qui se posent en donneurs de leçon???
Foutaise,contribuables à vos économies pour le meilleur de nos Elus.

Ivanov  a répondu le 02/01/2012 à 14:47:

Ah oui ! , les collectivités locales surendettées sont géréees par le PS pour endiguer le chômage ,en Région, probablement et pour faire bonne figure et avoir l'air "clean" : le PS RENVOIE LA BALLE AU Gouvernement ; c'est la Politique !!!

FREDDY  a écrit le 02/01/2012 à 13:33 :

Marc Fiorantino serait bien inspiré de dire aux actionnaires d'Euroland Finance (sa boutique cotée en Bourse et devenu un penny stock !!) ce qu'il attend pour leur communiquer la réalité sur l'exploitation de cette société et quel cours il espère pour fin 2012.

Au lieu de s'occuper de la valorisation de la terre entiere , il ferait mieux de se concentrer sur son propre business et sa valorisation (la cotation d'Euroland est devenu une honte pour les actionnaires).

Hello  a répondu le 02/01/2012 à 21:01:

La boutique de Marc Fiorentino avait comme entre autre comme 1er business 'introduction en Bourse de PME. Les PME ne deviennent attractives ( pour les investisseurs) que lorsque les 1er valorisations ( du CAC ) deviennent trop ?v? ... sans ?e devin, c'est pas demain le CAC a 8.000 !
Alors vend tes actions d'Euroland, achettes du Bourgogne 2009 et tourne la page devant un bon verre.

dd  a écrit le 02/01/2012 à 13:12 :

nullissime !!! il avait prédit un rallye d'été en 2011 ....mdr

churchill  a écrit le 02/01/2012 à 11:41 :

" 12. Allez-vous vous enrichir en 2012 ?

Non. C'est contraire à la mentalité française." --> looooooool !!! et c'est pour ca que la france prefere fabriquer des pauvres, c'est plus sympa...

tudor  a écrit le 02/01/2012 à 11:27 :

Bien d'accord avec la question 6 : +1 :-)

Ivanov  a écrit le 02/01/2012 à 10:37 :

J'apprécie l'expertise et l'humour de Mr Fiorentino et puis au moins un Expert, sans démagogie , qui se met à la portée du Citoyen français normal.Il est vrai qu'en France , de nos jours, il est très difficile de s'enrichir honnêtement !!!!!

Lutner  a répondu le 02/01/2012 à 13:09:

Si dans le même style "économiste de service" vous avez M. TOUATI, N. BOUZOU, E.COHEN... En effet, bonjour les experts! Pas plus convaincant que les experts "Las vegas" ces gars là. Mais pas du tout démagogiques...

Ivanov  a répondu le 02/01/2012 à 13:28:

de l'humour, comme dans le New Yorker ! et Meilleurs voeux;;;;;. .

FREDDY  a répondu le 02/01/2012 à 13:35:

Tous ces "experts" que vous citez méritent le prix Paco Rabanne de la science économique et financière !

Z êtes durs  a répondu le 02/01/2012 à 15:08:

Cohen est supérieur aux autres, il publie et enseigne

lcouf  a répondu le 02/01/2012 à 18:21:

Elie Cohen :pas l'autre!

candide  a répondu le 03/01/2012 à 13:00:

Elie Cohen est aussi incompétent que les autres cités. Il n'y a qu'à ré-écouter ce qu'il disait avant la crise : non seulement, il n'a rien vu venir, mais en plus il n'y avait pas plus libéral que lui. Par contre il est très fort pour tourner sa veste et suivre le vent qui souffle comme la plupart de ces pseudo-TV-experts. Il suffit de lire ce qu'en pense Fréderic Lordon (qui lui ne brasse pas du vent et du coup n'est pratiquement jamais invité sur les plateaux TV) sur ces idiots du villages.