"J'ai fait un rêve : un gouvernement sans politiciens"

Par latribune.fr  |   |  618  mots
Copyright Reuters (Crédits : VIA BLOOMBERG NEWS)
Une tribune de Marc Fiorentino, fondateur de monfinancier.com

Avant vendredi à 18 heures les candidats à l'élection présidentielle devront déposer leurs 500 signatures. Le suspense continue pour certains candidats.Il faudra ensuite attendre les mois de Mai et Juin pour savoir qui nous gouvernera. Quel président ? Quel premier ministre un choix sans importance si Nicolas Sarkozy est élu car il cumule depuis cinq ans les fonctions de Président et de Chef du gouvernement, un choix essentiel si François Hollande est élu car il a plus le profil d'un président du conseil de la 4ème République et que Aubry ce n'est ni Sapin, ni Moscovici, ni Ayrault. Quel gouvernement ?

Mais nous n'avons pas besoin d'attendre pour parvenir à la seule conclusion qui nous intéresse : quel que soit le président, quel que soit le premier ministre, quels que soient les ministres, nous serons gouvernés par des politiciens. Et des politiciens sont incapables de gérer un pays. Gérer au sens premier du terme. Gérer nos finances, gérer notre budget, gérer notre dette, gérer nos emplois, gérer notre avenir. On n'apprend pas la gestion « basique » dans les écoles d'administration et même ceux qui ont fait un passage par des écoles de commerce ont oublié depuis longtemps les règles élémentaires de la gestion à force de compromis et de man?uvres politiciennes.

Cela fait trente ans ou presque que la situation économique et financière du pays se dégrade. Si vous êtiez actionnaire d'une société gérée par la même catégorie de personnes depuis 30 ans et que l'endettement s'aggravait année après année, que le déficit se creusait et que les dirigeants passaient la moitié de leurs temps, au mieux, à faire des calculs pour conserver leurs postes, leurs statuts, leurs voitures de fonction, est ce que vous continueriez à recruter le même profil de dirigeants ? Non.

En 100 jours, Mario Monti a plus réformé l'Italie qu'en 30 ans

Etant donné que nous n'avons pas des politiciens qui parviennent à faire passer l'intérêt du pays avant leur ambition personnelle comme c'est le cas en Allemagne, nous devons faire comme l'Italie : nommer un gouvernement de techniciens. J'ai dit de techniciens. Pas de technocrates. Surtout pas de technocrates. Des professionnels. Des vrais. Pas des professionnels de la politique. Des hommes et des femmes qui connaissent les règles du fonctionnement du monde réel.

Il y a trois mois, l'Italie était au fond du gouffre et était la risée du monde entier. En 100 jours, Mario Monti a plus réformé l'Italie qu'en 30 ans. En profondeur. Pourquoi ? Parce que ses ministres ont été nommés à leurs postes en fonction de leurs compétences et pas pour répondre à des savants équilibres post électoraux. Et parce que ni Mario Monti ni ses ministres ne cherchent ni à défendre leurs petits privilèges ni la prochaine élection. Il nous faut le même gouvernement. Composé de techniciens et d'entrepreneurs. Mario Monti chef du gouvernement et ministre de l'Economie est un économiste et un homme qui connaît les entreprises.. Le ministre du Développement économique est un chez d'entreprise. Le Ministre des affaires étrangères a fait toute sa carrière à l'étranger, le ministre de la Défense est un amiral, la ministre de la Justice est une vraie avocate pas une politicienne devenue automatiquement avocate parce qu'elle a été ministre.

Moi aussi "I have a dream". Je rêve que les politiciens de tous les camps reconnaissent leur incapacité à nous sortir de la crise et s'accordent à nommer un gouvernement composé de professionnels. Un gouvernement de techniciens. Sans politiciens. Pendant deux ans au moins.

Retrouvez Marc Fiorentino sur le site monfinancier.com