"Le bitcoin, c'est de l'or numérique"

 |   |  594  mots
Philippe Herlin est docteur en économie et chercheur dans le domaine de la finance. Copyright: Jean-Marie Huon
Philippe Herlin est docteur en économie et chercheur dans le domaine de la finance. Copyright: Jean-Marie Huon (Crédits : DR)
Le bitcoin, cette monnaie électronique, créée en 2009 et entièrement indépendante de toute intervention étatique ou bancaire, a vu son cours atteindre un pic mardi soir. Le chercheur en finance Philippe Herlin (*) estime que cela pourrait être lié à l'intérêt croissant de Google et d'eBay pour cette monnaie.

La Tribune : Comment s'explique ce pic de valeur du bitcoin ?

Philippe Herlin : La raison fondamentale expliquant ce pic de valeur est liée aux liquidités disponibles. Le bitcoin est de plus en plus perçu comme un placement plus sûr qu'un compte bancaire et constitue un des moyens de paiement le moins onéreux possible. Du coup, de plus en plus de personnes souhaitent en acquérir mais dans le même temps, les liquidités disponibles sont limitées en quantité. L'afflux de demande provoque un goulot d'étranglement, les liquidités en circulation étant insuffisantes, et le cours du bitcoin s'emballe.

Je suis néanmoins surpris par le pic de ce mardi, je ne pensais pas qu'un tel emballement reviendrait aussi vite, après celui d'avril dernier. A l'époque, l'inflation en Argentine, les incertitudes économiques en Espagne et surtout la crise chypriote avaient provoqué un fort regain d'intérêt pour la monnaie. Cette fois, j'ignore précisément ce qui a provoqué ce pic mais cela est peut être dû au fait qu'eBay ait déclaré début octobre s'intéresser au bitcoin. D'autant que Google, qui entend concurrencer Paypal avec son service Google Wallet, s'y intéresse également. Pour ces acteurs, l'intérêt est d'avoir un coût de transaction inférieur à celui de la concurrence. Ces annonces ont pour effet de crédibiliser encore un peu plus le bitcoin… et donc en font progresser la demande et ainsi la valeur.

Quelles sont les perspectives d'évolution de la valeur du bitcoin dans les mois à venir ?

Je vois sa valeur continuer de monter. Rien ne pourra la faire chuter, j'estime que le paiement en bitcoins va prendre de l'ampleur. Il n'y a pas de risque d'inflation, le stock est connu, c'est une sorte d'or numérique en somme. Par contre, le cours de cette monnaie low cost connaît une croissance en escalier : il y avait eu un premier emballement en juin 2011, puis un second en avril 2013. Peut-être sommes nous entrés dans une troisième bulle, quoi qu'il soit surprenant qu'elle survienne aussi rapidement. A chaque fois, la demande et donc la valeur du bitcoin atteignent un pic puis rechutent mais sans revenir à une valeur inférieure à celle de départ, et, au final, sur le long terme, la valeur progresse globalement.

Des dangers planent-ils sur le bitcoin ?

Non, pas vraiment. Si on a craint précédemment une campagne de la part des États ou des banques dont le but aurait été de décrédibiliser le bitcoin, aujourd'hui il est trop tard. Les États ne peuvent plus contrôler cette monnaie et les banques la voient d'un mauvais œil car elle leur fait de la concurrence, mais le bitcoin a pris une telle ampleur qu'il n'est désormais plus possible de passer à côté.

L'un des arguments avancé était que le bitcoin était une monnaie utilisée par la mafia. Or, la fermeture du site Silk Road le 2 octobre dernier n'a pas durablement fait chuter son cours, preuve que ce qui construit la croissance de cette monnaie est son côté spéculatif et d'être un moyen de paiement, et non son utilisation dans le cadre d'activités illicites. Pour couronner le tout, l'Allemagne a reconnu officiellement le bitcoin au mois d'août. Tout ceci le légitime et l'institutionnalise.

 

(*) Philippe Herlin est l'auteur du livre numérique "La révolution du bitcoin et des monnaies complémentaires, une solution pour échapper au système bancaire et à l'euro?", paru en mai 2013.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/11/2013 à 8:30 :
Hausse de BTC ses derniers jours car ouverture d'un skillroad 2 !!
Réponse de le 07/11/2013 à 10:14 :
Mais aussi de plus en plus de sites remplacent le donate paypal, quand il leur est supprimé, par un payement coincoin...
a écrit le 06/11/2013 à 16:36 :
Voir, pour ceux qui ont un minimum de connaissances en histoire des monnaies, toutes les monnaies "alternatives". Soit, non défendues par un état et obligées, comme toujours, à se raccrocher à un étalon ayant une masse importante... D'ailleurs, lorsque même un pays est obligé de se raccrocher à une monnaie car la sienne bât de l'aile, je vous explique pas... Ha, concernant l'or, voyez aussi Roosevelt qui fixait son cours...
a écrit le 06/11/2013 à 15:51 :
C'est intéressant de voir que de plus en plus de gens et d'articles s'intéressent aux bitcoins.
a écrit le 06/11/2013 à 15:46 :
Des dangers planent-ils sur le bitcoin ?
Non, pas vraiment
Mais oui, tout va très bien Mme La Marquise. Et l'attaque 51% (si un des "mineurs" dépassent les 50% de calcul, il peut altérer complètement le système), et la déflation infinie (qui poussent les gens à stocker la monnaie et donc qu'elle reste une monnaie de spéculation jusqu'au bout)...
Bon après, entre une monnaie codée dans son garage par un type mystérieux, et la monnaie de singe qu'est le Dollar, on est bien verni... Tout ça annonce un vraiment très bel avenir :/
Réponse de le 06/11/2013 à 16:05 :
51% des mineurs ne peuvent pas altérer le système et la déflation n'est que la récompense de la croissance économique, qui n'est pas infinie.
Réponse de le 06/11/2013 à 16:06 :
51% des mineurs ne peuvent pas altérer le système et la déflation n'est que la récompense de la croissance économique, qui n'est pas infinie.
Réponse de le 06/11/2013 à 16:21 :
A Phil! la formule mathématique a été modifiée pour qu'un mineur ne puisse pas dépasser 25%...........
Réponse de le 07/11/2013 à 12:31 :
de plus la puissance de calcul nécessaire pour faire une 51% est énorme .
le réseau fait 3926 TH.
pour nuancer mes propos, nul besoin d'avoir 51% pour faire une attaque mais a 51% l'attaque a 100% de chance de réussir
Réponse de le 09/11/2013 à 16:32 :
"qui poussent les gens à stocker la monnaie"
C'est sûr que c'est beaucoup mieux de spéculer sur les matières premières ou l'immobilier pour éviter qu'un gouvernement de m-rde ne vous ruine en imprimant des billets....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :