La tour Triangle, un monument pour l’attractivité du Grand Paris

 |   |  1172  mots
En offrant 5 000 postes de travail, Triangle permettra à Paris de renforcer sa place dans la compétition internationale pour accueillir des sièges sociaux.
En offrant 5 000 postes de travail, Triangle permettra à Paris de renforcer sa place dans la compétition internationale pour accueillir des sièges sociaux. (Crédits : DR)
La polémique sur la tour Triangle, soutenue par la majorité municipale et le Medef Paris, mais contestée par les riverains et l’opposition de droite, relance le débat sur la construction de grands ensembles. Jean-Louis Missika, adjoint au maire de Paris chargé de l'urbanisme, de l'architecture, et des projets du Grand Paris, prend sa défense.

"L'architecture de Jacques Herzog et Pierre de Meuron combine l'art d'une profession séculaire et l'approche nouvelle ouverte par les capacités techniques d'un nouveau siècle." Tels sont les mots d'introduction du jury qui leur a attribué, en 2001, le prix Pritzker, considéré comme le prix Nobel de l'architecture.

Ces architectes - de réputation internationale notamment pour leurs travaux respectueux de l'environnement et du contexte local - offrent à Paris le projet de tour Triangle. Le prochain conseil de Paris du 17 novembre doit décider, à l'occasion d'une délibération technique, de son avenir et donc d'un pan essentiel de l'attractivité internationale de Paris.

Une vision historique et moderne

La construction urbaine de Paris passe par des gestes architecturaux qui donnent à ses quartiers une identité claire et visible. L'histoire de Paris est ponctuée d'une succession d'initiatives qui définissent des lieux urbains forts, à l'instar de la tour Eiffel, du centre Pompidou, de la bibliothèque François Mitterrand sans oublier la pyramide du Louvre. Et cette histoire s'inscrit non seulement dans le présent, avec la récente ouverture du Nuage de Frank Gehry dans le Bois de Boulogne, mais aussi dans un futur proche, avec le nouveau Palais de Justice de Paris aux Batignolles, qui présente d'ailleurs certaines similitudes dans l'approche urbaine.

Le quartier de la porte de Versailles et donc le sud-ouest de Paris, longtemps délaissé, peuvent voir aujourd'hui se développer un « phare » qui signalera un territoire métropolitain, repère d'une forte vocation économique, d'emplois et d'attractivité internationale. Herzog et de Meuron proposent donc un monument fort et emblématique, une pyramide qui incarne la force de Paris dans la compétition entre les « villes mondes ». Il ne s'agit pas de prendre le chemin de Londres qui multiplie par centaines les tours de grande hauteur, mais de respecter Paris dans sa dimension à la fois historique et moderne. Le monument proposé par Herzog et de Meuron s'inscrit dans la rénovation complète du Parc des expositions de la porte de Versailles, un investissement nécessaire pour que Paris continue à être une des villes internationales qui comptent dans le marché des salons et des congrès, marché qui contribue à tout un pan de notre économie, notamment le tourisme d'affaires. Dès 2018, le Parc des expositions accueillera un nouveau centre de congrès et sera entièrement remodelé grâce aux contributions des plus grands architectes comme Jean Nouvel, Christian de Portzamparc, Denis Valode et Jean Pistre ou Dominique Perrault.

Le projet de Triangle contribuera lui aussi à l'attractivité et à la visibilité du Parc des expositions. Il s'inscrit dans le coeur de la métropole parisienne que nous souhaitons bâtir. Il ouvre par ailleurs de nouvelles possibilités d'aménagement de l'espace public et permet l'implantation d'un nouveau jardin d'environ 8 000 m2 dans l'espace libéré le long du boulevard Victor. Car l'élévation permet de libérer des emprises au sol pour des usages publics.

Une liaison avec les communes voisines

Le quartier entier de la porte de Versailles bénéficie des dynamiques créées notamment par l'arrivée des tramways T2 et T3 et du projet du ministère de la Défense à Balard. Mais il faut aller au-delà : le projet Triangle est né de la volonté de transformer la porte de Versailles en rétablissant l'axe Paris/Issy-les- Moulineaux qui préfigure la construction du Grand Paris. L'oeuvre pensée par Herzog et de Meuron est d'ailleurs perpendiculaire au boulevard périphérique, en opposition aux « bâtiments murs » qui forment des frontières sur de nombreuses portes de Paris.

Le projet Triangle est ainsi conçu pour être un facteur de liaison entre Paris et les communes voisines et contribue ainsi à la construction du projet du Grand Paris. Cette entreprise mérite un tel geste. Les maires d'Issy-les-Moulineaux et de Vanves, qui soutiennent le projet, ne s'y sont pas trompés. Espace urbain ouvert, construit en pleine terre et non sur dalle, ce monument sera accessible au public avec en rez-de-chaussée des espaces dans un atrium ouvert sur le quartier et dont les usages restent à inventer, complété de  1500 m² de commerces : ce projet rendra à l'espace public le caractère d'une rue parisienne animée. Une crèche de 60 berceaux et un centre de santé de 550 m² pour une offre pluridisciplinaire de soins viennent compléter les besoins de proximité.

Deux ascenseurs inclinés relieront l'atrium à un restaurant panoramique en haut de la pyramide. La visite pourra ensuite se prolonger dans les plus hauts niveaux de Triangle, jusqu'au belvédère, d'où l'on découvrira des vues exceptionnelles sur l'ensemble de la métropole. Tout comme la tour Eiffel, ce bâtiment sera touristique et les deux monuments engageront un dialogue dans le « skyline » parisien. La modernité de ce projet est reconnue, qu'il s'agisse de qualité architecturale, de performances énergétiques ou d'intelligence d'implantation. Ce sera une belle oeuvre qui participera demain à l'identité de notre ville et qui se révèle nécessaire pour la compétitivité et l'attractivité de Paris.

Les retombées d'un investissement

En offrant 5 000 postes de travail, Triangle permettra à Paris de renforcer sa place dans la compétition internationale pour accueillir des sièges sociaux. Surtout, ces bureaux offriront des conditions de travail inégalées aux salariés. La modernité et la modularité des espaces répondront aux besoins en lieux de travail dont Paris a cruellement besoin. Les constructions haussmanniennes n'offrent pas la flexibilité nécessaire aux nouveaux modes de travail. Les grands investisseurs comme les startup de la nouvelle économie veulent des espaces qui ressemblent au xxie siècle. Nous ne pouvons faire l'impasse sur 85 000 m2 de bureaux intelligents dans un bâtiment emblématique et respectueux de l'environnement. Et surtout, il est absurde de refuser, pour des considérations relevant d'un simple calcul politique, un investissement de plus de 500 millions d'euros dans notre ville - l'équivalent d'une commande d'environ 250 rames de tramway.

Dans cette période de crise économique, financière et budgétaire, que connaît notre pays, il semble pour le moins curieux de refuser un tel investissement porté à cent pour cent par des fonds privés. Le signal envoyé aux investisseurs nationaux et internationaux serait dévastateur. Sans aucun financement public, cette réalisation permettra de créer plus de 5 000 emplois directs et indirects pendant la période de construction et cela pour tous les corps de métier (bâtiment, bureaux d'études, conseil, légal, services...). Une fois construite, Triangle concernera plus de 5 000 salariés avec des retombées évidentes pour l'économie parisienne et métropolitaine.

L'activité économique induite par ce projet bénéficiera donc à l'économie francilienne et à l'emploi, mais sera aussi source d'importantes recettes fiscales pour les collectivités territoriales. Les conseillers de Paris devront prendre leur responsabilité et répondre en conscience à cette question simple : est il juste, en empêchant une oeuvre architecturale de grande qualité, de faire l'impasse sur un accélérateur de croissance, d'emplois et d'attractivité ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/11/2014 à 15:02 :
Le peuple Français regarde vers son passé parce qu'il n'a plus le courage ni la force de construire son avenir. Plus de nouvelles tours, de nouvelles routes, aéroports...rien si ce n'est la nostalgie et l'immobilisme. Un conservatisme qui est le propre de tous les peuples en déclin. Que les jeunes voient comment le monde se transforme et change. La France joue en deuxième division, partez!
a écrit le 10/11/2014 à 14:43 :
Magnifique projet qui attirera l'emploi et l'activité. C'est étonnant de voir des personnes se plaindre avec virulance de projets futuristes et se tairent en meme temps sur les quartiers "kebab / toutadix euros" qui défigurent bien plus la capitale...example : rue de Montreuil
a écrit le 10/11/2014 à 11:22 :
Chic alors ! Encore un grand projet inutile ! Ca tombe bien, suite à quelques arrêts (Sivens, NDDL et autres LGV...), on en manquait.
a écrit le 09/11/2014 à 14:44 :
Une belle cible, bien large...
a écrit le 09/11/2014 à 14:40 :
Tout en verre et pas du tout écologique ? Ce n'est moderne qu'en France...
a écrit le 09/11/2014 à 11:54 :
Continuez comme ça et l'activité économique de Paris s'affaiblira fortement car une Ville comme Paris ne se banalise pas, sinon au détriment du tourisme qui n'aime pas les tours. Peut-être que Paris est beaucoup trop Beau pour son maire et que par conséquent il faut s'empresser d'abimer notre belle ville. Que laissera-t-on comme héritage à nos enfants sinon cette banalisation destructrice. Quel gâchis. Allez voir ce qu'ils ont fait du 13ème arrondissement, ou du quartier Crimée, ou de cette tour Montparnasse qui a tant défiguré ce quartier etc. etc. Dans 70 ans Paris n’existera plus, sinon comme un patrimoine à reconstituer virtuellement. HONTE à Vous futuristes destructeurs. Faites donc une nouvelle ville hors Périphérique, mais laissez à nos enfants la chance de connaître une Ville somptueuse de Beauté. Ce n'est pas pour rien que c'est la Ville la plus visitée au monde, alors pourquoi vouloir la banaliser "style contemporain" ? N’y a-t-il pas assez de place hors Paris ?
Réponse de le 09/11/2014 à 14:45 :
Paris n'est pas la ville la plus visitée au monde. Il n'y a que les français qui disent ça.
Réponse de le 16/11/2014 à 8:22 :
C Londres la ville la plus visitée au monde et aussi la ville la plus audacieuse architecturalement parlant...
a écrit le 09/11/2014 à 11:49 :
Continuez comme ça et l'activité économique de Paris s'affaiblira fortement car une Ville comme Paris ne se banalise pas, sinon au détriment du tourisme qui n'aime pas les tours. Peut-être que Paris est beaucoup trop Beau pour son maire et que par conséquent il faut s'empresser d'abimer notre belle ville. Que laissera tout comme héritage à nos enfants sinon cette banalisation destructrice. Quelle gâchis. Allez voir ce qu'ils ont fait du 13ème arrondissement, ou du quartier Crimée etc etc. Dans 70 ans Paris n’existera plus, sinon comme un patrimoine à reconstituer virtuellement. HONTE à Vous futuristes destructeurs. Faire donc une nouvelle ville hors Périphérique, mais laissez à nos enfants la chance de connaître la Beauté d'une Ville. Ce n'est pas pour rien que c'est la Ville la plus visitée au monde, alors pourquoi vouloir la banaliser "style contemporain" ?.
a écrit le 09/11/2014 à 10:28 :
Cette tour ne sauve pas la planète : avec l'ombre portée sur le quartier autour, il va falloir dépenser plus d'énergie pour se chauffer, et le 15ième arrondissement va vraisemblablement augmenter son emprunte carbone.
Une lourde responsabilité pour la Mairie de Paris....
a écrit le 09/11/2014 à 10:18 :
Il y a tellement peu d’intérêt pour ce furoncle géant qu'aucun journaliste n'ose en faire un article, laissant les parasites politiques faire eux-même leur auto-promo pour leur propre auto-satisfaction :-)
a écrit le 09/11/2014 à 0:02 :
Ce plaidoyer ne m'a pas convaincu. L'enquête publique a levé de très nombreux défauts, une fois de plus ignorés. Ce texte illustre bien la situation. Le projet est mauvais, mais les porteurs sont incapables de l'admettre et s'obstinent à le maintenir. Monsieur Missica s'est probablement trop impliqué et manque de caractère pour faire machine arrière. Il utilise donc tout son pouvoir pour faire passer ce projet en force.

Pour rendre la vie parisienne plus agréable, plus moderne et générer des retombées économiques, c'est tout l'inverse de ce projet de tour.
a écrit le 08/11/2014 à 17:45 :
Très bien, dans le sens du progrès, même si cela dérange les raseurs pro !! si on avait écouté les parisien il y a un siècle la tour Eiffel n'existerait pas !! Alors fi des casses noisettes et en
a écrit le 08/11/2014 à 15:20 :
extrait : La Triangle permettra une meilleure visibilité pour le parc des attractions de la Porte de Versailles....!! surtout, si comme beaucoup de visiteurs, on y vient en métro....!! Nul de nul ces arguments . De plus, on est en excédent de surface de bureau...à Paris et dans la proche banlieue...!! De nombreux locaux sont vides ...!!
a écrit le 08/11/2014 à 15:14 :
On va encore planter une "tour triangle", seule et isolée sans aucune recherche de l'environnement architectural du quartier...!!! Voir la verrue de la Tour Montparnasse isolée dans son quartier.... Haussman doit se retourner dans sa tombe à la vue d'un tel manque de politique d'ensemble architectural ...!!!
a écrit le 08/11/2014 à 15:06 :
Cette "tour triangle" aurait sa place dans le quartier de la Défense. La construire d'une manière isolée à la limite du périphérique et d'Issy les Moulineaux est aberration ...!!
Nous avons déjà l'exemple de la Tour Montparnasse plantée là, au milieu d'immeubles de 5 à 6 étages qui doivent rester les normes dans Paris
a écrit le 08/11/2014 à 14:21 :
M. Missika.
L'introduction de l'article formulée par la Tribune est inexacte : les verts de la majorité municipale sont contre le projet. Et on se demande ce que vient faire l'avis du Medef là-dedans qui se substituerait aux politiques et aux habitants. Le conseil du 15ème a d'ailleurs massivement voté contre.
S'appuyer sur la renommée de l'architecte n'est pas un gage de qualité. Tout architecte, même talentueux, peut se tromper. C'est le but des cahiers des charges et des concours de trouver la meilleure réponse pour un problème donné. Il n'y en a pas eu ici. Et puis comment a été défini ce programme ? Une tour ou pas de tour et pour quel usage ? Unibail et la mairie ont décidé, seuls. Et puis, ils ont tout changé, seuls encore.
Le projet initial avait ses séductions. Un concept de ville verticale, complexe, ouvert largement au public, avec une forte mixité de programme en synergie avec le développement du parc des expositions : hôtel, congrès, entreprises et pépinières liées à l'activité du parc. Et une architecture un peu travaillée. C'était intelligent, novateur et important pour convaincre les parisiens, réticents. Et c'est comme cela que le projet leur a été vendu en 2008. Mais, la mixité, la structure novatrice, tout cela a disparu. Reste une plate enveloppe miroitante bourrée de bureaux, une simple machine à cash pour alimenter les caisses de la Ville et d'Unibail, liés sur bien des dossiers. Funeste destin !
Sur la question de la tour, aucun des « gestes » cités par l'adjoint n'est un banal immeuble de bureaux. Et celui-ci prend tout d'un coup le statut de monument. Utiliser ce mot ici est une supercherie, ou alors les mots perdent leur sens. La nouvelle gauche social démocrate jette aux orties toutes les valeurs culturelles de Paris au profit d'un symbolisme de pacotille.
D'autant que cette tour n'aura en fait qu'un impact nul sur l'attractivité de Paris, son rôle « d'accélérateur de croissance » (on rêve), son rôle sur l'emploi, alors que se construisent dans le même temps des dizaines de milliers de m2, notamment à peu de distance, avec 85 000 ² locatifs au-delà du futur Pentagone. Mais il y a aussi Batignolles, Paris Nord Est, Paris Rive Gauche, et j'en passe dans la proche couronne. On aurait aimé voir une étude sérieuse sur ce sujet par un cabinet indépendant. L'emphase est ici totale. Tous les investissements ne sont pas bons à prendre, où alors refaisons des voies rapides dans Paris !
On voit mal en quoi, au-delà des mots, un tour assurerait un lien privilégié avec Issy les Moulineaux, encore moins à l'échelle du Grand Paris ! Les gens ne marchent pas dans le ciel. Des constructions habituelles, le long de l'avenue Ernest Renan pourraient tout aussi bien accueillir, au-delà des besoins propres du parc des expositions, des commerces, un crèche et un centre santé, comme évoqués ici.
Ne parlons même pas de l'atrium, ni du belvédère panoramique accessible par un ascenseur extérieur. On est ici vraiment dans l'ordre de l'accessoire, si ce n'est du dérisoire. D'autant que la tour Montparnasse, dont on peut rejoindre le sommet, permet déjà « le dialogue » annoncé avec la tour Eiffel.
Et je n'insisterai pas sur les questions d'environnement, tant les performances annoncées sont illusoires. Chacun le sait. Ni sur la surcharge des réseaux de transport qui en résultera, sachant que le parc lui même fera l'objet d'une rénovation qui en augmentera fortement la fréquentation.
M. Missika, vous le savez mieux que personne, il n'y a pas de bonne communication sans un bon dossier. Et la tour triangle n'est plus un bon dossier depuis plusieurs années. Ce nouveau "phare" de la pensée urbaine que vous appelez de vos vœux, pourrait rapidement ressembler à un feu de naufrageurs.
a écrit le 08/11/2014 à 11:37 :
Ils vont voter la construction et cela sera un bon signal pour les investisseurs: paris bouge encore!
a écrit le 08/11/2014 à 10:44 :
"historique et moderne" : kesako?
a écrit le 08/11/2014 à 9:52 :
Non mon petit Missika, les Parisiens ne veulent pas de ton symbole phallique et de ta mégalomanie !!
a écrit le 08/11/2014 à 7:52 :
En periode de crise economique persistante on parle de sieges pour start up.....
a écrit le 07/11/2014 à 20:38 :
Destruction des serres d'Auteuil, quai de Paris (Tolbiac, Javel) dédiés à d''immenses bétonneuses, parking à camions toupies et accostage de rangées épaisses de barges de sables, granulats et déblais, bientôt jusqu'au Pont Mirabeau pourtant classé aux monuments historiques : Paris est livré à l'affairisme bétonnier le plus misérable. On ne couvrira pas l'autoroute A13 pour déplacer Roland Garros, non, ca coûterait trop cher aux bétonniers. A la place on va détruire les serres et jardins alentours : car cimenter la verdure, c'est gratuit. On dégage les hôpitaux Boucicault et Saint VIncent de Paul : pour bétonner. Un peu d'espace dans le 15ème ? On bétonne une pyramide. Aucune capitale réputée au monde n'est livrée ainsi pied et poings liés à d'énormes intérêts privés. Rien d'étonnant à ce que Londres accueille bientôt plus de touristes que notre pauvre capitale (qui aurait imaginé cela, il y a seulement 20 ans) ? Non à la collusion des intérêts bétonniers qui détruit le patrimoine et les espaces verts, défigure et surdensifie encore la ville.
a écrit le 07/11/2014 à 19:33 :
Il faut créer des ensembles architecturaux réfléchis et cohérents. Une tour au milieu d'un quartier trop bas, pas conçu pour, c'est juste une grosse verrue super moche. NY-Manhattan est sublime par son caractère d'ensemble, ses alignements de gratte-ciel, ses équilibres, ses perspectives. Idem pour l'haussmanien ou le style Louis XIII de la place des Vosges. La pyramide serait parfaite à la Défense. On peut construire à Paris, Porte de Versailles, mais il faut une idée d'ensemble. Il faut une idée, quoi.
Réponse de le 08/11/2014 à 15:09 :
Très bonne explication...!! Malheureusement Hidalgo et Unibail entendront-ils vos excellents arguments ??? j'en doute...
a écrit le 07/11/2014 à 17:56 :
Mr Missika n'a rien d'un urbaniste : les villes doivent se renouveler, c'est sûr, mais il me semble que ce que l'on construit de nouveau doit d'abord s'intégrer à l'existant, si on ne veut pas détruire le paysage harmonieux d'une ville.
La Tour Triangle en tant que beau geste architectural a toute sa place à la Défense, où elle remontera le niveau, qui plus est, mais pas Porte de Versailles.
Et si Mr Missika veut bien se donner la peine, qu'il vienne sur place. Il constatera que les transports nouveaux mis en place sont déjà saturés.
Bref, Mr Missika veut faire moderne, ce qui ne veut rien dire, et, surtout, faire plaisir à ses copains de l'immobilier : Unibail et les bétonneurs.
a écrit le 07/11/2014 à 17:29 :
Au fait... un investisseur public veut développer plusieurs dizaines de milliers de m2 de bureaux... à Issy les Moulineaux, à un jet d'arbalète du projet Triangle. Il va falloir être furieusement attractif pour que tout cela trouve preneur...
a écrit le 07/11/2014 à 16:41 :
transformer paris en shanghai/New york.
Perdre toute la dimension culturelle, et de charme de notre ville touristique mondiale.

encore les méfaits de la mondialisation.

Je pensais que la france était assez grande pour avoir suffisamment de ville libre d'accueillir ce genre d'initiative, sans devoir dénaturer une des plus belle villes du monde au patrimoine et à l'identité riche !
Mettez cette tour à La Défense, à la limite. les gens voulant voir des belles tours en france sauront ou aller.
Mais épargnez Paris par pitié.

ces pseudo modernistes ne savent pas ou s'arrêter.
Bientot ils mettrons des lasers et des boules discos pour éclairer l'interieur de Notre Dame.

Respectez l'identité de paris, son âme, son image.


Son ame est ce qui attire le tourisme, pas les tours en béton. Sinon les touristes iraient à Shangai ou toutes ces villes "clones" du monde moderne.

Paris, c'est comme une belle voiture de collection, Elle vaut bien plus qu'une Twingo Moderne,
une voiture de collection on s'amuserai pas à lui changer sa carrosserie sous prétexte que la nouvelle serait plus aérodynamique.
Alors touchez pas à Paris, la défense est là pour ça..
a écrit le 07/11/2014 à 16:32 :
transformer paris en shanghai/New york.
Perdre toute la dimension culturelle, et de charme de notre ville touristique mondiale.

encore les méfaits de la mondialisation.

Je pensais que la france etait assez grande pour avoir suffisament de ville libre d'accueillir ce genre d'initiative, sans devoir dénaturer une des plus belle villes du monde au patrimoine et à l'identité riche !
Réponse de le 08/11/2014 à 17:42 :
J'ai une autre ambition pour moi et pour mes enfants que de vivre dans une ville musée, où les touristes du monde entier viendraient nous voir comme des spécimens de zoo. Arrêtons de refuser de monter dans les trains qui passent, cela nous tue. Nous allons devenir (nous sommes déjà devenu) un pays musée, charmant, mais mortel pour ces habitants.
a écrit le 07/11/2014 à 16:23 :
financée à 100% par le secteur privé ? M'étonnerait, mais admettons... Le problème, c'est que ce truc est "hideux"... On espère cacher la misère ? L'on ferait mieux de tout réhabiliter. A Nantes et dans d'autres villes, ces gestes architecturaux bouchent l'horizon...
a écrit le 07/11/2014 à 15:59 :
Le parc des expositions n'as pas besoin d'une tour, en revanche si la tour montparnasse pouvait être remplacée ce serait une bonne initiative, c'est une horreur dans Paris.
a écrit le 07/11/2014 à 14:33 :
Merci pour ce plaidoyer, Monsieur Missika. Puisse votre point de vue être compris et entendu. Ce projet fin et poétique est sans cesse attaqué par p´all
Réponse de le 07/11/2014 à 18:03 :
Fin et poétique, peut-être, mais çà restera une tour qui écrase le paysage : mettez le à la Défense, qui en a bien besoin.
Et reconstruisons Paris Expo, qui en a bien besoin aussi, avec ses grands halls gros et moches.
a écrit le 07/11/2014 à 14:06 :
Les arguments développes dans cet article sont d'une stupidité verticale, c'est le cas de le dire. Il n'y en a pas un que la logique, le bon sens ou l'honnêteté intellectuelle ne puisse anéantir. D'où le recours a cette prose enflée, essayant laborieusement d'instiller du rêve ou une "vision" politique, a coup de métaphores ampoulées et de baratin commercial sans doute emprunte au promoteur. Ça en dit long sur le talent du personnel politique de la ville de Paris. Par ailleurs, l'auteur a-t-il déjà franchi le périphérique? Probablement pas, car il se serait sans doute aperçu qu'il existe un quartier d'affaires et d'IGH a Paris ou tout comme: triangle s'y trouverait beaucoup mieux, et les investisseurs aussi. Allez, je vous laisse deviner...
Réponse de le 07/11/2014 à 14:21 :
Le developpement urbain de Paris ne passé pas seulement par la defense, qui est certes une reussite mais aussi une forme de caricature. Il est donc tout a fait indispensable d'initier des projets comme la tour triangle, après vous pouvez critique l'equipe municipal, mais c'est un tout autre sujet.
Réponse de le 07/11/2014 à 14:49 :
@ Velzic
Votre commentaire stylistique et votre esprit bien ordonné sont-ils les meilleurs arguments pour critiquer un projet d'urbanisme dont l'ambition est justement de ne pas construire de la même manière, ni au même endroit que récemment. Le parc des expositions actuel est horrible et peu fonctionnel, dans un quartier "éteint". Si ce projet ne coute rien à la ville, qu'il fait appel à un groupement d'architectes expérimentés, qu'il prévoit d'augmenter les espaces verts et des infrastructures publics, pourquoi s'y opposer avec autant de virulence ? Des plumes largement aussi aiguisées que la vôtre se sont manifestées contre le Salon des Refusés, la construction de la Tour Eiffel, puis de Beaubourg, la Bibliothèque F Mitterrand, la Pyramide du Louvre... tout ce qui fait que la renommée internationale de Paris ne s'est pas éteinte avec le XXème siècle. De l'audace, de la légèreté, que diable ! Quand on lit la majorité des commentaires aigris (pas le vôtre, cher Velzic), agressifs, de la plupart des forums, on a l'impression que la France n'est plus qu'un pays de vieux râleurs.
Réponse de le 07/11/2014 à 16:07 :
@Velzic : heureusement que vous êtes là pour nous sauver. Sans vos arguments coup de poingts je n'aurais jam...Non attendez je me suis trompé : vous ne dites rien en faites dans votre commentaire. Vous ne faites que râler sans mêmeun semblant d'argumentation. On ne sait même pas ce que ovus reprochez à cet article. A part sa stupidité verticale (ok donc il s'agit d'une nouvelle expression qui ne veut rien dire, nous somems d'accord ?)
Réponse de le 07/11/2014 à 20:04 :
Velzic, restons calmes. Les chiens aboient mais la caravane du bon sens va passer je l'espère. La Ville fait donner sa dernière cartouche. Espérons qu'un droit de réponse sera ouvert à quelqu'un dans la Tribune. On verra mais j'en doute, tant cette Tribune est aux mains des financiers. Cette tour est une imposture. Voyez ma propre réaction.
a écrit le 07/11/2014 à 13:52 :
N'avons nous pas trop de m2 de bureaux dans Paris ? De nombreux immeubles de bureaux ne trouvent pas d'occupants, pourquoi en rajouter ?
a écrit le 07/11/2014 à 13:40 :
On dépense toujours l'argent à Paris et rien ailleurs comme d'habitude. Paris n'a pas la capacité à être une ville monde faut arrêter les conneries
a écrit le 07/11/2014 à 13:25 :
Oui à l'architecture innovante dans Paris (ex. centre Pompidou de Renzo Piano très réussi) mais la tour Triangle, qu'est-ce que c'est moche! Même dessinée par des prix Pritzker!
Réponse de le 07/11/2014 à 13:38 :
Sauf ton respect, le centre Pompidou est horriblement laid!!
Réponse de le 07/11/2014 à 13:49 :
moi le centre pompidou, j'adore- si l'art devrait systématiquement se heurter à l'opinion des uns et des autres avant sa production, ca serait la fin de l'art. Il y a toujours une prise de risque. je rappelle qu'en son temps, la construction de la tour Effeil s'était confrontée à la contestation des riverains

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :